5 Remèdes naturels pour écoulement nasal

Menthe poivrée

La menthe poivrée est un très bon décongestionnant naturel. Menthol présent dans la menthe poivrée a la capacité de mucus. Il est également un bon expectorant.

Menthe poivrée

Ainsi, vous pouvez diluer et d’expulser le mucus qui vous dérange. Pour cela, la meilleure pratique consiste à inhaler l’odeur de feuilles de menthe poivrée. Déposer quelques feuilles de menthe poivrée sur un bol d’eau frémissante et inhaler la vapeur. Vous obtiendrez un soulagement dans les deux jours.

Thé Vert

Le thé vert contient du tanin qui est antimicrobien ainsi que expectorant dans la nature. Vous pouvez prendre une tasse de thé fumant deux fois par jour.

Thé Vert

Cela aidera à diluer et à expulser le mucus. Il sera également soulager les symptômes de l’infection. Vous pouvez également appliquer une compresse de thé sur le pont nasal.

Raifort et citron

Cet antibiotique est une plante. Il aide à guérir infection des sinus par dilution et expulser le mucus stagnante. Donc, vous pouvez vous débarrasser de l’infection ainsi que le mucus.

Raifort et citron

D’autre part citron est riche en vitamine C qui fortifie le corps contre les infections. Une combinaison de citron et raifort peut être un très bon remède pour vos problèmes. Pour obtenir la combinaison parfaite mélanger la pulpe de racine de raifort dans une tasse de jus de citron. Prenez une cuillère à soupe de ce mélange entre les repas quotidiens. Vous vous sentirez la différence en une semaine.

Oignon

Oignon contient certains composés soufrés qui donnent son odeur piquante caractéristique. Cette odeur est utile pour décongestionner le nez et diluer le mucus.

Oignon

Il est également antibactérien dans la nature. Donc, l’odeur de l’oignon peut tuer les microbes responsables de l’infection, diluer le mucus et décongestionner le passage nasal.

Ail

L’ail contient de l’allicine qui est un excellent antibiotique. L’ail est également un bon expectorant. Il peut minces les mucus et vous aider à sortir de la toux.

Ail

Prenant l’ail est également facile. Juste mâcher une gousse d’ail frais le matin. Dans les trois à quatre jours vous verrez la différence.

 

 

source : http://commentes.ru/remdes-base-de-plantes/558-5-remdes-tonnants-pour-le-post-coulement-nasal.html

Publicités

Astuces de grand-mère contre les crampes

crampes astuces de grand mere

Les crampes font partie de ces maux qui peuvent nous atteindre régulièrement. Les solutions que proposent nos aïeules pour les soulager peuvent parfois être assez surprenantes.

Ces astuces de grand-mère sont réputées pour venir à bout des crampes. lava

    • Miser sur sa respiration :
      • si vous respirez mieux, vous arriverez à relâcher vos muscles ;
      • inspirez à fond pendant une dizaine de secondes puis expirez à fond le même laps de temps.
    • Prendre du miel :
        • les crampes peuvent être dues à un manque de potassium ;


      • prendre des aliments riches en potassium est donc un bon moyen d’éviter les crampes : miel, banane, pommes de terre, etc.

 

  • Booster ses apports en magnésium :
    • le manque de magnésium peut également provoquer des crampes ;
    • prendre des aliments riches en magnésium est donc indispensable : chocolat, légumes verts et céréales complètes seront alors vos meilleurs amis !
  • Masser avec des huiles essentielles : un massage à l’huile de lavande peut s’avérer très efficace.
  • Prendre de l’écorce de canneberge :
    • l’écorce de canneberge en décoction serait efficace contre les crampes ;
    • l’équivalent d’un tiers d’une tasse à café agit en moins de 20 minutes ;
  • Investir votre lit avec :
    • un savon de Marseille : à mettre sous l’oreiller ;
    • une paire de ciseaux ou un aimant : à placer sous le matelas.
  • Tirer profit des bienfaits du froid :
    • Appliquer du froid sur la zone atteinte : passer sous l’eau ou poser de la glace dans un linge.
    • Au bout de quelques minutes, la crampe devrait avoir disparu.

Fort heureusement, les crampes passent en général assez vite : elles durent entre quelques secondes et quelques minutes.

À noter : une bonne hydratation est une excellente prévention contre les crampes.

 

source : https://douleurs-musculaires.ooreka.fr/astuce/voir/158811/astuces-de-grand-mere-contre-les-crampes

Contre les durillons ou les cors: le cataplasme au vinaigre blanc

durillon et cors aux pieds

Pour faire se cataplasme, il vous faut:

1.du pain de mie ou du pain rassi
2.du vinaigre de cidre ou du vinaigre blanc
3.une bande de gaze
4.du sparadrap
Faites tremper une tranche de pain de mie ou de pain rassis pendant 30 minutes dans 15 cl de vinaigre de cidre ou blanc.

Ensuite découpez un morceau suffisamment grand qui doit recouvrir totalement le cor. Puis avec une bande de gaze et du sparadrap, immobilisez le cataplasme que vous laisserez agir toute la nuit.

Le lendemain, les callosités seront molles permettant un retrait plus facile du cor.

Pour les durillons qui sont plus épais et plus anciens, il sera nécessaire de répéter l’opération plusieurs fois.

10 remèdes naturels contre le fibrome

10 remèdes naturels contre le fibrome
Le fibrome est une tumeur musculaire bénigne de l’utérus.

Sa taille peut varier de celle d’un petit pois à celle d’un pamplemousse, et même, dans certains cas, envahir la cavité abdominale.

Voici des remèdes naturels et des trucs de grand-mère contre le fibrome.

fibrome astucesdesteph.com

 
10 remèdes naturels contre le fibrome

Cela dit, en cas d’infertilité, de troubles urinaires, de constipation, et surtout en cas d’hémorragie ou de gêne importante, vous devez consulter votre médecin ou votre gynécologue dans les plus brefs délais.

Fibrome: causes, symptômes et remèdes naturels

Le fibrome résulte d’un déséquilibre hormonal : la production de progestérone est insuffisante, celle d’œstrogènes, excessive – une situation fréquente en cas de stress, de choc émotionnel, d’obésité ou de préménopause.

Le fibrome provoque une certaine forme de saignements et a tendance à évoluer lentement, par petites poussées, jusqu’à la ménopause ; il diminue alors de volume. Enfin, un fibrome peut grossir rapidement pendant l’activité génitale et résister aux thérapies mises en place.

Bien que bénin en soi, le fibrome est parfois responsable d’infertilité et constitue à la fois une gêne et un risque d’anémie (manque de fer dû aux hémorragies). S’il est particulièrement volumineux, il peut comprimer les voies urinaires et finir imperceptiblement par détruire le rein.

Il s’agit d’une affection fréquente : 20 % des femmes de 30 ans et 40 % des femmes de 50 ans en souffrent. Parmi les principaux symptômes du fibrome, mentionnons des règles douloureuses, ou anormalement longues ou abondantes. La présence de caillots et les saignements en dehors de la période des règles sont aussi des symptômes du fibrome. Enfin, mentionnons un inconfort lié au volume du fibrome, en plus de troubles urinaires, constipation, varices, hémorroïdes, congestion pelvienne.

Il est important de souligner que les plantes à action œstrogénique (soja, sauge, ginseng, cimicifuga, entre autres) et les gonadotropes (qui stimulent l’hypophyse) risquent d’augmenter encore la production d’œstrogènes et, par conséquent, de faire grossir le fibrome.

En cas d’infertilité, de troubles urinaires, de constipation, et surtout en cas d’hémorragie ou de gêne importante, consultez votre médecin ou votre gynécologue dans les plus brefs délais.

Plantes et remèdes naturels pour contrer le fibrome

– Pour lutter contre le stress, le millepertuis est efficace de même que les fleurs d’aubépine ou de passiflore. En infusion, utilisez 20 à 30 g pour 1 litre d’eau bouillante. Vous pouvez aussi utiliser des gellules.

– Pour améliorer la circulation veineuse, privilégiez les feuilles de gingko biloba, d’hamamélis, ou encore le cassis sous forme de baie suivant la même posologie qu’indiqué ci-haut.

– Pour drainer le foie et les reins, essayez les feuilles d’artichaut, toujours suivant la même posologie.

Sur prescription médicale

– En traitement progestatif : alchémille, gattilier, grémil.

– Pour leurs propriétés anti-hémorragiques : bourse-à-pasteur, hamamélis, noisetier.

Découvrez d’autres astuces santé pour vivre sainement.

Conseils santé et remèdes naturels

– Appliquez des cataplasmes d’argile verte (que l’on trouve sous forme de préparation en tube) sur la zone pelvienne.

Répétez 1 ou 2 fois par jour, pendant des mois s’il le faut, pour décongestionner le petit bassin, diminuer ainsi la douleur et, éventuellement, réduire le volume du fibrome.

– Consultez un ostéopathe pratiquant de préférence l’ostéopathie gynécologique pour améliorer l’équilibre du petit bassin.

– Évitez tous les sports susceptibles d’aggraver la congestion pelvienne : tennis, footing, saut à la corde, etc.

– Ne portez pas des chaussures à hauts talons.

Les meilleurs remèdes naturels !contre la toux

Remède contre la toux – Les meilleurs remèdes naturels !

touxseche


Qu’est-ce qu’une Toux?

D’une manière générale, la toux est parfaitement normale. Une toux peut à vous protéger en éliminant les sécrétions bronchiques et les particules inhalées. Cependant, une toux soutenue peut également être symptomatique d’un certain nombre de problèmes. Nous allons vous présenter dans cet article les causes et aussi les remèdes contre la toux.

Par exemple, un combat à court terme de la toux  dure deux à trois semaines –elle commence à disparaître lentement –au-delà de cette durée elle peut pointer vers un rhume, une grippe ou une infection des sinus.

Si la toux dure plus longtemps (trois semaines ou plus)ça pourrait signifier une allergie ou une autre maladie sous-jacente.

 

Quelles sont les causes de la toux?

La toux peut signifier un rhume, qui est causé par des infections virales des voies respiratoires. Autres symptômes d’un rhume comprennent la congestion nasale et / ou un écoulement nasal.

Les allergies ont des symptômes similaires, mais sont causées par des allergènes qui irritent le système immunitaire. Lorsqu’ils sont confrontés à un allergène comme le pollen, le système immunitaire crée des produits chimiques appelés antihistaminiques qui eux  réagissent.

Si vous avez une toux qui s’impose immédiatement dans un certain environnement ou à une certaine saison, vous pouvez avoir une allergie.

 

Les symptômes à surveiller:

les Infections des voies respiratoires impliquent des courbatures et de la fièvre, tandis que les allergies ne le font pas. Vous devriez voir un médecin si vous développez de la fièvre ou des frissons, car ces symptômes peuvent être le signe d’une infection pulmonaire grave comme la bronchite. Vous devriez également consulter un médecin si votre toux est violente ou votre (produit) est épais et sent mauvais, le flegme, hors de couleur.

Vous pouvez traiter la toux due aux rhumes, les allergies et les infections des sinus avec un certains médicaments. Cependant, pour ceux qui préfèrent éviter les produits chimiques, nous avons répertorié quelques remèdes maison contre la toux.

Miel : remède naturel contre la toux

Le miel est un remède séculaire pour un mal de gorge. Selon une étude de 2007, il peut aussi soulager la toux plus efficacement que certainsmédicaments qui contiennent du dextrométhorphane, un antitussif.

Vous pouvez créer votre propre remède à la maison en mélangeant le mielavec du thé à base de plantes, ou de l’eau chaude et du citron. Le miel faitl’apaisement, tandis que le jus de citron peut aider à la congestion.

 

Les probiotiques : remède naturel contre la toux

Les probiotiques sont des micro-organismes qui peuvent fournir une foule d’avantages pour la santé. Bien qu’ils ne dégagent pas une toux directement, ilsaident à équilibrer votre flore gastro-intestinale (les bactéries qui vivent dans l’intestin). Cela peut soutenir la fonction du système immunitaire dans le corps.Certaines données suggèrent également que Lactobacillus, une bactérie dans les produits laitiers, peut réduire la probabilité d’un rhume ou une grippe, et la sensibilité à certains allergènes comme le pollen.

Le lait enrichi est une grande source de Lactobacillus. Toutefois on doit être prudent : les produits laitiers peuvent rendre le flegme épais.

La broméline : remède naturel contre la toux

Vous ne pensez pas habituellement à l’ananas comme un remède contre la toux, car vous n’avez surement pas entendu parler de la broméline. Selon une étude de la recherche sur la valeur médicinale de l’ananas, il existe des preuves pour suggérer que la broméline – une enzyme trouvée dans le fruit tropical – peut aider à supprimer la toux ainsi que de fluidifier le mucus dans la gorge.

Comme elle peut aider à soulager la sinusite et les problèmes de sinus base allergies, qui peuvent contribuer à la toux et au mucus. (NIH). Elle est aussi parfois utilisée pour traiter l’inflammation et l’enflure. Toutes ces données nous viennent du ‘national institutes of  health’.

Les suppléments de broméline ne devraient pas être pris par les enfants ou les adultes qui prennent des anticoagulants. Aussi, soyez prudent en utilisant cette enzyme si vous êtes également sous antibiotiques comme l’amoxicilline car il peut augmenter l’absorption de l’antibiotique. Toujours demander l’avis du médecin avant de prendre des suppléments.

 

Menthe poivrée : remède naturel contre la toux

les Feuilles de menthe poivrée et  l’huile d’eucalyptus sont tous deux biens connus pour leurs propriétés curatives. Menthol dans menthe apaise la gorge et agit comme un décongestionnant, aide à briser le mucus. Vous pouvez en bénéficier en buvant du thé à la menthe, ou par l’inhalation de vapeurs de menthe poivrée d’un bain de vapeur. Pour faire un bain de vapeur, déposer trois à quatre gouttes d’huile de menthe poivrée mélangée à 150 millilitres (ml) de l’eau chaude. Drapé une serviette sur votre tête, et prendre des respirations profondes directement au-dessus de l’eau.

Avec l’eucalyptus toujours, vous pouvez créer un désinfectant en pommade à base d’huile de noix de coco, la cire d’abeille et de l’huile d’eucalyptus.

Guimauve : remède naturel contre la toux

Marshmallow est faite de guimauve officinale, une plante vivace qui fleurit en été. Les feuilles et les racines de la plante ont été utilisées depuis l’Antiquité pour traiter les maux de gorge et de supprimer la toux.il n y a pas d’études ni de contrôle à ce sujet pour confirmer ou infirmer ses vertus, mais l’herbe est généralement considéré comme sûr.

L’herbe de guimauve contient du mucilage, qui recouvre la gorge et apaise les irritations.

Aujourd’hui, vous pouvez obtenir la racine de guimauve dans le thé ou sous forme de capsules, bien qu’il ne soit pas recommandé pour les enfants.

Thym : remède naturel contre la toux

Le thym est aussi utilisé pour calmer la toux. L’essence extraite de feuilles de thym  aide à soulager la toux ainsi que la bronchite à court terme. Les feuilles contiennent des composés appelés flavonoïdes qui détendent les muscles de la gorge impliqués dans la toux, et  réduisent également l’inflammation.

Vous pouvez préparer du thé de thym à la maison en utilisant deux cuillères à café de feuilles de thym écrasé et une tasse d’eau bouillante. Couvrir la tasse, laisser infuser pendant 10 minutes.

Comment prévenir la toux ?

En plus d’apprendre comment traiter une toux, vous pouvez aussi apprendrecomment la prévenir en premier lieu, et pour vous prévenir aussi contre la grippe, faites votre vaccin antigrippal annuel, et lavez-vous les mains aussi souvent que possible.

Pour lutter contre les allergies, vous pouvez réduire les poussées en identifiant les allergènes qui vous entourent : les acariens, les poils d’animaux, les moisissures, et les insectes. La sensibilisation de tout l’entourage est plus que recommandé. Votre médecin peut vous conseiller à ce sujet.

 

source : http://www.sante-guide.com/2016/01/remede-contre-la-toux.html#more

Comment se débarrasser du rhume ?

 

 

Comment se débarrasser du rhume ? Un  rhume n’est sans doute pas très grave, maisavoir un rhume pendant 5 à 8 jours, ce que dure en général le rhume, est vraiment pénible. D’abord on a mal à la gorge, ensuite on éternue, puis le nez se met à couler, et comble de malchance, on se sent fiévreux, maladroit et surtout fatigué. Et puis voilà que l’on tousse. Votre nez coule, votre nez est bouché ? Vous avez du mal à dormir ou à respirer? Vous éternuez sans cesse?  Vous avez un rhume! Des remèdessimples et naturels pour soigner un rhume.

Soigner son rhume

gros rhume

Le rhume

Le rhume s’attrape au contact de personnes ou d’objet infectés.

Extrêmement contagieux, le rhume qui touche les voies respiratoires supérieures, est hélas très courant.

L’alternance du chaud et du froid facilite également la transmission du virus, surtout si notre organisme est déjà un peu affaibli.

Est-ce vraiment un rhume

Eternuements, maux de gorge, toux, nez qui coule, nez bouché, mal de tête, état fiévreux et fatigue sont les premiers symptômes du rhume.

se moucher

Remèdes naturels ou astuces de grand mère pour soigner un rhume 

Les inhalations

1 – La sauge en inhalation

Dans une casserole, portez à ébullition 1 litre d’eau additionnée d’une poignée de feuilles de sauge sèches.

Laissez un peu refroidir.

Puis une couverture ou une serviette sur la tête, respirez  pendant  5 minutes la vapeur que la plante dégage.

2 – Huiles essentielles

Versez dans une casserole d’eau bouillante quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus, de niaouli, de thym ou de romarin (ce sont de puissants antiseptiques), placez votre nez au-dessus de la casserole, la tête recouverte d’un torchon (faites attention, quand même à ne pas vous brûler !) puis durant une dizaine de minutes,respirez à fond la vapeur de la solution.

Les tisanes

3 – L’infusion de thym

La tisane au thym aide à soulager les affections dues au froid (rhume, grippe, courbatures, frissons, angines), à calmer les gorges irritées la toux et donc à mieux respirer pendant l’hiver.

Parce qu’il est riche en phénol, le thym, plante antiseptique, antispasmodique, expectorant et stomachique, qui a des propriétés antivirales, est particulièrement efficace contre le rhume.

Comment faire une tisane au thym

Dans une tasse versez  de l’eau bouillant sur deux cuillères à café de thym.

Laissez infuser 5 minutes (après l‘infusion au thym risque de devenir amer!)

Sucrez votre infusion avec un peu de miel, et pourquoi pas pressez la moitié d’un citron dedans.

Buvez 3 à 4 tasses d’infusion de  thym par jour, mais pas d’avantage

tisane anti rhume

4 – Tisane gingembre

Dans une tasse coupez 5 tranches fines de gingembre préalablement pelé au couteau, ou râpez le gingembre puis versez de l’eau frémissante dessus.

Laissez infuser pendant une dizaine de minutes.

Plus longtemps vous laisserez infuser, au plus le côté « piquant » du gingembre ressortira.

Filtrez (sinon la tisane aura un gout trop fort).

Sucrez ou non avec du miel, juste au moment de boire.

Il est possible de préparer pour tout une journée l’infusion de gingembre (pas plus de 4 tasses par jour)  à condition de la filtrer, puis de la verser, bien bouillante dans un thermos.

5 – Tisane de plantain

Le plantain soulage le rhume et  a une action expectorante.

Dans une tasse versez de l’eau bouillante  sur  1,5 g de feuilles séchées sur  d’eau bouillante jetez.

Filtrez.

Buvez 4 tasses par jour de Plantain 

6 – Tisane de lierre grimpant

Le lierre grimpant aide à dégager les voies respiratoires et traite les symptômes de l’inflammation des bronches.

Dans une tasse, versez de l’eau bouillante sur 1, 5 g de feuilles fraîches de lierre grimpant.

Filtrez.

Buvez 2 à 3 tasses par 24 heures de lierre grimpant.

7 – Tisane à l’huile essentielle de Niaouli

Le niaouli est  un décongestionnant utile pour soulager le nez bouché, en cas de rhume ou de grippe.

Ajoutez 2 gouttes d’huile essentielle dans une infusion.

Les remontants

8 – Grog à a cannelle

Jetez dans un demi-litre d’eau un morceau de cannelle, deux clous de girofle.

Faites bouillir pendant 10 minutes puis ajoutez le jus d’un citron, une cuillère de miel (acacia) et une cuillère à soupe de rhum.

Buvez chaud

9 – Grog  au citron   

Versez dans un verre une cuillère à café du jus de citron, une rondelle de ciron, une demi-cuillère à soupe de miel et deux cuillères à soupe de rhum.

Ajoutez de l’eau bouillante. Buvez au plus vite.

D’autres recettes de grog dans l’article de Toutpratique :

GROG BOISSON CHAUDE

Assainir l’air

10 – Huile essentielle d’eucalyptus

Versez sur une serviette éponge humide, que vous placerez sur un radiateur, quelques gouttes huile essentielle d’eucalyptus

11 – Feuilles d’eucalyptus

Ou versez dans une casserole un demi litre d’eau une belle poignée de feuilles d’eucalyptus, portez à ébullition quelques minutes, puis laissez la casserole sur un radiateur chaud.

En savoir plus sur les bienfaits de l’eucalyptus

EUCALIPTUS

Soigner le rhume en se lavant le nez

12 – Solution au bicarbonate de soude

Versez 1 litre d’eau chaude dans une bouteille, ajoutez deux cuillères à soupe de gros sel et une grosse cuillerée à café de bicarbonate de soude.

Fermez la bouteille et secouez-la afin de bien mélangez le tout.

Remplissez une poire ou un gros compte-gouttes avec cette solution, et, au dessus d’un lavabo, tandis que vous bouchez une narine avec le doigt, instillez le liquide dans l’autre en dirigeant le jet vers l’arrière de la tête.

Aspirez l’eau.

N’hésitez pas à recracher la solution si elle coulait dans la gorge.

Mouchez-vous.

Recommencez l’opération, une narine après l’autre, quatre fois par jour, et surtout avant de vous coucher.

Mouchez-vous soigneusement après le lavage du nez.

12 – Solution au sérum physiologique et citron

La solution au bicarbonate de soude peut être remplacée par du sérum physiologique additionné d’eau argileuse et de quelques gouttes de citron pressé.

13 – Solution à l’eau argileuse

Recette de l’eau argileuse

Dans un verre versez 2 cuillères à café rases d’argile (5 grammes environ) délayez dans de l’eau minérale.

Couvrez.

Puis laissez le verre au frais quelques heures (le matin pour le soir par exemple).

N’utilisez pas le dépôt d’argile mais seulement l’eau au dessus.

14 – Eau et sel marin

Lavez-vous le nez 2 à 3 fois par jour avec de l’eau tiède bouilli dans lequel vous aurez fait fondre du sel marin.

L’huile essentielle sur votre oreiller

15 – Huile essentielle de niaouli

L’huile de niaouli, puissant antiseptique et antiviral. est  recommandée pour ceux qui ont des problèmes respiratoires et est donc efficace pour calmer le rhume et la toux C’est aussi un décongestionnant qui peut se servir pour soulager le nez bouché, en cas de rhum.

Versez sur un coin de votre oreiller quelques gouttes d’huile essentielle de niaouli.

Soigner le rhume avec l’huile de camphre

16 – L’huile de camphre en friction

Frictionnez-vous le thorax et le dos, la gorge  le décolleté, le dos et les pieds avec un baume à base d’huile de camphre comme le « Baume du tigre »

17 – L’huile de camphre sous les narines

Dégagez vos  voies respiratoires avec du camphre en appliquant une  petite quantité de crème sur les narines. Respirez à fond pour dégager les voies respiratoires..

Les remèdes naturels des lecteurs de Toutpratique

18  – L’astuce de Patricia: l’huile essentielle de lavande

Une autre astuce qui marche très bien, que j’ai testée:

Faire des inhalations avec de l’huile essentielle de lavande.

Versez dans un bol cinq gouttes d’huile essentielle (bio) de préférence et ajoutez de l’eau bouillante, puis inhalez pendant dix à quinze minute, deux à trois fois par jour.

Je ne l’ai fait que deux fois hier et deux fois aujourd’hui, et cela va déjà beaucoup mieux.

Mon nez se débouche progressivement et je me mouche plus facilement.

19 – L’astuce de Super-remède:

Tisane

Mon remède contre le rhume est une tisane délicieuse à base de 5 clous de girofle 1c à c de thym une poignée d’ eucalyptus et un gros bâton de cannelle mélanger le tout avec 1 litre d’eau chaude puis sucrée si possible avec du miel de thym.

Ne pas sucrer la tisane trop chaude,  pour éviter d’enlever toute les vertus du miel.

Sucrez plutôt quand la tisane est tiède.

Boire plusieurs fois par jour.

En cas de mal à la gorge dans un verre? mélangez du miel (romarin) avec le jus d’un citron non traité.

Réchauffez au micro 10 secondes à puissance maximal.

Buvez le tout très chaud.

20 – L’astuce de Jasmine :

L’huile essentielle de ravintsara

Quelques gouttes d’huile essentielle de Ravintsara sous le nez le front et la gorge font des merveilles pour un début de rhume.

ATTENTION

Au-delà de 15 jours de rhume, surtout si les symptômes s’aggravent, il est fortement conseillé de consulter.Un rhume mal soigné peut entraîner des otites, sinusites ou bronchites.

Rhume ou grippe 

Si votre nez coule et vous n’avez mal qu’à la gorge, c’est un rhume ou une rhinite

Si vous avez mal à la tête, si vous avez de la fièvre et des courbatures, sans doute est-ce plutôt un état grippal.

La vraie grippe est une  maladie virale qui atteint les voies respiratoires (nez, gorge, trachée, bronches) mais surtout qui provoque le plus souvent une fièvre élevée, des courbatures, des maux de tête, et une forte toux.

Le rhume débute : agissez vite!

Dés les premiers éternuements, prenez immédiatement 2 g de vitamine C.

Complétez le traitement à l’aide d’un comprimé de paracétamol ou d’aspirine.

Si ce traitement ne suffit pas à enrayer le rhume, il faudra continuer à prendre chaque jour pendant 5 à 6 jours, 1 gramme de vitamine C, en comprimés effervescents ou à sucer.

Bien entendu, les antihistaminiques ou encore les médicaments anti-rhumes sont essentiels au traitement du rhume. Mais seul le médecin ou le pharmacien, peut vous les prescrire ou vous les conseiller.

ATTENTION

Si vous voulez bien dormir, et ce n’est jamais facile quand on est enrhumé, ne prenez surtout pas de vitamine C après 17 heures !

Eviter l’aggravation du rhume

– Ne surchauffez pas la chambre ou vous dormez mais au contraire de l’aérer

– humidifiez l’air de votre  chambre

– Assainissez l’atmosphère à l’aide d’encens, de papier d’Arménie, de brumes aromatiques ou d’huiles essentielles.

– Lavez votre nez plusieurs fois par jour

– Mouchez-vous au lieu de renifler, en soufflant bien, une narine après l’autre. Ainsi les virus et les bactéries présents dans le nez ne remonteront pas vers les sinus.

– Arrêtez de fumer

– Allégez vos repas, en privilégiant les fruits, les légumes, les tisanes en évitant les produits laitiers et les aliments trop gras.

– Reposez-vous

– Buvez beaucoup: de l’eau, des tisanes ou des jus de fruit.

se laver les mains

Eviter de transmettre le rhume

Les germes responsables du rhume sont très contagieux, la moindre des choses est d’éviter de les transmettre aux autres en:

– refusant les manifestations de tendresse et les embrassades.

– préférant les mouchoirs en papier à ceux en tissu.

– jetant ses mouchoirs après chaque utilisation

– se lavant les mains souvent, surtout après s’être mouché.

Source :Rhume: nez bouché et qui coule – Tout pratique

Verrues – Remède naturel

Définition d’une verrue

Une verrue est une lésion cutanée. Elle se manifeste par une excroissance rugueuse, généralement causée par le virus du papillome humain. Une verrue peut apparaitre à différents endroits du corps, notamment les pieds, les mains, les coudes, ainsi que les organes génitaux.
Bien que bénignes, les verrues sont contagieuses.
En savoir plus sur les verrues plantaires.

phDybPKn-verrues-tiler84-fotolia-com-s-

Plantes recommandées contre les verrues

Le saule

Le saule blanc est un arbre connu pour être à l’origine de l’aspirine, grâce à l’acide salicyliquequ’il contient. En usage externe (décoction ou emplâtre), les feuilles de saule sont employées pour soigner les plaies, mais aussi les verrues.
En savoir plus sur le saule blanc.

La chélidoine

L’autre nom de la chélidoine : herbe à verrues. Cette plante, considérée comme magique au Moyen-âge, est surtout utilisée pour son suc. En application locale, la sève de chélidoine est indiquée pour traiter les verrues, mais aussi les cors et durillons.

Le bouleau

Comme le saule, le bouleau contient de l’acide salicylique. En décoction à usage externe, l’écorce et les feuilles de bouleau sont traditionnellement utilisées pour soigner les affections bénignes de la peau, dont les verrues.

Prudence

Si vous êtes sous traitement médicamenteux, prenez soin de le préciser à votre médecin ou à votre pharmacien avant de vous faire prescrire un traitement phytothérapeutique.
Ces conseils ne remplacent pas l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien. Si les symptômes persistent ou s’aggravent, il convient de consulter rapidement son médecin traitant.

Source : Verrues – Remède naturel

Reconnaître les punaises de lit et en prévenir l’infestation – Conseils et prévention – Portail santé mieux-être

Les punaises de lit peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé et sur la qualité de vie des personnes.

Savoir les reconnaître est donc essentiel pour agir rapidement afin de prévenir et de contrôler efficacement les infestations de punaises de lit.

Reconnaître les punaises de lit et en prévenir l’infestation

 

Reconnaître les punaises de lit et en prévenir l’infestation – Conseils et prévention – Portail santé mieux-être.

Procéder à l’extermination de punaises de lit

 

 

http://sante.gouv.qc.ca/conseils-et-prevention/proceder-a-l-extermination-de-punaises-de-lit/

Description

Les punaises de lit peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé et sur la qualité de vie des personnes. Savoir les reconnaître est donc essentiel pour agir rapidement afin de prévenir et de contrôler efficacement les infestations de punaises de lit.

Reconnaître les punaises de lit et leurs œufs

Les punaises de lit possèdent les caractéristiques suivantes :

Comparaison de la taille d'une punaise de lit et d'un pépin de pomme (4 à 7 mm).
  • Elles sont visibles à l’œil nu.
  • Les punaises adultes sont généralement brunes. Lorsqu’elles sont gorgées de sang, leur couleur va du rouge au brun foncé.
  • Elles sont de forme ovale et ont environ la taille d’un pépin de pomme aplati, soit de 4 à 7 mm de longueur.
  • Elles ne sautent pas et ne volent pas.
  • Elles se déplacent à la vitesse d’une fourmi.
  • Elles ont une durée de vie de 5 à 6 mois. Cependant, elles peuvent vivre plus d’un an sans se nourrir lorsqu’elles se mettent en état de dormance.

Les œufs des punaises de lit possèdent les caractéristiques suivantes :

  • Ils sont blanchâtres.
  • Ils sont de la grosseur d’une tête d’épingle.
  • Ils sont disposés en grappes et fixés un peu partout, dans de petits espaces serrés.
  • Ils éclosent environ de 10 à 14 jours après avoir été pondus.

Détecter la présence de punaises de lit

Les punaises de lit sont actives surtout la nuit. Elles vivent principalement dans la chambre à coucher. Elles fuient la lumière et s’abritent dans des endroits sombres, étroits et peu accessibles.

Certains indices permettent de détecter la présence de punaises de lit.

Indices qui peuvent se trouver sur la peau :

Piqûres de punaises de lit sur un dos.

Piqûres de punaises de lit sur un dos. Source : James Heilman, MD – Wikimedia Commons

  • piqûres semblables à celles des moustiques, qui provoquent des démangeaisons;
  • piqûres sur les parties du corps laissées découvertes pendant les heures de sommeil. Les premières piqûres peuvent être regroupées ou alignées sur la peau de la personne qui a dormi dans un endroit fortement infesté. Par la suite, si la personne continue à vivre dans l’endroit infesté, les piqûres apparaîtront un peu partout sur sa peau.

Indices qui peuvent se trouver dans le lit :

Regroupement de punaises de lit.

Regroupement de punaises de lit. Source : A.L. Szalanski – Wikimedia Commons

  • petites taches noires sur les draps, le matelas ou le sommier. Ces taches proviennent des excréments des punaises de lit;
  • présence de punaises de lit vivantes ou mortes, de peaux de punaises qui ont mué ou d’œufs près du dormeur. Ces traces peuvent se trouver dans le lit ou près du lit.

Cachettes des punaises de lit

Au début d’une infestation, les punaises de lit ont tendance à se cacher près de l’endroit où elles se nourrissent. Elles se cachent ainsi sur le matelas et le sommier, près de la personne qu’elles vont piquer durant son sommeil.

Dès que l’infestation devient plus importante, les punaises peuvent se disperser et se cacher ailleurs dans la chambre à coucher. Elles peuvent ensuite se déplacer dans les autres pièces.

Voici des exemples de cachettes possibles :

  • le sommier, les coutures et le dessous du matelas, et les ourlets des articles de literie;
  • la tête de lit, le mobilier de chambre et les tiroirs;
  • les vêtements, les sacs à dos ou à main et les valises;
  • les chaises, les fauteuils roulants, les sofas et les housses;
  • les tapis et les rideaux;
  • les moulures et les cadres de fenêtres ou de portes;
  • le derrière des plinthes chauffantes et des prises électriques;
  • la tapisserie décollée, les cadres et les affiches;
  • les fissures dans le plâtre, le bois ou le plancher;
  • les papiers, les livres, les téléphones, les radios et les horloges.

Connaître les modes de propagation des punaises de lit

Plus l’infestation est importante, plus les punaises de lit se déplacent dans les autres pièces de la résidence et dans d’autres logements.

Les punaises de lit peuvent s’introduire partout, même dans les maisons et les hôtels les plus propres. Elles peuvent circuler dans des endroits peu accessibles et très étroits, tels qu’une fente de l’épaisseur d’une carte de crédit.

Les punaises de lit se propagent :

  • par contact étroit avec des articles d’usage courant infestés, tels que des vêtements, des sacs à main, des fauteuils roulants, des matelas, des sofas, etc.;
  • lors du transport d’articles infestés, surtout lors des déménagements;
  • par les murs, les plafonds et les planchers, en se faufilant dans la tuyauterie, les conduits, les câbles électriques ou d’autres ouvertures;
  • par les draps, les vêtements ou tout autre textile apporté dans les salles de lavage ou les buanderies;
  • par les articles usagés infestés achetés dans les marchés aux puces, les friperies, les commerces de meubles usagés;
  • lors de la cueillette de meubles ou d’objets infestés laissés dans la rue;
  • pendant les voyages, dans les bagages, les sacs, les vêtements ou les sacs de couchage infestés.

Prévenir l’infestation de punaises de lit

Voici quelques conseils pour éviter les infestations de punaises de lit.

Évitez les encombrements

Évitez d’accumuler des objets et de les laisser traîner dans votre résidence. Vous réduisez ainsi le nombre d’endroits où les punaises de lit peuvent se cacher.

Inspectez les vêtements usagés que vous vous procurez

Soyez vigilant lorsque vous vous procurez des vêtements usagés. Prenez toujours soin de les inspecter. Transportez-les dans un sac fermé hermétiquement, c’est-à-dire de façon à ce que rien ne puisse en sortir ou y entrer. De retour chez vous, traitez les vêtements en suivant les recommandations pour traiter les textiles et les objets.

Inspectez les articles usagés que vous vous procurez

Évitez de rapporter chez vous des articles usagés en mauvais état ou abandonnés sur les trottoirs, comme des matelas, des sommiers, des meubles en bois ou rembourrés. Des punaises de lit pourraient infester ces articles.

Si vous décidez quand même de rapporter chez vous un de ces articles usagés, inspectez-le avec soin. Traitez-le à la vapeur chaude en suivant les consignes pour un traitement sans sécheuse ni laveuse. Placez les matelas ou les sommiers dans une housse antipunaises après les avoir traités à la vapeur chaude.

Prenez des précautions en voyage

Lorsque vous allez à l’hôtel, placez vos valises sur les supports à bagages ou dans le bain. Évitez de ranger vos vêtements et vos effets personnels dans les tiroirs ou de les placer sur le sol ou sur le lit.

Inspectez brièvement votre chambre, particulièrement votre lit. Si vous détectez la présence de punaises de lit dans la chambre, sur vos vêtements ou ailleurs, mettez tous vos effets personnels dans un sac de plastique. Fermez-le hermétiquement et conservez vos effets dans ce sac jusqu’à ce que vous les traitiez. Pour traiter vos effets personnels, suivez les recommandations pour traiter les textiles et les objets.

Inspectez vos bagages au retour de voyage

Dès votre retour, déposez vos valises sur une surface dure, comme le plancher de la salle de bain, de l’entrée ou du garage. Inspectez-les avec soin.

Si vous soupçonnez la présence de punaises de lit, traitez vos valises et leur contenu en suivant les recommandations pour traiter les textiles et les objets.

Gommage pour le corps

Gommage-jambes-615x335

Gommage douceur à l’amandes ou à la Noix de coco
Mélanger 1 Cuillère à soupe de poudre d’amandes ou de Noix de Coco Rapée à 1 Cuillère à soupe de Yaourt.

Le Yaourt contient de l’acide lactique qui nettoie naturellement la peau, la poudre d’amandes ou de Noix de coco éliminent en douceur les cellules mortes.

Soulager les piqûres de moustiques

Remèdes traditionnels ou de grands-mères

Ne grattez surtout pas.
 
Suggestions pour diminuer la sensation de brûlure et de démangeaison :

 

  • Cueillez et froissez des feuilles de plantain, d’oseille, d’absinthe, de bardane, d’absinthe, de mauve, de cassis ou autres feuilles vertes de la campagne à portée de la main, ou une fleur de géranium, appliquerez directement sur la piqûre et massez avec le suc de ces feuilles (ou fleur) en frottant énergiquement la région douloureuse. Idem en utilisant une branche de persil, des feuilles de tomate, de blette, de chou bien écrasées, ou de salade.
  • Tamponnez la lésion avec du jus de citron ou d’ail écrasé.
  • Appliquez des compresses d’argile et renouveler ce cataplasme toutes les 3 à 4 heures.
  • Pour soigner une piqûre de moustique vous pouvez appliquer du vinaigre de cidre ou du vinaigre blanc ou posez une compresse avec du vinaigre blanc.
  • Appliquez sur la zone piquée, un sachet de thé humide, chaud mais pas bouillant.
  • Soulagez une piqûre de moustique en la frottant avec du savon de Marseille mouillé !
  • Appliquez sur les piqûres une solution de bicarbonate de sodium confectionnée en mélangeant 3 quarts de bicarbonate pour un quart d’eau.
  • Coupez un oignon en 2 et écrasez-le légèrement. Frottez la lésion occasionnée par la piqûre, attendez que la démangeaison s’estompe puis rincez avec de l’eau et du savon de Marseille.
  • Frottez une pierre d’alun sur la zone piquée.
  • Appliquez un coussin glacé, une compresse d’eau glacée, ou un glaçon sur la piqûre.
  • Appliquez de la crème « Rescue » des Fleurs de Bach sur la lésion.

Mal de gorge

MAL DE GORGE  :Quels remèdes de grand-mère pour soigner le mal de gorge ?
Il existe de nombreux types de remèdes et il faudra adapter ceux-ci en fonction :

De l’heure de la prise :
Certains remèdes sont plus faciles à préparer chez soi.
D’autres comme les grogs, devront être pris de préférence le soir avant le coucher, car ils contiennent de l’alcool.
D’autre part, les femmes enceintes ou allaitantes ne pourront pas prendre un grog à base d’alcool.
Des goûts de chacun. Certains n’aiment pas forcément le lait, d’autres préfèrent le lait à l’absorption d’une tisane.
Certaines plantes utilisées dans les remèdes de grand-mère peuvent être déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes.

Certains remèdes ne sont pas adaptés pour des enfants en bas âge.

Les remèdes de grand-mère à base de miel pour soigner le mal de gorge
Les miels ont plusieurs variétés : miel de fleurs, miel d’acacia, miel d’eucalyptus, etc. Pour améliorer les bénéfices d’une préparation à base de miel, on pourra choisir un miel en fonction de ses propriétés.

Le miel d’eucalyptus a des vertus antiseptiques des voies respiratoires ;
Le miel de lavande est un antiseptique idéal pour soigner les maux de gorge, les toux convulsives et les problèmes d’asthme,
Le miel de romarin est à privilégier en cas d’asthme,
Le miel de sapin des Vosges et d’eucalyptus est conseillé dans le cas de bronchites et de maladies pulmonaires.
Le grog contre le mal de gorge
Les grogs sont des préparations dans lesquelles on mélange de l’alcool et pour cette raison ils ne sont pas adaptés à toutes les personnes.

Le grog se consomme de préférence le soir avant le coucher si l’on constate un léger refroidissement ou une gêne dans la gorge.

Ingrédients
2/3 de lait,
1/3 de rhum,
du miel.
Préparation
Faire tiédir le lait.
Ajouter la quantité de rhum.
Sucrer légèrement avec 2 cuillerées à café de miel.
Boire tiède avant le coucher.
Si l’on n’a pas de rhum, on peut également faire un vin chaud auquel on ajoutera le jus d’un citron et un peu de miel.

Attention : si l’alcool donne l’impression de réchauffer, c’est l’effet inverse qui se produit et la température du corps s’abaisse. Il faut donc consommer ce remède avec modération.

Contre le mal de gorge : la tisane au thym et au miel
Le miel a des vertus adoucissantes. C’est pourquoi l’on conseille souvent des pastilles à base de miel lorsque l’on a mal à la gorge.

Astuce : de façon générale, il est utile de remplacer le sucre par le miel dès que les premiers froids arrivent. C’est une bonne habitude qui permet de prévenir les petits maux de l’hiver.

Ingrédients de la tisane au thym et au miel
Quelques branches de thym,
du citron,
du miel,
de l’eau de source.
Préparation
Porter l’eau à ébullition.
Ajouter 3 petites branches de thym et recouvrir.
Laisser macérer 5 minutes.
Filtrer le contenu de la casserole.
Ajouter le jus d’un citron.
Ajouter le miel selon son goût.
Remèdes pour le mal de gorge : les gargarismes
On peut se préparer une solution à base d’eau salée. Il suffit de faire tiédir de l’eau (eau de source) et d’ajouter quelques poignées de gros sel (sel de mer).

Ensuite on utilise cette solution facile à faire pour se gargariser.

Recette du gargarisme à base de sauge
Acheter des sachets de tisanes à la sauge. On peut en trouver dans les magasins de diététiques ou les rayons spécialisés des grandes surfaces.
Faire chauffer l’eau comme pour la préparation d’un thé ou d’une infusion classique. On conseille d’utiliser de l’eau de source, plutôt que l’eau du robinet.
Mettre le ou les sachets à infuser.
Ajouter un demi-bâton de cannelle.
Mélanger le tout avec un verre de vin blanc.
Procéder régulièrement à des gargarismes.
Attention
Bien que les préparations pour gargarismes ne soient pas destinées à être avalées, on évitera ce type de recette si l’on est enceinte, allaitante ou pour les enfants en bas âge :

Contre-indications de la sauge : grossesse, allaitement, épilepsie et hypertension.
Contre-indications du vin blanc : sujets dépendants à l’alcool, insuffisance veineuse et circulatoire, femmes enceintes ou allaitantes, enfants.

Mal de gorge et sirop fait maison
Sirop à base de carottes et de sucre « candi »
Pour fabriquer un « sirop maison » à base de carottes, cette recette est facile à faire et s’avère efficace lors de gênes dans la gorge.

Ingrédients
Carottes,
sucre candi,
un récipient avec couvercle.
Préparation
Éplucher les carottes.
Couper en rondelles et les disposer dans le récipient.
Recouvrir d’une couche de sucre candi.
Mettre au réfrigérateur une fois le couvercle posé.
Au bout d’une à deux heures, le sucre va produire une sorte de sirop de carotte.

À consommer régulièrement et remettre du sucre à chaque fois que l’on se sert.

Remède contre les coups de soleil :

Remède contre les coups de soleil :

Moi, je vous propose d’atténuer la sensation de brulures en prenant un bain d’eau tiède contenant 1 verre de 25 cl de vinaigre de cidre.

Autrefois, le vinaigre était principalement utilisé pour ses propriétés antiseptiques et antibiotique et il contient plus d’une trentaine de substances nutritives importantes, une douzaine de minéraux, plus d’une demi-douzaine de vitamines et d’acides essentiels, plusieurs enzymes et une bonne quantité de pectine.

A savoir : le vinaigre de cidre est très riche en potassium et en oligo-éléments. Le potassium (K) est le principal cation du milieu intra-cellulaire

Un coup de soleil sur les lèvres
Le conseil de Grand-mère Pour atténuer un coup de soleil sur les lèvres il faut mettre des tranches fines de concombre et les poser sur ses lèvres, elles auront pour effet d’apaiser la douleur en rafraîchissant la peau. Le concombre est très riche en eau et pauvre en calories. C’est une excellente source de potassium et de vitamine C.

Un coup de soleil au cuir chevelu :
Le conseil de Grand-mère Pour soulager et faire disparaître l’enflure du crane, appliquez une couche de yogourt nature. Laissez agir au moins quinze minutes, puis rincez. Choisir de préférence un yaourt nature sans sucre et frais bien sûr.

Remede de grand mére a base d’oignon

Les trucs à l’oignon !





S’il y a bien un aliment dont on dispose à peu près toujours dans sa cuisine, c’est l’oignon ! Et vous n’imaginez pas le nombre d’ennuis de santé qu’il peut résoudre ! Voici un petit échantillon de ses bienfaits :



Un rhume ? Coupez-le en deux et posez-le sur votre table de nuit !

Si vous êtes enrhumé, coupez un oignon en deux et posez-le sur votre table de nuit au moment de vous coucher. Évidemment, sur le moment, ça sent un peu fort (mais vous avez le nez bouché et, même dans le cas contraire, vous aurez vite fait de ne plus le sentir). Grâce aux essences d’oignon qui se diffusent, vous pourrez bien dormir, le nez débouché, et, avec un peu de chance, votre rhume passera pendant la nuit !



Une fièvre importante : les pieds dans l’oignon !

L’oignon est un super moyen de faire baisser la fièvre (qui, si elle est utile pour chasser les microbes, peut devenir ennuyeuse quand elle monte un peu trop !). C’est un ami lecteur de Rebelle-Santé de la premier heure, Henry, de Cannes, qui m’a envoyé ce remède il y a 15 ans, confirmé depuis par nombre de personnes qui l’ont essayé : « Dussé-je passer pour le sorcier de service ou pour un vieux radoteur, je ne peux résister au plaisir de vous faire connaître une recette de grand-mère provençale (une de plus…). En cas de forte fièvre ascendante chez un enfant (10 mois/6,7 ans), hacher finement trois ou quatre gros oignons ordinaires ou blancs et confectionner un emplâtre copieux autour des pieds de l’enfant, l’emplâtre maintenu dans un linge à l’intérieur d’un sac plastique. Évidemment, le parfum que dégage cette préparation ne rappelle que d’assez loin Chanel No 5, Jolie Madame ou L’Air du Temps… Mais, pour avoir effectué cette “manip” sur mes propres enfants, j’ai chaque fois constaté une baisse de température spectaculaire en moins de deux heures. »

Vous pouvez aussi posez un oignon cru sur votre estomac, c’est également efficace, même si peut-être un peu moins rapide.



En sirop contre la toux

Émincez très finement 100 g d’oignons et faites bouillir dans 20 cl d’eau pendant dix minutes. Filtrez et ajoutez deux bonnes cuillères à soupe de miel. Mettez à nouveau sur le feu et laissez bouillir jusqu’à obtenir un sirop épais. Prenez-en deux à six cuillères à café par jour.



Ou bien :

Dans un saladier, mettez une couche de gros oignons épluchés coupés en rondelles, une couche de sucre de canne roux, puis recommencez avec les oignons, le sucre… Laissez macérer plusieurs heures, un sirop liquoreux apparaît. Prenez trois à quatre cuillères à soupe dans la journée.

Ou en décoction

Coupez trois ou quatre oignons en quartiers. Faites-les bouillir dans un demi-litre d’eau pendant dix minutes, puis filtrez. Buvez ce demi-litre dans la journée, par petits verres



En cas de coupure

Appliquez sur la blessure la fine pellicule qui sépare chaque couche de l’oignon : c’est un pansement antiseptique sans égal.



En cas de furoncle ou d’hémorroïdes

Faites cuire un oignon au four et appliquez sa chair (chaude pour soigner un furoncle, froide pour les hémorroïdes) sur l’endroit malade.



Pour calmer les bourdonnements d’oreilles

Imbibez un coton de jus d’oignon que vous glissez dans votre conduit auditif. Ce coton imbibé de jus d’oignon peut aussi être appliqué sur les dents malades et douloureuses.



En cas de piqûre d’insecte

Même si ce n’est pas la saison, notez-le pour l’été prochain : frottez avec un oignon coupé en deux pendant quelques minutes pour soulager.



En cas de migraine

Évidemment, on ne le fait que quand on n’a que ça sous la main, parce que ça fait pleurer et ça sent fort ! Mais c’est efficace : hachez de l’oignon cru et appliquez-le sur votre front.



En cas d’anémie, de fatigue, de bronchite, de fermentations intestinales, d’arthrose, de rhumatismes, de goutte et même de diabète, testez la cure d’oignons

Voici la recette : faites bouillir 1 litre d’eau, versez-le sur quatre gros oignons coupés en morceaux, laissez reposer trois à quatre heures, passez et buvez ce litre au cours de la journée. On peut suivre cette cure pendant quinze à trente jours. Il faut faire la préparation la veille.


En cas de constipation

Faites cuire dans un litre d’eau un gros oignon pendant dix minutes. Retirez du feu et ajoutez une cuillère à soupe de miel et le jus d’un citron bien mûr. Buvez le contenu de la bouteille avant votre petit déjeuner pour un effet radical. Cela demande un peu de courage lorsque l’on n’est pas habitué, mais pourquoi pas… Boire ainsi beaucoup dès le matin est un excellent moyen de lutter, non seulement contre la constipation, mais aussi contre l’hypertension.



Pour digérer

Quand vous êtes dérangé après un gros repas, faites cuire un gros oignon émincé dans un demi-litre d’eau avec un couvercle sur la casserole. Passez à la moulinette et buvez le tout. Dans les trois à quatre heures qui suivent, tout rentre dans l’ordre.



Contre la grippe

Dès les premiers signes (fatigue, courbature, fièvre…), préparez votre macération d’oignon : laissez tremper deux oignons coupés en petits morceaux dans un demi-litre d’eau pendant deux ou trois heures (ou toute une nuit) puis filtrez. Prenez un verre après le déjeuner ou le dîner et un autre au moment de vous coucher. L’oignon contient une puissante huile essentielle à la fois antivirale et antiseptique.



En cas d’otite

Faites de la purée d’oignons crus et appliquez-la en cataplasmes autour de l’oreille en renouvelant toutes les trois heures pour obtenir un effet décongestionnant.


En cas de panaris

Placez un oignon dans une casserole avec un peu d’eau et faites frissonner sans bouillir. Retirez l’oignon de l’eau, ouvrez-le en deux et laissez-le légèrement tiédir. Mettez le doigt à l’intérieur de l’oignon. Attendez une dizaine de minutes, puis désinfectez. Recommencez l’opération deux fois par jour, le matin et le soir jusqu’à ce que le panaris ait mûri et soit percé.


Pour faire disparaître les verrues

Creusez un oignon et remplissez-le de gros sel : frottez vos verrues matin et soir avec le liquide qui s’écoule de l’oignon.

rhume, verrue, oignon, fièvre, toux, coupure, furoncle, hémorroïdes, acouphènes, bourdonnements d’oreilles, piqûre, migraine, arthrose, goutte, rhumatismes, fatigue, bronchite, diabète

8 remèdes naturels de ma grand mère

Trucs et astuces de nos grand-mères : Les 8 produits miracles

Le vinaigre

  1. Fait briller les robinets en inox…et les cheveux ternes.
  2. Décape les brûleurs encrassés.
  3. Nettoie les vitres, l’argenterie, les sols en pierre et le carrelage,  les cadres dorés, les meubles en bambou.
  4. Détartre la verrerie.
  5. Détache théière et carafe à vin.
  6. Elimine les traces de moisissures. Ressuscite la pointe desséchée d’un feutre.
  7. Fixe les couleurs du linge (à diluer dans de l’eau froide)
  8. Elimine les taches de fruits (sur les tissus synthétiques, soie, laine), les marques de transpiration (des lainages), les trace de rouille.

Le sel

  1. Récure les casseroles brûlées.
  2. Détache thèiéres, cafetières et carafes à vin.
  3. Elimine le calcaire (ajouter un jus de citron).
  4. Prolonge la durée d’une bougie et limite les coulures (à déposer au pied de la bougie).
  5. Nettoie porcelaine et faïence.
  6. Fixe les couleurs du linge.
  7. Rend le linge plus facile à repasser, lorsqu’il est ajouté à l’eau de rinçage.
  8. Ravive le parfum d’un pot-pourri.
  9. Nettoie la semelle du fer à repasser.
  10. Elimines les taches de café.

Le citron

  1. Désodorise l’évier
  2. Fait étinceler la porcelaine.
  3. Enlève les taches d’oeuf sur les couverts en argent.
  4. Adoucit les mains.
  5. Blanchit les ongles, fortifie les ongles mous (ajouter de l’huile d’olive).
  6. Blanchie les dents.
  7. Nettoie les sièges en paille et bronzes dorés.
  8. Ravive le marbre (ajouter du sel fin).
  9. Blanchit l’ivoire et le coton.
  10. Elimine les taches d’encre, de fruits (sur tissu synthétique), traces de transpiration (sur tissu délicat).
  11. Lustre les bijoux en argent.
  12. Evite aux bijoux en toc de noircir les doigts.
  13. Fait briller les cheveux (en rinçage).

L’alcool à brûler

  1. Fait briller l’argenterie
  2. Empêche le cuir de déteindre.
  3. Elimine les taches d’herbe.

L’alcool à 90°

  1. Elimine les taches de chocolat, de fruit (sur coton), de parfum (sur tissu grand teint) de feutre, stylo-bille et résine.
  2. Nettoie les camées et la majorité des pierres précieuses (rubis, saphir, aigue-marine…)

Le marc de café

  1. Eloigne fourmis et pucerons.
  2. Enrichit le sol, nourrit les plantations
  3. Dégraisse et désodorise l’évier.
  4. Enlève les taches de sucre sur le bois ciré (le tiédir)
  5. Décape le paillasson (à utiliser humide).
  6. Ravive les couleurs des tapis (à utiliser humide).
  7. Efface les chiures de mouches sur les cadres en bois.
  8. Ravive la patine des bibelots en étain.

Eau oxygénée

  1. Blanchit l’ivoire.
  2. Elimine les moisissures.
  3. Blanchit les dents
  4. Donne de l’éclat au linge blanc (coton et laine)
  5. Elimine les taches d’oeufs, de sang, de vinaigre.

Le bicarbonate

  1. Nettoie et désodorise le réfrigérateur.
  2. Détartre les robinets.
  3. Nettoie l’argenterie.
  4. Détache porcelaine et faïence.
  5. Blanchit les voilages synthétiques.
  6. Nettoie bijoux