Le Jardinage, un réel entraînement sportif !

Le jardinage est une très bonne activité physique qui apporte un bénéfice sur votre santé. Ce bénéfice est trop souvent méconnu par des novices qui ne retiennent que les courbatures du lendemain faute de ne pas avoir respecté certains  principes de bonnes pratiques. Inutile de jardiner à longueur de journée ! Quelques heures de jardinage de temps en temps suffisent  pour votre santé.

fb_img_1462115020448.jpg

 

Le jardinage est un sport doux qui permet de lutter contre les mauvaises habitudes alimentaires.
A la suite de nombreuses études, les médecins préconisent largement la pratique du jardin pour rompre cette spirale de mauvaises habitudes (celles-ci, notamment alimentaires concernent le grignotage, l’alimentation mal équilibrée et le temps passé devant la télévision : les adultes passant 40% de leur temps libre devant la télévision). Le jardinage est comparable à la pratique d’un sport doux : trois heures et demie correspondent à une perte de 1000 Kcal, ce qui est équivalent à pratiquement deux heures de jogging. En fait, les médecins recommandent pour garder la formeune dépense quotidienne de 156 Kcal ce qui se traduit par 45 min de taille de rosiers ou 25 min de bêchage. Cette activité a aussi l’avantage de solliciter tous les muscles de façon répétitive et sans à-coups… La répétition de mouvements très divers, se baisser, se pencher ou fléchir les genoux, améliore la souplesse. Enfin, certaines opérations techniques telles que le bouturage et le greffage nécessitent une bonne dextérité.

On dépense la même énergie pour tondre le gazon qu’en faisant de la natation ou des exercices d’aérobic.

Le jardinage entraîne sur le point de vue de la santé :
– Une diminution de la surcharge pondérale et donc des risques cardio-vasculaires par réduction du taux de cholestérol (une étude a montré que la pratique régulière du jardinage entraînait une réduction des risques cardio-vasculaires de 30 à 50%).
Selon le degré d’activité, une séance de 45 minutes dans le jardin peut brûler autant de calories que 30 minutes d’aérobic ou de course à pied. Par exemple, on dépense la même énergie pour tondre le gazon avec une tondeuse à main ou labourer le carré dupotager qu’en faisant de la natation ou des exercices d’aérobic. On peut perdre jusqu’à 400 calories par heure en creusant la terre ou en aérant le compost. Le simple fait de planter des semences peut brûler jusqu’à 160 calories en 30 minutes seulement !

  • Les muscles et l’ossature se renforcent et préviennent les risques d’arthrose et polyarthrite rhumatoïde.
Publicités

Nettoyage de l’osier et du rotin

Nettoyage de l’osier et du rotin

Panier_d'osier_01

Une eau additionnée de bicarbonate de soude, de sel ou de vinaigre blanc nettoie bien l’osier; il est préférable de laisser sécher celui-ci à l’ombre et non sous les rayons du soleil, afin d’éviter un séchage trop rapide qui provoquerait des craquelures par la suite.

Donner de la force a vos plantes verte

Plante-verte-philodendron-Flickr-Brians-Botanicals

Astuces pour donner de la force a vos plantes verte

  1. Mélangez du marc de café avec du terreau.
  2. Récupérez l’eau de bouillon de cuisson des légumes.
  3. Versez dans les bacs de vos plantes vertes Cette eau, riche en sels minéraux, nourrira les plantes.
  4. Attention à ce qu’elle ne soit pas trop salée et surtout bien froide.
  5. Contre pucerons dans les rosiers, mettez des gousses d’ail dans terre autour du pied.
  6. Récupérez la cendre saupoudrez là aux pieds des plantes. Elle contient de la potasse et sert donc d’engrais.

Vous avez la patate ? …tant mieux

Si, un jour de pluie vous êtes en panne d’essuie-glace, vous pouvez vous tirer d’affaire avec une pomme de terre. Il suffit pour cela de couper ce légume en deux

Pomme de terre

Patate

Puis  de frotter votre pare-brise avec le coté chair de la pomme de terre. L’amidon contenu dans la patate va se déposer sur le verre.

Résultat, l’eau va perler sur le pare-brise permettant ainsi une bonne visibilité, juste assez pour se rendre jusqu’au garagiste le plus proche.

répulsif naturel anti fourmis

Recette du répulsif naturel anti fourmis :

Mélangez 5 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie avec 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. Versez le mélange dans un vaporisateur et ajoutez-y 1/4 de litre d’alcool à 40°. Pulvérisez les endroits où passent les fourmis avec ce répulsif maison. N’utilisez pas ce répulsif sur du carrelage ou du marbre…l’alcool pourrait attaquer votre revêtement.

répulsif naturel anti fourmis

répulsif naturel anti fourmis

Les trucs pour lutter contre les pucerons

Les trucs pour lutter contre les pucerons

Les pucerons sont terribles pour les plantes! Ils s’agglutinent sur les feuilles pour en extraire la sève! Cela a pour conséquence des  feuilles qui se collent et s’enroulent ! Il est possible de traiter les pucerons avec des produits naturels.

Période pour traiter les pucerons
Il faut traiter dès le printemps, lors de l’éclosion des œufs et ce jusqu’à l’automne.

Un traitement régulier contre les pucerons peut vous permettre d’éradiquer leur présence définitivement.

Dégâts causés par les pucerons
Les pucerons s’attaquent en priorité aux plantes affaiblies ou aux jeunes pousses. L’invasion des pucerons, qui piquent la plante pour se nourrir de la sève a pour conséquence :

une diminution de la croissance,
des feuilles flétries,
des branches desséchées,
un feuillage jauni.
Inutile de dire que la plante souffre et risque de mourir à moyen terme. En ce qui concerne les arbres fruitiers ou les potagers, les pucerons entraînent une récolte moins bonne!

La nature étant bien faite, la lutte anti-puceron se passe naturellement. Par exemple, les coccinelles se nourrissent des pucerons. Mais il est toujours bon d’aider un peu la nature …

Il faut donc traiter les pucerons sans attendre.

Les traitements écologiques contre les pucerons
La coccinelle

Traiter les pucerons naturellement et efficacement En premier lieu, nous pouvons utiliser des coccinelles. Ces dernières se nourrissent naturellement des larves pucerons. Il suffit donc de placer des coccinelles ou larves de coccinelles près de nos plantes à traiter.

Elles sont vendues soit adulte, soit à l’état de larves. Les adultes sont d’une utilisation plus facile et moins fragiles mais les larves, très gourmandes en pucerons seront redoutablement efficace !

Le purin d’orties ou de fougères

Le purin d’orties se vend en jardinerie, mais vous pouvez très facilement le réaliser vous-même.

Il suffira de l’utiliser en pulvérisation sur vos plantes.

C’est une solution très efficace et 100% BIO.

Le purin de rhubarbe

De même que le purin d’orties, fabriquer son purin de rhubarbe est simple! Vous pouvez en faire dès avril en utilisant les feuilles de rhubarbe.

Eau savonneuse

Traiter les pucerons naturellement et efficacement Vous pouvez mélanger 1 cuillère à soupe de savon noir liquide ou 150g de savon de marseille en copeaux avec 1L d’eau.

Cette préparation s’utilise en pulvérisation.

C’est très efficace et, utilisé de manière répété, cela peut éradiquer définitivement les pucerons.

Eau et huile d’olive

Comme pour l’eau savonneuse, mélangez 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et 1L d’eau. Pulvérisez sur vos plantes.

Les plantes repousse pucerons

Certaines variétés de plantes sont des répulsifs pour les pucerons.

Parmi ces plantes on trouve :

les capucines,
les œillets d’inde,
la lavande,
la sarriette.
Plantez-les dans vos massifs.

Comment éliminer et se débarrasser des mouches naturellement?

Comment éliminer et se débarrasser des mouches naturellement?
22 recettes maison, remèdes d’autrefois à aujourd’hui, à base de produits naturels aux plantes pour faire fuir et tuer les mouches.
Voici venus les beaux jours ensoleillés de l’été, mais aussi la saison des mouches.
Ces insectes deviennent alors envahissants, surtout lorsque l’on habite à la campagne, près de champs agricoles. Même un foyer rigoureusement propre se verra envahit de ces insectes désagréables et peu hygiéniques.
Chasser, détruire les larves, les oeufs de mouches
A l’extérieur, les mouches aiment pondre dans des endroits comme le fumier, le compost, les dépôts d’ordures, les poubelles. Nettoyez régulièrement ces lieux pour supprimer les oeufs pondus et les contaminants qu’ils pourraient contenir. A la maison, surtout pour celles situées près de champs de bestiaux et des fertilisations des terres agricoles au lisier, les mouches pondent leurs oeufs derrière les meubles. Retirez régulièrement les meubles, aspirez les oeufs, les larves, les pupes et jetez le sac d’aspirateur. De même, lorsque vous ouvrez le réfrigérateur, prenez rapidement ce dont vous avez besoin et refermez immédiatement l’appareil. Les mouches et les moucherons s’insèrent rapidement dans le frigo et risquent de contaminer vos aliments, vos viandes.
Eloigner les mouches de la maison
Plus les lieux sont propres, comme la cuisine, les toilettes, la salle de bains, mieux ce sera pour éloigner les mouches. Mais ce n’est certes pas suffisant selon le lieu de vie et la proximité de bétails. Les moustiquaires aux fenêtres, à la porte d’entrée, la pénombre sont aussi d’autres moyens pour lutter contre l’invasion des mouches.
Disposez près des ouvertures:
• des bols remplis d’orange fraîche, de zestes de citron et de clous de girofle secs mélangés.
• des pots de rue (aurait également des propriétés anti-puces)  et de tanaisie.
• des récipients ou des pots de menthe, de basilic, de géranium citronné, un bouquet de lavande fraîche.
• des bols remplis d’une infusion de feuille noyer.
• des gousses d’ail, des tranches d’oignons régulièrement remplacées. Les oignons étaient d’ailleurs utilisés pour préserver les cadres dorés des souillures de mouches. Pour cela, faites bouillir 3 ou 4 oignons dans un demi litre d’eau, puis enduisez les dorures à l’aide d’une brosse à dent. La même recette est indiquée avec de l’ail.
• une tasse d’huile de laurier, que les bouchers d’autrefois utilisaient pour badigeonner les portes, les tables et les fenêtres, protégeant ainsi leurs viandes (voir photo 2 mouche à viande).
• de l’encens de camphre, l’odeur du camphre brulé éloigne les mouches.
• des feuilles de courges séchées brulées sur du charbon faisaient fuir les mouches ou mourir celles qui restaient dans les lieux, selon les anciens. Pendant ce traitement, il convient d’éloigner les oiseaux.
• un mélange d’huiles essentielles composé de lavande, d’eucalyptus, de citronnelle et de cèdre, diffusé également dans la cuisine ou les autres pièces. Dans la chambre versez quelques gouttes de ces huiles sur des cotons, ou encore placez de l’extrait de hêtre. En substitution d’un diffuseur, vous pouvez fabriquer une bougie avec ces huiles essentielles, voir ce mode d’emploi de fabrication des bougies  anti-mouches et moustiques.
Pour protéger les jambons, les saucissons pendus à sécher, les anciens les enduisaient de lie de vin et de vinaigre. De même, ils dispersaient du laurier frais dans les pièces de la maison, une plante dont l’odeur serait désagréable aux mouches. Pour protéger les bêtes (chevaux, poneys, mulets…) des mouches, les agriculteurs d’antan les badigeonnaient d’une mixture faite d’une poignée de laurier bouillie 5 minutes dans un kg de saindoux. Une autre solution consistait à les laver avec une infusion de marrube noir (ballote), ou de morelle, ou de chicorée sauvage ou encore de feuille de noyer.
Les mouches aimant à se réfugier dans les endroits chauds et ensoleillés, la nuit ou dès qu’il fait froid ouvrez en grand les fenêtres.
Tuer, éliminer les mouches dans la maison: les pièges à mouches, les attrape-mouches
Les petits pièges à mouches sont souvent très actifs, en voici quelques uns:
• des petites bouteilles remplies d’eau très sucrée.
• des petites bouteilles remplies d’eau très savonneuse, dont l’ouverture est diminuée par un cartonnage percée, enduit de miel.
• des papiers gluants fabriqués avec du cartonnage ou des post-it, enduits de mélasse.
• des sacs en plastique remplis d’eau, placés aux entrées.
Ces méthodes ne sont certes pas toujours esthétiques mais elles ont le mérite d’être efficaces et naturelles! Sachez enfin que les mouches détestant le froid, les ventilateurs, les climatiseurs sont leurs ennemis. Bon à savoir, les anciens avaient remarqués que les mouches n’aimaient pas les pièces de couleur bleu. C’est ainsi, que les agriculteurs peignaient les salles de traite en bleu.
Nettoyer les excréments de mouches et les traces de papiers anti-mouches
Sur les murs, le carrelage ou le bois, utilisez une éponge mouillée imbibée de liquide vaisselle et d’eau. Si les tâches de « crottes » de mouches résistent, essayez l’alcool ménager sur un chiffon doux. Pour la glue des papiers anti-mouches, utilisez un chiffon imbibé d’essence. à la térébenthine.

Sources:

Michel Ragot,