Des solutions naturelles pour vaincre la cellulite : le pouvoir des plantes — Mystic Beauté

cellulite

Ces capitons inesthétiques, qui nous gênent à l’approche de l’éte, sont liés à une accumulation de toxines qui enflamme les tissus et ralentit la circulation. Pour les combattre : drainez, éliminez !

Les plantes actives

Les sommités de reine-des-prés, les feuilles de bouleau, cassis, orthosiphon, le rhizome de chiendent, les queues de cerise sont de formidables diurétiques, qui vont réduire la rétention d’eau, les œdèmes et faire dégonfler le corps en volume.
Les feuilles de vigne rouge, d’hamamélis et de noisetier, les sommités fleuries d’achillée millefeuille et racines de petit houx sont à visée circulatoire pour relancer le système veineux et lymphatique.

L’efficacité des huiles essentielles

Leurs puissants principes actifs leur permettent de drainer, libérer les fibres « coincées » et accélérer la circulation, trois points essentiels dans la lutte anticapiton. Et l’action mécanique du massage renforce leur efficacité.
Le réflexe : le genévrier commun.

Dans un flacon de 100 ml,

-mélangez 5 ml de HE de genévrier commun

-et 95 ml d’huile végétale (HV) de noisette.

Appliquez localement 10 gouttes ou plus de ce mélange d’huiles, matin et soir, et effectuez ensuite des massages profonds.
Demandez au pharmacien de préparer l’huile anticellulite « prédouche » suivante

Dans un flacon de 100 ml :-

-3 ml de HE Helichrysum italicum (hélichryse italienne) ;

-5 ml de HE Cedrus atlantica (cèdre de l’Atlas) ;

-5 ml de HE Cupressus sempervirens (cyprès de Provence) ;

-5 ml d’ess. Citrus paradisii (pamplemousse) ;

-5 ml d’essence Citrus limonum (citron) ;

-100 ml de HV arnica qsp.

Appliquez 10 gouttes par zone à traiter en massages profonds avant la douche. Triturez, pincez (sans douleur) les « poches » spécialement envahies.
Demandez au pharmacien de préparer ces gélules :

-30 mg de HE Ocimum basilicum (basilic exotique) ;-

-10 mg de HE Hyssopus decumbens (hysope couchée) ;

-15 mg de HE Mentha spicata (menthe verte) ;

-25 mg de HE Cupressus sempervirens (cyprès de Provence).

Prenez 1 gélule matin, midi et soir pendant 20 jours. Arrêtez une semaine et recommencez.

Associez les vertus de 2 plantes

Ajoutez des racines de fenouil, de pissenlit, des feuilles de lierre grimpant et des algues marines (laminaire et varech) si un surpoids est associé à la cellulite.
Décoction : 4 c. à soupe du mé-lange dans 1 litre d’eau froide, porter à ébullition, faire bouillir 5 minutes, retirer du feu, couvrir et laisser infuser 10 minutes. Filtrer et boire le litre avant 19 heures.
Extrait hydro-alcoolique : 90 gouttes dans 1 litre d’eau peu minéralisée à boire avant 19 heures.
Gélules dosées à 250 mg : 2 au petit déjeuner, 2 au déjeuner et 2 au dîner.
À savoir : en cas d’insuffisance rénale, ne prendre que l’orthosiphon et boire 50 cl de tisane par jour seulement au lieu de 1 litre.

Nos bons conseils en plus

Patience et régularité sont de rigueur. La cellulite a tendance à toujours revenir, il faut donc toujours la chasser. Encore et encore.
Ne confondez pas cellulite et surpoids : ils n’ont aucun rapport.  La cellulite est d’ailleurs  plus gênante chez les femmes minces, car elle se voit davantage.
L’activité physique est la seule façon de prévenir son installation si vous avez un « terrain » à cellulite (mère, grand-mère), et aussi le meilleur moyen d’accélérer sa disparition. Nous vous recommandons l’aquagym et la natation, car la pression exercée par l’eau a une incroyable action anticapiton.
Gare aux régimes drastiques, 100 % végétaux. Manquer de protéines (poisson, viande, œuf) est le chemin le plus court pour fabriquer de la cellulite.

via Des solutions naturelles pour vaincre la cellulite : le pouvoir des plantes — Mystic Beauté

Publicités

Pour des aisselles plus belles cet été

Les astuces de Grand- Mère

Pour des aisselles plus belles cet été

Ce sont souvent les femmes qui se rasent au rasseoir qui rencontrent le problème d’aisselles noirs. Il arrive toutefois que cette zone sensible du corps développe de petites allergies causées par un nouveau déodorant inadapté ou tout simplement des irritations qui noircissent pendant de la guérison.

Si vous avez ce problème, ne vous inquiétez pas, vous pouvez utiliser une de nos recettes fait maison :

Mélangez du jus de citron avec un peu de poudre de talc pour bébé sans alcool et sans parfum.
Appliquez le mélange sur les aisselles et laissez agir pendant 15 minutes.
Rincez à l’eau tiède.
Vous pouvez appliquer ce masque fois par semaine. Pour un meilleur résultat, adoptez des déodorants sans alcool.

Voir l’article original

recette de grand-mère anti-acné

Les astuces de Grand- Mère

Vinaigre de cidre :

recette de grand-mère anti-acné
Le vinaigre de cidre retarde l’apparition de boutons et autres points noirs indésirables. Une lotion avec du vinaigre de cidre bio et de l’eau permet de se débarrasser des infections et éruptions cutanées.

Il vous faut :

-du vinaigre de cidre bio

-de l’eau

-un coton-démaquillant ou un coton-tiges

Mode d’emploi :
On verse un peu de vinaigre de cidre bio dans un verre. On imbibe un coton démaquillant ou un coton-tiges qu’on applique sur le bouton ou le point noir. On laisse agir quelques instants. Le coton imprégné d’eau vinaigré va désinfecter les boutons et booster la circulation sanguine. Ce soin est à faire deux fois dans la journée.

Voir l’article original

L’argile sous toutes les formes, elle fait des miracles !

L’argile, mais pourquoi est-elle si agile ?

484311087

L’argile est le fruit de la nature, une roche sédimentaire tendre et très riche en minéraux. Il en existe de différentes couleurs : verte, blanche, rouge, rose, grise, jaune, bleue, marron, mais globalement l’argile verte est la plus utilisée et celle qui répond à quasiment tous les besoins. L’argile est extraite dans des carrières, puis transformée (séchée, broyée, tamisée) avant d’être proposée à la vente sous différentes formes : en poudre, en morceaux, en pâte, et même en gélules et en comprimés pour une utilisation par voie interne. Nous y reviendrons plus en détail, mais sachez déjà que par voie externe l’argile apaise, régule et répare, mais attention, elle réagit mal au métal, veillez aisni à la préparer avec des ustencils type bol et cuillère en bois ou en plastique. Par voie interne, elle lutte contre les irritations et les infections et va même jusqu’à restaurer les forces vitales. Attention cependant aux contre-indications, l’argile se manipule avec précaution, demandez toujours conseil à votre médecin ou pharmacien au préalable. À la question faut-il choisir une argile bio ? On aura tendance à répondre qu’elle est naturellement bio, donc ne vous mettez pas la pression de ce côté-là.

L’argile, le corps lui dit merci !

Vous n’avez jamais goûté à un enveloppement d’argile comme en thalasso ou en cure ? Il va falloir y remédier, car l’argile soulage merveilleusement les grands et petits maux du quotidien. C’est le cas par exemple des rhumatismes et autres douleurs articulaires, mais pas seulement. Appliquée sur une brûlure, l’argile empêche la formation de cloque. Plus fort encore, elle favorise la cicatrisation, notamment d’abcès ou de panaris. Enfin, en cas de mauvaise chute de votre petit dernier, appliquez un peu d’argile sur la plaie ou le bleu. En plus de soulager, elle absorbe les petites souillures et évite l’infection. Autre qualité essentielle de l’argile, sa capacité à lutter contre la cellulite, la rétention d’eau et même les jambes lourdes, surtout lorsqu’elle est mélangée à des huiles essentielles drainantes type citron, lavande ou menthe. Faites chauffer (pas trop fort) 8 c.a.s d’argile verte en poudre dans 200 ml d’eau additionnée de 10 gouttes d’huile essentielle. Appliquez sur les zones à traiter et laisser poser 20 min.

Pour être totalement complet, citons encore ses bienfaits sur les lombalgies, la tendinite, les douleurs dorsales, les foulures, les entorses, les crampes, les hématomes, les crevasses, les verrues et certains eczémas. Pas mal comme palmarès non ?

La présentation idéale : en pâte toute prête la plus facile), en cataplasme sous sachet (la plus médicale) ou en morceaux à mélanger (la plus économique).

L’application : l’argile s’utilise froide ou tiède. Dans les cas de fièvre, inflammation ou congestion, mieux vaut l’utiliser à froid pour qu’elle absorbe la chaleur. À l’inverse, posée à proximité d’un organe comme l’estomac ou le foie, mieux vaut l’appliquer tiède. Le cataplasme se pose côté argile directement sur la peau, on entoure avec une bande médicale type « Velpeau ». Le temps de pose est d’environ deux heures. Rappelons que lorsque l’argile est sèche elle n’a plus aucune action.

L’argile, les petits boutons la fuient !

Avec ses pouvoirs absorbants et assainissants, l’argile est une véritable bénédiction pour l’éclat du visage. Si on a eu tendance à l’oublier ces dernières années, elle revient en force et pour cause. Adoucissante, purifiante, détoxinante, capable même de lutter contre la prolifération des microbes, l’argile est une ressource extraordinaire pour la beauté de la peau.

Ses propriétés antiseptiques et cicatrisantes sont ultra-efficaces sur tous les petits problèmes du quotidien, notamment les boutons. Une petite noisette humidifiée posée sur le coupable suffit à le faire disparaître ou presque. Soyez cependant vigilante sur le choix de l’argile.

Ainsi les peaux normales à grasses sont les alliées de l’argile verte connue pour ses pouvoirs purifiants. Les peaux très grasses peuvent aller jusqu’à l’utilisation de l’argile grise, la plus assainissante. L’argile blanche (nommée aussi kaolin) est plutôt recommandée pour les peaux sèches. N’oublions pas l’argile rose (mélange d’argile rouge et d’argile blanche), idéale pour les peaux sensibles. L’argile est aussi miraculeuse sur les cheveux gras avec pellicules. Une fois par semaine, il suffit d’appliquer un simple masque d’argile verte et de laisser poser 15 min avant de rincer.

La présentation idéale : en morceaux (la plus économique, mais la moins pratique), en poudre (facile à doser, mais un peu onéreuse), en pâte toute prête (celle que nous recommandons). Sachez que si votre pâte a séché, il suffit de l’humidifier pour lui redonner une seconde vie.

– L’application : le masque est recommandé toutes les semaines pour les peaux très grasses et acnéiques, tous les quinze jours pour les peaux grasses, et une fois par mois sur les peaux sèches et sensibles. Si votre peau fait grise-mine, n’hésitez pas à appeler l’argile à la rescousse ponctuellement, c’est un formidable « débroussailleur » de teint.

L’argile, ce qu’elle fait à l’intérieur…

Il faut agir avec discernement avant d’utiliser l’argile par voie interne, demandez toujours conseil à votre médecin. Voici cependant quelques indications qui vous permettront de vous familiariser avec cette matière première naturelle. Sachez par exemple qu’elle est très souvent utilisée pour calmer les brûlures d’estomac, les gastrites, la gastro-entérite, les inflammations stomacales et intestinales, les colopathies, les infections parasitaires et les intoxications. Ponctuellement, l’argile riche en minéraux et oligo-éléments peut être conseillée pour détoxiner le corps, purifier et restaurer les forces vitales. Bref, des bienfaits multiples souvent méconnus et qui gagnent à être creusés.

– Les contre-indications ; consommée en trop grande quantité, l’argile peut entraîner une constipation. De la même façon, elle se marie mal avec les corps gras huileux et peut neutraliser les principes actifs de certains médicaments, donc on en parle à son médecin avant toute action médicale. Elle est aussi déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants.

– La présentation idéale : en sachet en poudre à mélanger avec de l’eau (pour les habituées), en gélule ou en comprimés (pour celles qui veulent du « tout prêt »).

L’utilisation : ponctuellement en cas de petits problèmes de santé (sur les conseils de votre médecin) ouen cure « détox » pendant 21 jours. Les adeptes le disent, au bout de quelques jours le teint est plus lumineux et le ventre dégonfle visiblement. 

Le prix moyens : l’argile reste une matière première tout à fait accessible, il est plus que temps d’en profiter. Comptez environ 7 € pour un paquet d’argile verte concassée de 3 kilos, 8 € pour un paquet d’argile verte surfine de 3 kg également, entre 3 et 5 € pour un sachet de poudre de 300 g, entre 10 et 15 € pour une boite de gélules ou de comprimés.

Convaincue par l’argile et ses multiples propriétés ? N’hésitez pas à venir partager votre expérience « nature » avec nous !

source :http://www.mavieencouleurs.fr/soin-beaute/corps/l-argile-sous-toutes-les-formes-elle-fait-des-miracles

Arrêter de fumer sereinement, sans prendre de poids !

Le sevrage tabagique, conséquence sur la prise de poids.

A l’heure actuelle, des études montrent que la prise de poids peut être un frein à l’arrêt du tabac.

Une étude de 1991 montre que :

  • le gain de poids moyen est de 2.8 kg pour les hommes et de 3.8 kg pour les femmes
  • 50 % des femmes grossissent à l’arrêt du tabac
  • 13 % des femmes prennent plus de 13 kilos.

Comment expliquer cette prise de poids ?

La cigarette est un coupe-faim : la nicotine limite les variations trop importantes de glycémie et a un impact sur les sensations de faim. De plus, la consommation de tabac entraîne une diminution des apports alimentaires et une perte de poids due à une perte de masse grasse. Enfin, les dépenses énergétiques augmentent avec la consommation de tabac. Ainsi, un fumeur consommant 24 cigarettes/j augmente de 200 kcal ses dépenses énergétiques. Il faut également tenir compte de l’aspect “psychologique”. Le comportement de recherche de plaisir disparait avec l’arrêt du tabac et un phénomène de compensation avec la nourriture fait son apparition.

Ainsi, à l’arrêt du tabac, l’ancien fumeur a une économie sur ses dépenses énergétiques de 200 kcal et, de plus, une prise alimentaire majorée estimée à 300 kcal en moyenne. Nous arrivons à un supplément de 500 kcal/j.

Quelles solutions  pour ne pas prendre du poids ?

L’arrêt du tabac est un point de départ vers une meilleure hygiène de vie : alimentation quotidienne, activité physique, temps pour soi,…

Alimentation :

Afin d’éviter l’excès calorique, nous vous conseillons de prendre 1 substitut de repas Energy Diet au petit déjeuner et 1 second en collation dans l’après-midi. Cela permet d’avoir moins faim au déjeuner et au dîner, sans être frustré par une restriction calorique, qui n’est pas la bienvenue quand on se prive déjà de fumer !

Couplés à une alimentation structurée (3 repas par jour) et équilibrée, cela vous permettra de contrôler votre poids.

De quoi vont-être composés le déjeuner et le dîner ?

– 1 à 2 portion(s) de légumes : 1 bol de soupe, une assiette de crudités ou ½ assiette de légumes d’accompagnement…

– 1 portion de protéines : 100g de viande, 100g de poisson ou 2 œufs

– 1 portion de féculents (1 à 2 fois par jour) : 4-5 cuillères à soupe de riz, pâtes, semoule, légumineuses, 2 pommes de terre ou encore 2 tranches de pain complet

– 1 produit laitier : 1 yaourt ou 1 fromage blanc

– 1 portion de fruits (1 à 2 fois par jour) : 1 fruit frais, une compote ou une salade de fruits

Autres « coups de pouce » ?

Brûle Excès  : ce complément alimentaire contient entre autres de la caféine, reconnue pour augmenter les dépenses énergétiques et ainsi, compenser la réduction de ces dernières, dues à l’arrêt du tabac.

Sommeil : la valériane contenue dans ce complément alimentaire calme la nervosité et donne un mauvais goût au tabac. Le tryptophane par son effet précurseur de la sérotonine a une action «bonne humeur» et joue sur les “addictions”.

Oméga3  : assurent le bon fonctionnement du système nerveux et calment l’anxiété.

Stickafé ou Stickthé : réduit l’appétit, prolonge l’effet de satiété et aide au contrôle du poids grâce à la présence de Slendesta® et de fibres.

Votre conseiller saura vous proposer un programme adapté à vos besoins !

L’activité physique :

La pratique régulière d’une activité physique ou sportive, permet de préserver, voire d’augmenter la masse musculaire, d’affiner la silhouette et surtout… d’évacuer le stress ! L’activité physique est donc un allié idéal quand on arrête de fumer.

Vous pouvez, par exemple, pratiquer chaque jour une demi-heure de marche et 1 ou 2 fois par semaine, au moins 40 minutes d’un sport d’intensité moyenne, comme la natation, le footing, le cyclisme… La pratique d’une activité physique est déterminante pour stabiliser le poids à l’arrêt du tabac.

Le bien-être :

C’est le moment idéal pour prendre soin de vous ! Vous allez être stressé, alors il faut vous chouchouter ! Mille solutions s’offrent à vous : un bain chaud, un massage, une soirée entre amies, un petit cadeau de récompense à l’atteinte de vos objectifs (rouge à lèvre, bijou, vêtement…).

http://www.noyoyo.fr/?mini_site=StephanieZ1

Astuces : 15 RÈGLES D’OR POUR MAIGRIR ET RESTER MINCE

 1/15 – Mangez lentement, en appréciant votre repas

Posez votre fourchette entre deux bouchées. Mastiquez suffisamment. Ne regardez pas la télé pendant le repas. Lorsque vous mangez, soyez conscient de votre geste.

http://www.noyoyo.fr/?mini_site=StephanieZ1

 2/15 – Mangez de façon diversifiée, en incluant au moins 5 fruits et légumes par jour

Favorisez les aliments frais par rapport aux aliments industriels. Préférez les aliments peu caloriques par rapport à leur masse.

http://www.noyoyo.fr/?mini_site=StephanieZ1

 3/15 –  Eliminez au maximum les sucres ajoutés

Interdisez-vous tout sucre ajouté entre les repas, même en petite quantité. Pensez aux alternatives saines telles que les fruits pour terminer un repas. Soyez patient pour que votre goût se fasse à des saveurs moins sucrées.

 4/15 – Ecoutez votre corps, il est intelligent

Mangez à votre faim, mais sans excès. Lorsque vous avez assez mangé, arrêtez-vous même s’il en reste dans l’assiette.

Prenez conscience des sensations de votre corps pendant et après les repas. En sortant de table, vous devez vous sentir rassasié(e), mais sans lourdeur, avec une très légère sensation de faim.

 5/15 – Faites du sport au moins deux fois par semaine et adoptez un mode de vie actif

Variez les sports et faîtes-vous plaisir. Prévoyez vos séances à l’avance et notez-les dans votre agenda. Ne forcez pas mais soyez constant, afin que le sport devienne une habitude qui vous aidera à maigrir.

Mobilisez vos amis. Comme vous, peut-être veulent-ils maigrir ou tout simplement rester en forme ?

6/15 – Luttez contre le stress

Luttez contre les manifestations du stress par l’activité physique et en vous accordant des moments de détente.

Identifiez et éliminez les causes du stress.

 7/15 – Accordez-vous un sommeil 5 étoiles

Ne laissez pas la fatigue s’installer car elle rend votre comportement alimentaire plus difficile à contrôler.

Couchez-vous à heure fixe et accordez-vous suffisamment de temps de sommeil.

Préparez-vous au sommeil en ralentissant votre activité et en limitant la consommation de stimulants (café, thé, nicotine…) dès 16h.

http://www.noyoyo.fr/?mini_site=StephanieZ1

 8/15 – Prenez soin de vous, de votre corps et de votre esprit.

N’attendez pas d’avoir maigri pour mettre votre corps en valeur et pour vous réconcilier avec lui.

 9/15 – Apprenez à cuisiner et à faire les courses intelligemment

Organisez-vous pour faire les courses. Apprenez à cuisiner en limitant les matières grasses et en vous faisant plaisir.

http://www.noyoyo.fr/?mini_site=StephanieZ1

 10/15 – Justement … restez zen

Restez serein avant tout, l’objectif est d’être heureux avant d’être mince.

Relativisez : le fait de vous priver un peu ou d’avoir parfois un peu faim n’est pas si grave.

N’ayez pas peur de changer vos habitudes.

http://www.noyoyo.fr/?mini_site=StephanieZ1

 11/15 – Comprenez pourquoi vous mangez réellement

Prenez conscience des émotions qui vous poussent à manger. Parlez-en ou notez-les par écrit. Prenez conscience du rôle de votre enfance dans votre comportement alimentaire.

 12/15 – Evitez l’alcool

Limitez-vous à deux ou trois verres par semaine si vous souhaitez perdre du poids. Ne dépassez pas deux verres maximum par jour pour les femmes, trois pour les hommes.

13/15 – Buvez beaucoup d’eau et respirez

Nettoyez votre corps en buvant suffisamment d’eau et en respirant. cela vous aidera dans votre processus de perte de poids.

http://www.noyoyo.fr/?mini_site=StephanieZ1

 14/15 –  Remplissez votre vie

Développez des activités non liées à l’alimentation qui soient des sources de plaisir pour vous. Développez votre estime de vous et n’ayez pas peur de vous affirmer. Apprenez à dire non.

 15/15 – Prenez votre temps

Comme pour l’arrêt du tabac, plusieurs tentatives sont souvent nécessaires pour devenir mince. N’essayez pas de mincir trop rapidement. Donnez-vous au moins 6 mois. Prenez le temps de maigrir.

La patate douce et ses avantages !

La patate douce, originaire d’Amérique du Sud, est une bonne alternative à notre pomme de terre traditionnelle.

La patate douce est un féculent (car elle contient beaucoup d’amidon), tout comme la pomme de terre et la quantité de calories / 100g est sensiblement la même entre les deux tubercules : 80 kcal.

Cependant, la patate douce a l’avantage d’avoir un index glycémique  plus bas que la pomme de terre (mesure permettant de classer les aliments en fonction de l’élévation du taux de sucre sanguin qu’ils produisent quand on les consomme) :

– Index de 65 pour une pomme de terre cuite à la vapeur

– Index situé autour de 50 pour une patate douce cuite à la vapeur

Mais ce n’est pas tout ! La patate douce a de nombreux autres avantages !

Tout d’abord, elle est riche en antioxydants (flavonoïdes, caroténoïdes, composés phénoliques…), qui contribuent  à protéger notre organisme contre le vieillissement cellulaire.  Plus la patate douce est colorée (en effet, il existe de nombreuses couleurs : jaune, orange, blanche, rouge…), plus il y a d’antioxydants, et notamment des caroténoïdes.

Ensuite, elle est riche en vitamines : A, B6, B2, B5 et C, ainsi qu’en minéraux tels que le cuivre et le manganèse. Idéal pour faire le plein d’oligoéléments, surtout à l’arrivée de l’hiver !

Enfin, la patate douce se décline en une multitude de recettes ! En potage, en gratin, en purée, en tajine… et même en recettes sucrées (flan, gâteau, crumble…) ! Il y en a pour tous les goûts ! D’autant plus qu’elle se marie très bien avec le potiron, le potimarron, les châtaignes, les épices…

Alors, qu’attendez-vous pour l’essayer ?

Faut-il bannir les graisses dans un régime minceur ?

Faut-il bannir les graisses dans un régime minceur ?

http://www.noyoyo.fr/blog/faut-il-bannir-les-graisses-dans-un-regime-minceur

/faut-il-bannir-les-graisses-dans-un-regime-minceur

Les lipides sont la cible des restrictions principales dans les régimes. Pourtant, ils jouent un rôle essentiel pour l’organisme : ils font partie intégrante des membranes cellulaires, ils participent à la fabrication d’hormones, au transport de certaines vitamines (A, D, E et K) et certains sont essentiels, comme les omega3, car ils protègent l’organisme des troubles cardiovasculaires.

Cependant, les lipides ont aussi quelques inconvénients, d’où la nécessité d’éviter les excès : ils apportent beaucoup de calories (9 kcal/g), ils donnent une mauvaise satiété et s’ils sont mal choisis, ils peuvent se déposer sur les parois de nos artères, favorisant les accidents cardiovasculaires.

Alors comment bien les choisir ?
En effet, en fonction de leur composition chimique, leur comportement vis-à-vis du stockage est variable. En résumé :

  • Les acides gras saturés et trans : ils ont tendance à être stockés et favorisent la prise de poids.
    On les trouve (acides gras saturés) : beurre, laitages entiers, viandes grasses, charcuteries, huile de palme, saindoux.
    On les trouve (acides gras trans) : biscuits, pâtisseries, viennoiseries, pâtes à tartiner, certaines margarines, chips.
  • Les acides gras monoinsaturés : ils n’ont pas d’effet notable sur le poids.
    On les trouve : huile d’olive, d’arachide, de colza, graisses d’oie et de canard, fruits oléagineux.
  • Les acides gras polyinsaturés omega3 : ils favorisent le déstockage  des graisses de réserve. Ils sont donc à privilégier quand on veut maigrir.
    On les trouve : huile de colza et de lin, noix, graines de lin, poissons gras (sardine, maquereau, hareng, saumon, thon).
  • Les acides gras polyinsaturés omega6 : s’ils sont en quantité excessive par rapport aux omega3, ils peuvent favoriser le stockage des graisses. Mais cette hypothèse n’a pas été démontrée chez l’homme.
    On les trouve : fruits oléagineux, huile de tournesol, huile de maïs.

Astuces pour éviter le gaspillage

De grandes organisations comme la FAO1 ou l’Institut de l’eau de Stockholm ont mené des études montrant que 30 % à 50 % de la production alimentaire est gaspillée, perdue ou jetée entre le champ et l’assiette. Le pourcentage de nourriture perdue a été multiplié par deux depuis 1974 et continue d’augmenter.

Outre l’impact environnemental indéniable, le gaspillage pèse aussi sur le budget de votre ménage ! Alors, comment y remédier ?

Faites une liste de courses !

images (5)

L’idéal, c’est d’élaborer vos menus sur 3-4 jours

Cela vous permet de ne pas arriver le soir à 19h en vous demandant ce que vous allez manger, mais également d’acheter le strict nécessaire.

Une fois dans le magasin, respectez cette liste de courses pour ne pas être tenté par tous les produits trop gras, trop sucrés…. Mais tellement appétissants !

Achetez moins !

Ne soyez pas tenté pas l’opulence des rayons et posez-vous à chaque achat cette question : en ai-je vraiment besoin ? Ainsi, même si « c’est une bonne affaire » : avez-vous vraiment besoin de 6 paquets de chips maxi format » ?

Acheter des fruits et légumes, c’est bien, mais assurez-vous que vous pourrez manger tout ce que vous avez acheté dans la semaine. En effet, ils ne se conservent pas plus longtemps, même dans le bac du réfrigérateur. Alors, si vous êtes de sortie 3 fois cette semaine, réduisez-les quantités achetées !

N’ayez pas les yeux plus gros que le ventre !

C’est toujours la même chose : les profiteroles au chocolat de mamie, vous ne pouvez pas y  résister ! Mais à la moitié de l’assiette, il faut bien se rendre à l’évidence : vous avez eu les yeux plus gros que le ventre, et le reste des profiteroles finit à la poubelle… Quel gâchis ! Apprenez à mieux évaluer votre faim et votre satiété, servez-vous de petites assiettes, quitte à vous resservir !

Que faire des restes ?

Vous avez réalisé un magnifique pot-au-feu dimanche, félicitations ! Oui, mais voilà, il y en a pour tous les soirs de la semaine, et vous avez horreur de manger 2 fois la même chose. Alors n’hésitez pas : congelez ! Non seulement vous serez content de le retrouver quand vous serez en panne d’inspiration pour le dîner, mais en plus, cela vous évitera de le jeter à la poubelle !

Apprenez à adapter les restes : pourquoi ne pas faire une soupe avec les légumes de votre fameux pot-au-feu, ou les transformer en gratin, en purée, en tarte aux légumes ? Les possibilités sont infinies ! Laissez libre court à votre imagination, et n’hésitez pas à ajouter des herbes aromatiques et des épices (curcuma, poivre,…), riches en antioxydants !

Idem avec les fruits « un peu abîmés » qui restent au fond du panier… C’est toujours la même chose, aucun membre de la famille ne veut les manger ! Alors transformez-les : en compote, en crumble, en fond de tarte… ils vont adorer !

 gaspillage-alimentaire

1 : Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture

Les astuces pour poursuivre un programme minceur pendant les fêtes

Alors, quelles sont les solutions, les astuces pour poursuivre un programme minceur pendant les fêtes ?

comment-reussir-un-regime-dukan-conseils-et-astuces-pour-ne-pas-craquer

On ne le répétera jamais assez : maigrir c’est acquérir de bonnes habitudes alimentaires, c’est réapprendre à bien manger, à bien bouger, au quotidien !

Les périodes de fête sont donc une excellente façon de « tester » vos nouvelles et saines habitudes alimentaires, ainsi que votre programme d’activité physique !

Pour cela, quelques règles principales :

– Ecoutez vos sensations : la faim tout d’abord, le plaisir de la dégustation ensuite. Soyez attentif aux signaux de la satiété,

– Essayez de ne pas cumuler les excès : une entrée grasse mais un plat léger avec des légumes, ou un plat en sauce mais un dessert aux fruits, pas de pain si vous prenez des féculents, un verre d’alcool seulement …

– Sachez choisir les aliments de fêtes pauvres en calories : les fruits de mer et particulièrement les huîtres, le poisson, les volailles (enlevez la peau), les légumes sous toutes leurs formes, les desserts à base de fruits (mousses, salades, carpaccio…)

– Servez-vous de petites portions et mangez lentement. Votre cerveau transmettra un signal de satiété  dans les 20 minutes. Faites une pause avant de vous servir de nouveau.

– Mangez dans le calme, profitez-en pour prendre votre temps !

– Bougez !  Marchez dès que vous en avez l’occasion et continuez votre sport hebdomadaire.

– Si vous cumulez plusieurs excès sur une journée, ne culpabilisez pas ! Faites un effort sur le lendemain et tout rentrera dans l’ordre.

 images (3)

Alors, n’ayez plus peur des périodes de fêtes ! Avec ces astuces, vous pourrez réveillonner en toute sérénité, sans que cela se voie sur la balance !

Minceur : Halte aux idées reçues

Des dizaines de rumeurs et de « légendes urbaines » circulent sur l’alimentation, les régimes, les aliments « qui font grossir ou maigrir ». Mais qu’en est-il exactement ?

La banane vaut autant qu’un steak :

Faux ! Ces 2 aliments n’ont pas du tout la même composition nutritionnelle ! Un steak est riche en protéines (environ 25g pour 100g), alors qu’une banane n’en contient quasiment pas (environ 1g pour 100g). A l’inverse, la banane contient beaucoup de glucides (25g environ pour 100g), alors que le steak n’en contient pas du tout. Sans parler des fibres et  des vitamines contenues dans une banane, et qui sont négligeables dans un steak…

La soupe aux choux fait maigrir :

Vrai et faux ! Certes, vous allez perdre du poids si vous ne mangez que de la soupe pendant 15 jours…. Mais ça sera surtout une perte en eau et en muscles…. Poids, que vous allez reprendre très vite à la fin de ce régime draconien, accompagné souvent d’un petit supplément…

De plus, ce type de régime totalement déséquilibré cause également des carences en vitamines et minéraux, ce qui engendre fatigue et perte de tonus. A éviter absolument !

Le miel et le sucre roux sont meilleurs que le sucre blanc :

Faux ! Contrairement aux idées reçues, aussi naturels soient-ils, le miel et le sucre roux sont quasiment aussi caloriques que le sucre blanc. Vous ne perdrez pas de poids en remplaçant le sucre par du miel !

Idem pour les vitamines et minéraux. Même si vous gagnez en saveur en choisissant de sucrer vos préparations avec du miel ou du sucre roux, vous ne ferez pas le plein de vitamines pour autant ! Certes, ces 2 composants contiennent légèrement plus de nutriments que le sucre blanc, mais les quantités restent négligeables (à l’état de traces).

Le jambon blanc contient peu de matières grasses :

 

Vrai ! Il ne contient que 5 g de lipides pour 100g, ce qui est peu comparé à d’autres charcuteries comme les rillettes, le saucisson sec, le pâté de foie…. De plus, il est riche en protéines, ce qui en fait un aliment de choix au cours d’un programme minceur. D’autres charcuteries sont peu grasses : vous pouvez choisir de la viande des grisons, du bacon, des jambonneaux, de la coppa …

Vous l’avez compris, en matière de nutrition, il ne faut pas écouter les « on-dit », mais plutôt votre bon sens !