Comment se débarrasser du rhume ?

 

 

Comment se débarrasser du rhume ? Un  rhume n’est sans doute pas très grave, maisavoir un rhume pendant 5 à 8 jours, ce que dure en général le rhume, est vraiment pénible. D’abord on a mal à la gorge, ensuite on éternue, puis le nez se met à couler, et comble de malchance, on se sent fiévreux, maladroit et surtout fatigué. Et puis voilà que l’on tousse. Votre nez coule, votre nez est bouché ? Vous avez du mal à dormir ou à respirer? Vous éternuez sans cesse?  Vous avez un rhume! Des remèdessimples et naturels pour soigner un rhume.

Soigner son rhume

gros rhume

Le rhume

Le rhume s’attrape au contact de personnes ou d’objet infectés.

Extrêmement contagieux, le rhume qui touche les voies respiratoires supérieures, est hélas très courant.

L’alternance du chaud et du froid facilite également la transmission du virus, surtout si notre organisme est déjà un peu affaibli.

Est-ce vraiment un rhume

Eternuements, maux de gorge, toux, nez qui coule, nez bouché, mal de tête, état fiévreux et fatigue sont les premiers symptômes du rhume.

se moucher

Remèdes naturels ou astuces de grand mère pour soigner un rhume 

Les inhalations

1 – La sauge en inhalation

Dans une casserole, portez à ébullition 1 litre d’eau additionnée d’une poignée de feuilles de sauge sèches.

Laissez un peu refroidir.

Puis une couverture ou une serviette sur la tête, respirez  pendant  5 minutes la vapeur que la plante dégage.

2 – Huiles essentielles

Versez dans une casserole d’eau bouillante quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus, de niaouli, de thym ou de romarin (ce sont de puissants antiseptiques), placez votre nez au-dessus de la casserole, la tête recouverte d’un torchon (faites attention, quand même à ne pas vous brûler !) puis durant une dizaine de minutes,respirez à fond la vapeur de la solution.

Les tisanes

3 – L’infusion de thym

La tisane au thym aide à soulager les affections dues au froid (rhume, grippe, courbatures, frissons, angines), à calmer les gorges irritées la toux et donc à mieux respirer pendant l’hiver.

Parce qu’il est riche en phénol, le thym, plante antiseptique, antispasmodique, expectorant et stomachique, qui a des propriétés antivirales, est particulièrement efficace contre le rhume.

Comment faire une tisane au thym

Dans une tasse versez  de l’eau bouillant sur deux cuillères à café de thym.

Laissez infuser 5 minutes (après l‘infusion au thym risque de devenir amer!)

Sucrez votre infusion avec un peu de miel, et pourquoi pas pressez la moitié d’un citron dedans.

Buvez 3 à 4 tasses d’infusion de  thym par jour, mais pas d’avantage

tisane anti rhume

4 – Tisane gingembre

Dans une tasse coupez 5 tranches fines de gingembre préalablement pelé au couteau, ou râpez le gingembre puis versez de l’eau frémissante dessus.

Laissez infuser pendant une dizaine de minutes.

Plus longtemps vous laisserez infuser, au plus le côté « piquant » du gingembre ressortira.

Filtrez (sinon la tisane aura un gout trop fort).

Sucrez ou non avec du miel, juste au moment de boire.

Il est possible de préparer pour tout une journée l’infusion de gingembre (pas plus de 4 tasses par jour)  à condition de la filtrer, puis de la verser, bien bouillante dans un thermos.

5 – Tisane de plantain

Le plantain soulage le rhume et  a une action expectorante.

Dans une tasse versez de l’eau bouillante  sur  1,5 g de feuilles séchées sur  d’eau bouillante jetez.

Filtrez.

Buvez 4 tasses par jour de Plantain 

6 – Tisane de lierre grimpant

Le lierre grimpant aide à dégager les voies respiratoires et traite les symptômes de l’inflammation des bronches.

Dans une tasse, versez de l’eau bouillante sur 1, 5 g de feuilles fraîches de lierre grimpant.

Filtrez.

Buvez 2 à 3 tasses par 24 heures de lierre grimpant.

7 – Tisane à l’huile essentielle de Niaouli

Le niaouli est  un décongestionnant utile pour soulager le nez bouché, en cas de rhume ou de grippe.

Ajoutez 2 gouttes d’huile essentielle dans une infusion.

Les remontants

8 – Grog à a cannelle

Jetez dans un demi-litre d’eau un morceau de cannelle, deux clous de girofle.

Faites bouillir pendant 10 minutes puis ajoutez le jus d’un citron, une cuillère de miel (acacia) et une cuillère à soupe de rhum.

Buvez chaud

9 – Grog  au citron   

Versez dans un verre une cuillère à café du jus de citron, une rondelle de ciron, une demi-cuillère à soupe de miel et deux cuillères à soupe de rhum.

Ajoutez de l’eau bouillante. Buvez au plus vite.

D’autres recettes de grog dans l’article de Toutpratique :

GROG BOISSON CHAUDE

Assainir l’air

10 – Huile essentielle d’eucalyptus

Versez sur une serviette éponge humide, que vous placerez sur un radiateur, quelques gouttes huile essentielle d’eucalyptus

11 – Feuilles d’eucalyptus

Ou versez dans une casserole un demi litre d’eau une belle poignée de feuilles d’eucalyptus, portez à ébullition quelques minutes, puis laissez la casserole sur un radiateur chaud.

En savoir plus sur les bienfaits de l’eucalyptus

EUCALIPTUS

Soigner le rhume en se lavant le nez

12 – Solution au bicarbonate de soude

Versez 1 litre d’eau chaude dans une bouteille, ajoutez deux cuillères à soupe de gros sel et une grosse cuillerée à café de bicarbonate de soude.

Fermez la bouteille et secouez-la afin de bien mélangez le tout.

Remplissez une poire ou un gros compte-gouttes avec cette solution, et, au dessus d’un lavabo, tandis que vous bouchez une narine avec le doigt, instillez le liquide dans l’autre en dirigeant le jet vers l’arrière de la tête.

Aspirez l’eau.

N’hésitez pas à recracher la solution si elle coulait dans la gorge.

Mouchez-vous.

Recommencez l’opération, une narine après l’autre, quatre fois par jour, et surtout avant de vous coucher.

Mouchez-vous soigneusement après le lavage du nez.

12 – Solution au sérum physiologique et citron

La solution au bicarbonate de soude peut être remplacée par du sérum physiologique additionné d’eau argileuse et de quelques gouttes de citron pressé.

13 – Solution à l’eau argileuse

Recette de l’eau argileuse

Dans un verre versez 2 cuillères à café rases d’argile (5 grammes environ) délayez dans de l’eau minérale.

Couvrez.

Puis laissez le verre au frais quelques heures (le matin pour le soir par exemple).

N’utilisez pas le dépôt d’argile mais seulement l’eau au dessus.

14 – Eau et sel marin

Lavez-vous le nez 2 à 3 fois par jour avec de l’eau tiède bouilli dans lequel vous aurez fait fondre du sel marin.

L’huile essentielle sur votre oreiller

15 – Huile essentielle de niaouli

L’huile de niaouli, puissant antiseptique et antiviral. est  recommandée pour ceux qui ont des problèmes respiratoires et est donc efficace pour calmer le rhume et la toux C’est aussi un décongestionnant qui peut se servir pour soulager le nez bouché, en cas de rhum.

Versez sur un coin de votre oreiller quelques gouttes d’huile essentielle de niaouli.

Soigner le rhume avec l’huile de camphre

16 – L’huile de camphre en friction

Frictionnez-vous le thorax et le dos, la gorge  le décolleté, le dos et les pieds avec un baume à base d’huile de camphre comme le « Baume du tigre »

17 – L’huile de camphre sous les narines

Dégagez vos  voies respiratoires avec du camphre en appliquant une  petite quantité de crème sur les narines. Respirez à fond pour dégager les voies respiratoires..

Les remèdes naturels des lecteurs de Toutpratique

18  – L’astuce de Patricia: l’huile essentielle de lavande

Une autre astuce qui marche très bien, que j’ai testée:

Faire des inhalations avec de l’huile essentielle de lavande.

Versez dans un bol cinq gouttes d’huile essentielle (bio) de préférence et ajoutez de l’eau bouillante, puis inhalez pendant dix à quinze minute, deux à trois fois par jour.

Je ne l’ai fait que deux fois hier et deux fois aujourd’hui, et cela va déjà beaucoup mieux.

Mon nez se débouche progressivement et je me mouche plus facilement.

19 – L’astuce de Super-remède:

Tisane

Mon remède contre le rhume est une tisane délicieuse à base de 5 clous de girofle 1c à c de thym une poignée d’ eucalyptus et un gros bâton de cannelle mélanger le tout avec 1 litre d’eau chaude puis sucrée si possible avec du miel de thym.

Ne pas sucrer la tisane trop chaude,  pour éviter d’enlever toute les vertus du miel.

Sucrez plutôt quand la tisane est tiède.

Boire plusieurs fois par jour.

En cas de mal à la gorge dans un verre? mélangez du miel (romarin) avec le jus d’un citron non traité.

Réchauffez au micro 10 secondes à puissance maximal.

Buvez le tout très chaud.

20 – L’astuce de Jasmine :

L’huile essentielle de ravintsara

Quelques gouttes d’huile essentielle de Ravintsara sous le nez le front et la gorge font des merveilles pour un début de rhume.

ATTENTION

Au-delà de 15 jours de rhume, surtout si les symptômes s’aggravent, il est fortement conseillé de consulter.Un rhume mal soigné peut entraîner des otites, sinusites ou bronchites.

Rhume ou grippe 

Si votre nez coule et vous n’avez mal qu’à la gorge, c’est un rhume ou une rhinite

Si vous avez mal à la tête, si vous avez de la fièvre et des courbatures, sans doute est-ce plutôt un état grippal.

La vraie grippe est une  maladie virale qui atteint les voies respiratoires (nez, gorge, trachée, bronches) mais surtout qui provoque le plus souvent une fièvre élevée, des courbatures, des maux de tête, et une forte toux.

Le rhume débute : agissez vite!

Dés les premiers éternuements, prenez immédiatement 2 g de vitamine C.

Complétez le traitement à l’aide d’un comprimé de paracétamol ou d’aspirine.

Si ce traitement ne suffit pas à enrayer le rhume, il faudra continuer à prendre chaque jour pendant 5 à 6 jours, 1 gramme de vitamine C, en comprimés effervescents ou à sucer.

Bien entendu, les antihistaminiques ou encore les médicaments anti-rhumes sont essentiels au traitement du rhume. Mais seul le médecin ou le pharmacien, peut vous les prescrire ou vous les conseiller.

ATTENTION

Si vous voulez bien dormir, et ce n’est jamais facile quand on est enrhumé, ne prenez surtout pas de vitamine C après 17 heures !

Eviter l’aggravation du rhume

– Ne surchauffez pas la chambre ou vous dormez mais au contraire de l’aérer

– humidifiez l’air de votre  chambre

– Assainissez l’atmosphère à l’aide d’encens, de papier d’Arménie, de brumes aromatiques ou d’huiles essentielles.

– Lavez votre nez plusieurs fois par jour

– Mouchez-vous au lieu de renifler, en soufflant bien, une narine après l’autre. Ainsi les virus et les bactéries présents dans le nez ne remonteront pas vers les sinus.

– Arrêtez de fumer

– Allégez vos repas, en privilégiant les fruits, les légumes, les tisanes en évitant les produits laitiers et les aliments trop gras.

– Reposez-vous

– Buvez beaucoup: de l’eau, des tisanes ou des jus de fruit.

se laver les mains

Eviter de transmettre le rhume

Les germes responsables du rhume sont très contagieux, la moindre des choses est d’éviter de les transmettre aux autres en:

– refusant les manifestations de tendresse et les embrassades.

– préférant les mouchoirs en papier à ceux en tissu.

– jetant ses mouchoirs après chaque utilisation

– se lavant les mains souvent, surtout après s’être mouché.

Source :Rhume: nez bouché et qui coule – Tout pratique

Advertisements

Soulager l’écoulement nasal avec le curcuma

Curcuma

Le curcuma est une plante  qui soulage l’écoulement nasal et la congestion nasale.
 Préparation :
 ajouter le curcuma séché à l’huile de lin.
 Chauffer le mélange jusqu’à ce qu’il commence à fumer.
 Inhaler lentement la fumée à travers une narine, puis l’autre.
 Ajout de curcuma à votre alimentation peut également offrir un certain soulagement pour le nez qui coule et de la congestion.

Au secours, J’ai le nez qui saigne!

arton5055-43193

Au secours, J’ai le nez qui saigne!
Plusieurs solutions sont possibles pour arrêter les petits nez qui saignent.

  1. Le plus connu: appliquez un glaçon sur l’aile du nez incriminée.
  2. Si vous êtes dehors, tirez quelques feuilles d’ortie (de préférence, par la queue pour ne pas vous brûler) et pressez pour extraire le suc. Imbibez un petit coton, mouchoir en papier, etc., fabriquez une mèche à introduire dans la narine. Laissez poser plusieurs minutes.
  3. Si vous êtes bien achalandée, vous procéderez de la même façon avec des feuilles de plantain ou d’achillée millefeuille.

Stop aux idées reçues ! Quand votre petit bout saigne du nez, il ne faut pas lui mettre la tête en arrière. En effet, si, en apparence, le saignement s’arrête, il n’est est rien : le sang continue en réalité de couler dans la gorge, ce qui, en plus de ne rien n’arranger, peut provoquer des nausées…

4.La solution : faites-le pencher la tête en avant, et pressez ses narines pendant quelques secondes. En principe, le                saignement devrait s’arrêter. Rien n’y fait ?Introduisez dans les narines de l’ouate hémostatique,qui permettra au sang de coaguler.

Remede de grand mére a base d’oignon

Les trucs à l’oignon !





S’il y a bien un aliment dont on dispose à peu près toujours dans sa cuisine, c’est l’oignon ! Et vous n’imaginez pas le nombre d’ennuis de santé qu’il peut résoudre ! Voici un petit échantillon de ses bienfaits :



Un rhume ? Coupez-le en deux et posez-le sur votre table de nuit !

Si vous êtes enrhumé, coupez un oignon en deux et posez-le sur votre table de nuit au moment de vous coucher. Évidemment, sur le moment, ça sent un peu fort (mais vous avez le nez bouché et, même dans le cas contraire, vous aurez vite fait de ne plus le sentir). Grâce aux essences d’oignon qui se diffusent, vous pourrez bien dormir, le nez débouché, et, avec un peu de chance, votre rhume passera pendant la nuit !



Une fièvre importante : les pieds dans l’oignon !

L’oignon est un super moyen de faire baisser la fièvre (qui, si elle est utile pour chasser les microbes, peut devenir ennuyeuse quand elle monte un peu trop !). C’est un ami lecteur de Rebelle-Santé de la premier heure, Henry, de Cannes, qui m’a envoyé ce remède il y a 15 ans, confirmé depuis par nombre de personnes qui l’ont essayé : « Dussé-je passer pour le sorcier de service ou pour un vieux radoteur, je ne peux résister au plaisir de vous faire connaître une recette de grand-mère provençale (une de plus…). En cas de forte fièvre ascendante chez un enfant (10 mois/6,7 ans), hacher finement trois ou quatre gros oignons ordinaires ou blancs et confectionner un emplâtre copieux autour des pieds de l’enfant, l’emplâtre maintenu dans un linge à l’intérieur d’un sac plastique. Évidemment, le parfum que dégage cette préparation ne rappelle que d’assez loin Chanel No 5, Jolie Madame ou L’Air du Temps… Mais, pour avoir effectué cette “manip” sur mes propres enfants, j’ai chaque fois constaté une baisse de température spectaculaire en moins de deux heures. »

Vous pouvez aussi posez un oignon cru sur votre estomac, c’est également efficace, même si peut-être un peu moins rapide.



En sirop contre la toux

Émincez très finement 100 g d’oignons et faites bouillir dans 20 cl d’eau pendant dix minutes. Filtrez et ajoutez deux bonnes cuillères à soupe de miel. Mettez à nouveau sur le feu et laissez bouillir jusqu’à obtenir un sirop épais. Prenez-en deux à six cuillères à café par jour.



Ou bien :

Dans un saladier, mettez une couche de gros oignons épluchés coupés en rondelles, une couche de sucre de canne roux, puis recommencez avec les oignons, le sucre… Laissez macérer plusieurs heures, un sirop liquoreux apparaît. Prenez trois à quatre cuillères à soupe dans la journée.

Ou en décoction

Coupez trois ou quatre oignons en quartiers. Faites-les bouillir dans un demi-litre d’eau pendant dix minutes, puis filtrez. Buvez ce demi-litre dans la journée, par petits verres



En cas de coupure

Appliquez sur la blessure la fine pellicule qui sépare chaque couche de l’oignon : c’est un pansement antiseptique sans égal.



En cas de furoncle ou d’hémorroïdes

Faites cuire un oignon au four et appliquez sa chair (chaude pour soigner un furoncle, froide pour les hémorroïdes) sur l’endroit malade.



Pour calmer les bourdonnements d’oreilles

Imbibez un coton de jus d’oignon que vous glissez dans votre conduit auditif. Ce coton imbibé de jus d’oignon peut aussi être appliqué sur les dents malades et douloureuses.



En cas de piqûre d’insecte

Même si ce n’est pas la saison, notez-le pour l’été prochain : frottez avec un oignon coupé en deux pendant quelques minutes pour soulager.



En cas de migraine

Évidemment, on ne le fait que quand on n’a que ça sous la main, parce que ça fait pleurer et ça sent fort ! Mais c’est efficace : hachez de l’oignon cru et appliquez-le sur votre front.



En cas d’anémie, de fatigue, de bronchite, de fermentations intestinales, d’arthrose, de rhumatismes, de goutte et même de diabète, testez la cure d’oignons

Voici la recette : faites bouillir 1 litre d’eau, versez-le sur quatre gros oignons coupés en morceaux, laissez reposer trois à quatre heures, passez et buvez ce litre au cours de la journée. On peut suivre cette cure pendant quinze à trente jours. Il faut faire la préparation la veille.


En cas de constipation

Faites cuire dans un litre d’eau un gros oignon pendant dix minutes. Retirez du feu et ajoutez une cuillère à soupe de miel et le jus d’un citron bien mûr. Buvez le contenu de la bouteille avant votre petit déjeuner pour un effet radical. Cela demande un peu de courage lorsque l’on n’est pas habitué, mais pourquoi pas… Boire ainsi beaucoup dès le matin est un excellent moyen de lutter, non seulement contre la constipation, mais aussi contre l’hypertension.



Pour digérer

Quand vous êtes dérangé après un gros repas, faites cuire un gros oignon émincé dans un demi-litre d’eau avec un couvercle sur la casserole. Passez à la moulinette et buvez le tout. Dans les trois à quatre heures qui suivent, tout rentre dans l’ordre.



Contre la grippe

Dès les premiers signes (fatigue, courbature, fièvre…), préparez votre macération d’oignon : laissez tremper deux oignons coupés en petits morceaux dans un demi-litre d’eau pendant deux ou trois heures (ou toute une nuit) puis filtrez. Prenez un verre après le déjeuner ou le dîner et un autre au moment de vous coucher. L’oignon contient une puissante huile essentielle à la fois antivirale et antiseptique.



En cas d’otite

Faites de la purée d’oignons crus et appliquez-la en cataplasmes autour de l’oreille en renouvelant toutes les trois heures pour obtenir un effet décongestionnant.


En cas de panaris

Placez un oignon dans une casserole avec un peu d’eau et faites frissonner sans bouillir. Retirez l’oignon de l’eau, ouvrez-le en deux et laissez-le légèrement tiédir. Mettez le doigt à l’intérieur de l’oignon. Attendez une dizaine de minutes, puis désinfectez. Recommencez l’opération deux fois par jour, le matin et le soir jusqu’à ce que le panaris ait mûri et soit percé.


Pour faire disparaître les verrues

Creusez un oignon et remplissez-le de gros sel : frottez vos verrues matin et soir avec le liquide qui s’écoule de l’oignon.

rhume, verrue, oignon, fièvre, toux, coupure, furoncle, hémorroïdes, acouphènes, bourdonnements d’oreilles, piqûre, migraine, arthrose, goutte, rhumatismes, fatigue, bronchite, diabète

Eviter les rhumes à répétition

Eviter les rhumes à répétition

rhume
Comment soigner un rhume au naturel ?
Il est provoquée par plusieurs centaines de virus différents. C’est d’ailleurs ce qui explique que l’on puisse faire des rhumes à répétition, puisque l’on peut être atteint alternativement par des souches virales différentes contre lesquelles on n’est pas immunisé.

Vous avez rencontré des enruhmés qui se mouchaient ou toussaient? Prenez les devants, on ne sait jamais ! Pensez à glisser un flacon de menthol dans votre sac à main avant de quitter la maison. Dès que vous piquerez du nez, versez-en quelques gouttes sur un mouchoir que vous respirez à pleins poumons.

Pour lutter contre les infections respiratoires, la fatigue et les périodes de convalescence, le vin de sauge est l’un des meilleurs remèdes qui soient.

Dans une bouteille de verre, mettez environ 60 grammes de feuilles de sauge (de préférence fraiches) et versez du bon vin blanc jusqu’à remplir la bouteille. Ajoutez deux à trois cuillerées à soupe de miel. Bouchez et laisser macérer dix jours avant de filtrer. Prenez un petit verre (un seul), en apéritif, midi et soir.
Soigner votre rhume au plus vite

Vous avez le nez pris? Si vous arrivez à vous en accomoder le jour, la nuit, c’est une autre histoire. Pour dormir tranquile en ayant le nez débouché, emincez l’oignon et posez-le sur votre table de nuit. Evidemment ,ça sent l’oignon, mais on a vite fait de s’habituer à l’odeur et c’est si désagréable d’avoir le nez bouché quand on veut dormir !

Vous pouvez également coupez, une échalotte en deux et respirez la bien fort plusieurs fois dans la journée. Vous pouvez faire de même avec l’ail ou l’oignon dont les huiles essentielles sont très antiseptiques et antivirales.

Sinusite : 3 remèdes de grand-mère pour la soulager

Sinusite : 3 remèdes de grand-mère pour la soulager

La sinusite est une affection assez douloureuse. Rien d’étonnant dès lors que nos grand-mères nous aient concocté toute sorte de remèdes pour calmer les symptômes.

Sinusite : les cataplasmes d’argile

Les cataplasmes d’argile aident à dégager les sinus. Appliquez le cataplasme 1 à 2 heures le matin et le soir pendant plusieurs jours le long des ailes du nez ou sur le front.

Recette : versez de l’argile dans un récipient, de préférence en verre, et mélangez avec de l’eau. Lorsque la pâte est assez épaisse, appliquez sur les plaques.

Sinusite : les inhalations d’ail et de vinaigre

Pour dégager vos sinus, versez une gousse d’ail finement hachée et 1 c. à café de vinaigre dans un demi-litre d’eau bouillante. Respirez pendant 5 à 10 minutes plusieurs fois par jour avec une serviette ou un torchon sur la tête.

Sinusite : le jus de carotte et de citron

Pour calmer l’inflammation des sinus, mettez le matin 1 goutte de jus de carotte dans chaque narine. Pour une action antibactérienne, mettez 1 goutte de jus de citron dans chaque narine le soir.