Acouphène : les remèdes naturels et les huiles essentielles

Acouphène : Plusieurs possibilités avec les huiles essentielles Le saviez vous ? Les acouphènes touchent plus de 5 millions de personnes en France, soit environ 15 % de la population. Un acouphène peut entraîner des troubles du sommeil, de la nervosité, une incapacité à se concentrer et même peut aller jusqu’à une véritable dépression. Dans les lignes qui suivent, je vous expliquer comment agir contre un acouphène. Quelques mots sur les acouphènes Plusieurs origines existent pour un acouphène : L’utilisation répétée de coton-tige, une otite, une lésion ou un bouchon de cérumen ou l’exposition à bruit intense comme un concert par exemple. Ils surviennent généralement à la suite d’une lésion interne des cellules auditives. Un acouphène est accompagné de bourdonnements, de tintements, de sons internesentraînant une sensation auditive anormale. Cela peut être aussi des bruits d’eau qui coule ou des chuintements. En savoir plus sur l’acouphène : http://www.ameli-sante.fr/acouphenes/les-acouphenes-definition-causes-effets.html Plusieurs remèdes naturels peuvent être utilisés contre un acouphène. Voyons en premier quelles huiles essentielles et végétales vous pouvez utiliser. Les huiles essentielle efficaces contre un acouphène. Acouphène : Réflexe avec l’hélichryse italienne. L’hélichryse italienne peut être utilisée en massage autour de l’oreille 3 fois par jour jusqu’à amélioration sensible du bourdonnement d’oreille. Ne jamais masser dans le conduit auditif. Vous pouvez aussi utiliser l’Ylang-ylang, le Petit grain bigardier en massage péri auriculaire à raison d’une goutte par oreille. Mélange d’huile efficace contre un acouphène Vous pouvez améliorer ce traitement avec d’autres […]

Lire la suite →

Des solutions naturelles pour vaincre la cellulite : le pouvoir des plantes — Mystic Beauté

Ces capitons inesthétiques, qui nous gênent à l’approche de l’éte, sont liés à une accumulation de toxines qui enflamme les tissus et ralentit la circulation. Pour les combattre : drainez, éliminez ! Les plantes actives Les sommités de reine-des-prés, les feuilles de bouleau, cassis, orthosiphon, le rhizome de chiendent, les queues de cerise sont de formidables diurétiques, qui vont réduire la rétention d’eau, les […]

Lire la suite →

Spécial sport : les huiles essentielles à la rescousse

Les anti-inflammatoires HE Gaulthérie : puissante, chauffante et decontracturante. CI chez les patients sous anticoagulants.En dilution à 20% dans HV 3 fois par jour. HE de Gingembre : courbatures, inflammation Les décontracturantes et anti névralgiques: HE de laurier noble: crampe, rhumatisme ou névralgie.En dilution dans HV. HE genevrier: contracture ou sciatique car antispasmodique antalgique et anti inflammatoire.Interressante en post effort […]

Lire la suite →