Remède maison contre la congestion nasale et la toux

Une façon efficace de combattre la congestion nasale et la toux avec quelques ingrédients que vous avez sous la main:

1/4 c. à thé de poivre de cayenne,

1/2 c. à thé de gingembre en poudre,

1 c. à table de vinaigre de cidre de pommes,

2 c. à table d’eau et

1 c. à thé de miel (non pasteurisé, si possible). Dissoudre les épices dans le vinaigre et l’eau, ajouter le miel et bien agiter.

Prendre 1 c. à thé au besoin.

Ça vaut la peine d’essayer!

Publicités

Toi qui a mal lis cela 😘

Maladie : « le mal qui a dit ».

  • La panique peut provoquer des diarrhées.
  • La colère retenue ou la rancune : une crise de foie.
  • La difficulté à trouver ou à prendre sa place peut provoquer des infections urinaires à répétition.
  • Quelque chose qu’on ne veut pas entendre ou quand on ne s’écoute pas : des otites, douleurs d’oreilles.
  • Quelque chose qu’on n’a pas osé dire, qu’on a ravalé : des angines, des maux de gorge.
  • Un refus de céder, de plier, d’obéir ou de se soumettre : des problèmes de genoux.
  • Peur de l’avenir, peur du changement, peur de manquer d’argent : des douleurs lombaires.
    Intransigeance, rigidité : des douleurs cervicales et nuque raide.
  • Conflit avec l’autorité : des douleurs d’épaules. Quand on prend trop de choses sur soi : également douleurs d’épaules avec une sensation d’un fardeau.
  • Affronter une situation ou une personne sans se permettre de s’exprimer : des douleurs dentaires, aphtes, abcès.
  • L’incapacité d’avancer : des douleurs dans les pieds, les chevilles.

Foie
Le foie représente les choix, la colère, les changements et l’adaptation. On peut souffrir du foie quand on ne parvient pas à s’adapter à des changements, professionnels ou familiaux.
Difficultés d’ajustement à une situation.
Sentiment de manque continuel ou peur de manquer.
Colère refoulée.
Personnes sujettes aux maladies du foie : les personnes qui critiquent et qui jugent beaucoup (elles-mêmes et les autres) et/ou qui se plaignent souvent.

Vésicule biliaire
La vésicule biliaire est en rapport avec l’extérieur, la vie sociale, la lutte, les obstacles, le courage. Se battre. Esprit de conquête.
Se faire de la bile, s’inquiéter, s’angoisser.
Sentiment d’injustice. Colère, rancune.
Se sentir envahi, empiété sur son territoire par une personne autoritaire.
Agressivité rentrée et ruminante, mécontentement retenu.
Se retenir de passer à l’action. Difficultés à faire un choix, de peur de se tromper.

Glande thyroïde
Profonde tristesse de ne pas avoir pu dire ce qu’on aurait voulu.
Sentiment d’être trop lent par rapport à ce qu’on attend de nous.
Impuissance, sentiment d’être coincé dans une situation, être devant un mur, dans une impasse. Être bloqué dans la parole ou dans l’action, être empêché d’agir.
Pas le droit de parler, de s’exprimer. Ne pas se sentir écouté. Difficultés à s’affirmer.
Une déception ou une injustice n’a pas été « avalée » et est restée en travers de la gorge.

Hernies
De la détresse implose à l’intérieur et demande à être libérée.
Désir de rompre ou de quitter une situation où on se sent coincé, mais où l’on reste par peur de manquer de quelque chose, généralement du matériel.
Autopunition parce qu’on s’en veut, incapacité à réaliser certaines choses qu’on voudrait.
Frustration de travailler dur, se sentir poussé à aller trop loin, ou essayer d’atteindre son but d’une manière excessive, qui en demande trop. Une poussée mentale (de stress) essaie de sortir.
Mais en plus, le lieu où siège l’hernie indique son message émotionnel de manière plus précise et complémentaire :

Hernie inguinale (dans l’aine) : difficulté à exprimer sa créativité, secret que l’on renferme et qui nous fait souffrir. Désir de rompre avec une personne qui nous est désagréable, mais avec laquelle on se sent engagé ou qu’on est obligé de côtoyer. On aimerait sortir, s’extirper de cette situation.

Hernie ombilicale : nostalgie du ventre de la mère où tout était facile et où se sentait totalement en sécurité. Refus de la vie.

Hernie discale : conflit intérieur, trop de responsabilité, sentiment de dévalorisation, ne pas se sentir à la hauteur de ce qu’on attend de nous, projets et idées non reconnus. La colonne vertébrale représente le soutien. Besoin d’être appuyé, soutenu, mais difficulté ou impossibilité de demander de l’aide.

Hernie hiatale : se sentir bloqué dans l’expression de ses sentiments, de son ressenti.
Refouler ses émotions. Tout vouloir diriger, ne pas se laisser porter par la vie mais la contrôler.

Genoux
Douleurs aux genoux, genoux qui flanchent, genoux qui craquent, douleurs aux ménisques : refus de plier, de se « mettre à genoux » (de se soumettre) de céder, fierté, ego, caractère inflexible ou au contraire, on subit sans rien oser dire, on s’obstine, mais nos genoux nous disent que nous ne sommes pas d’accord avec cette situation.
Difficultés à accepter les remarques ou les critiques des autres.
Problèmes avec l’autorité, la hiérarchie, problèmes d’ego, d’orgueil.
Devoir s’incliner pour avoir la paix.
Ambition réfrénée ou contrariée par une cause extérieure,
Entêtement, humiliation.
Culpabilité d’avoir raison.
Colère d’être trop influençable.

Peau
Les maladies de peau ont très souvent, à l’origine, un conflit de séparation mal géré, une séparation mal vécue, soit par la mère, soit par l’enfant, ou la peur de rester seul et un manque de communication. Séparation aussi envers soi-même : dévalorisation de soi vis-à-vis de l’entourage. Porter trop d’attention à ce que les autres peuvent penser de nous.

Eczéma
Anxiété, peur de l’avenir, difficultés à s’exprimer.
Impatience et énervement de ne pas pouvoir résoudre une contrariété.
Séparation, deuil, contact rompu avec un être cher.
Chez les enfants, l’eczéma peut résulter d’un sevrage trop rapide ou d’une difficulté de la mère à accepter que son enfant ne soit plus « en elle ». Sevrage de l’allaitement ou reprise du travail de la maman et culpabilité non exprimée, mais que l’enfant ressent et somatise ainsi. Querelles ou tensions dans la famille, que l’enfant ressent. Insécurité.

Acné
Manière indirecte de repousser les autres, par peur d’être découvert, de montrer ce qu’on est réellement, parce qu’on pense qu’on ne peut pas être aimé tel que l’on est. Puisqu’on se rejette, on crée une barrière pour que les autres ne nous approchent pas.
Refus de sa propre image, de sa personnalité ou de sa nouvelle apparence.
Honte des transformations corporelles.
Difficulté à être soi-même, refus de ressembler au parent du même sexe.

Psoriasis
Personne souvent hypersensible qui n’est pas bien dans sa peau et qui voudrait être quelqu’un d’autre. Ne se sent pas reconnue, souffre d’un problème d’identité. Le psoriasis est comme une cuirasse pour se défendre.
Besoin de se sentir parfait pour être aimé.
Souvent un double conflit de séparation, soit avec deux personnes différentes, soit un ancien conflit non résolu, réactivé par une nouvelle situation de séparation.
Se sentir rabaissé ou rejeté, à fleur de peau.
Se protéger d’un rapprochement physique, ou protéger sa vulnérabilité, mettre une barrière.

Bras
Il y a de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes de bras.
Les bras sont le prolongement du cœur et sont liés à l’action de faire et de recevoir, ainsi que l’autorité, le pouvoir.
Les douleurs aux bras peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que je dois faire. Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s’apitoyer sur ses souffrances.
Se croire obligé de s’occuper de quelqu’un.
Ne pas se sentir à la hauteur lorsqu’on est le « bras droit » de quelqu’un.
Difficulté à prendre les autres dans ses bras, à leur montrer de l’affection.
S’empêcher de faire des choses pour soi-même, parce qu’on se souvient des jugements négatifs et des interdictions durant l’enfance, ce qui était blessant.
Ne pas se permettre de prendre ou je regretter d’avoir pris quelque chose, ou de penser avoir obtenu quelque chose sans le ne mériter.
Se rapporter au fait d’avoir été jugé par ses parents.
Vouloir emprisonner quelqu’un dans ses bras pour l’avoir sous contrôle, mais avoir dû le laisser s’envoler, et ne plus pouvoir l’aimer et le protéger (un enfant, par exemple).
Vivre une situation d’échec, devoir baisser les bras.

Épaules
La fonction première des épaules est de porter. Les épaules portent les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités.
Le fardeau de nos actions et tout ce qu’on voudrait faire, mais qu’on ne se permet pas, ou qu’on n’ose pas.
On se rend responsable du bonheur des autres, on prend tout sur soi, on a trop à faire, on se sent écrasé, pas épaulé, pas soutenu.
Douleurs possibles aussi quand on nous empêche d’agir, ou que l’on on nous impose des choses.
Lorsqu’on vit une situation dont ont ne veut plus, on désire passer à autre chose, mais le manque de confiance en soi nous bloque.
On manque d’appui, on manque de moyens. On ne se sent pas aidé.
Une personne chère ou l’un de nos parents vit de la tristesse et on aimerait prendre son chagrin et ses problèmes pour l’en libérer.
Colère retenue contre un enfant ou une autre personne qui se la coule douce alors qu’on ne se donne même pas le droit de prendre un temps de pause.
Au travail ou à la maison, avec son conjoint, on se sent dans l’obligation de se soumettre, on se sent dominé sans oser réagir.
On vit de l’insécurité affective (douleur épaule gauche) ou de l’insécurité matérielle (douleur épaule droite).
Épaules rigides et bloquées sont signe d’un blocage de la circulation de l’énergie du cœur, qui va vers l’épaule, puis vers le bras, le bras donne (le bras droit) et reçoit (le bras gauche).
Ce blocage d’énergie est souvent retenu dans une articulation ou un tissu (capsulite, bursite).
L’énergie doit circuler du cœur vers les bras pour permettre de faire, de réaliser ses désirs.
On porte des masques, on bloque ses sentiments, on entretient des rancunes (douleurs dans les trapèzes, surtout à gauche). Parfois envers soi-même.
On paralyse ses épaules pour s’empêcher d’aller de l’avant, de faire ce qu’on aimerait vraiment. On prend le fardeau sur soi plutôt que d’exprimer ses demandes et ses ressentis, de peur de mécontenter l’autre.
Difficulté ou impossibilité à lever le bras : conflit profond avec sa famille, difficulté à voler de ses propres ailes.

Quelques extraits du livre de Jacques Martel (Le grand dictionnaire des malaises et des maladies).

Bienfaits de l aloe vera

🤔 Connaissez-vous le jus d’#Aloe #Vera❓

Comment-cultiver-de-laloe-vera-en-intérieurJt3YgdDthyGa1bxGX78cjxaiKOY
ℹ L’aloe vera est une véritable plante 🍃 miracle, en #cosmétique comme pour votre #bienêtre.
🎀 Pour profiter des nombreuses propriétés de la super plante 🍀 pourquoi ne pas passer au jus 🥤d’aloe vera❓Il vous accompagnera dans une cure #détox ➕ que bienfaisante.

💥 Il est reconnu pour ses propriétés #détoxifiantes et #purifiantes. Il entre donc parfaitement dans le cadre d’une cure détox puisqu’il aide à l’élimination des #toxines, notamment dans les intestins.

Le jus d’aloe veraest #antioxydant❗️
👉🏻 Le jus d’aloe vera est riche en antioxydants. Il protège le corps des fradicaux libres responsables du vieillissement. Il facilite la régénération cellulaire.

Le jus d’aloe vera aide à la #digestion❗️
👉🏻 Il est également très bon pour aider votre système digestif et urinaire à mieux fonctionner. Il participe également à la régulation du taux de sucre dans le sang.

💥 Le jus d’aloe vera procure donc un bien-être global et convient particulièrement aux personnes stressées ☺️

Retrouvez le sur ma boutique⤵️

10 € DE REDUCTION AVEC MON CODE PROMO 😉 1044551

https://www.modere.eu/?referralCode=1044551&language=fr-BE

Ou contactez-moi pour plus d’infos

21 remèdes de grand-mère qui fonctionnent — Chercheurs de vérités

Certains remèdes de grand-mère font appel au bon sens. Par exemple, de l’aloe vera sur un coup de soleil. D’autres, en revanche, peuvent sembler un peu inattendus. Néanmoins, ils fonctionnent quand même.

Vous trouverez ci-dessous une liste de 21 remèdes testés et approuvés. Certains d’entre eux ont l’air drôles, mais cela ne les rend pas moins efficace. Le meilleur moyen de  vous en rendre compte est de les tester vous-même.

Des bâtons de carotte et de la pomme pour des dents plus blanches

Mâcher des aliments croquants tels que des bâtons de carotte ou une pomme vous aide à nettoyer l’émail de vos dents. Les pommes sont particulièrement efficaces dans cette optique, puisque leur teneur en acide malique contribue à éliminer les tâches.

Du bouillon de poulet contre le rhume et autres maux de saison

D’accord, celui-ci n’est peut-être pas si étrange, mais uniquement parce que c’est ancient et que tout le monde, plus particulièrement les mamans, le savent. En plus d’être bourré de nutriments, le bouillon de poulet et autres bouillons d’os contiennent un acide aminé connu sous le nom de cystéine, qui aide à réduire l’accumulation de mucus dans les voies respiratoires et les poumons.

L’huile essentielle de menthe pour combattre la fatigue

Si vous vous sentez faible, frottez une goutte ou deux d’huile essentielle de menthe sur vos paumes de mains, et inhalez profondément. La clarté et la concentration vous reviendront instantanément. Cela fonctionne avec d’autres huiles essentielles de la famille de la menthe, bien entendu.

L’huile essentielle de lavande pour soulager du stress.

Les propriétés calmantes de la lavande sont connues depuis la nuit des temps. Lorsque vous vous sentez anxieux ou submergé, essayez l’aromathérapie avec l’huile essentielle de lavande. Cette huile est également formidable pour un massage apaisant et déstressant.

Un crayon contre les céphalées de tension

Parce que les migraines sont souvent dues à un resserrement des muscles de la gorge, tenir un crayon entre vos mâchoires – sans mordre – relâche automatiquement votre gorge. Inspirez profondément en faisant cela, puis après une minute, retirez le crayon de votre bouche, et essayez de ne pas vous tendre à nouveau !

La cardamome pour rafraîchir l’haleine

Il y a une raison pour que les Indiens offrent un bol de graines de cardamome à leurs invités suite au repas. Ces petites graines, bourrées d’anti-oxydants, d’une saveur forte et rafraîchissante, peut nettoyer votre palais et vous laisser un bon agréable goût dans la bouche.

Le yaourt contre la mauvaise haleine

Une autre astuce pour une haleine fraîche : un yaourt nature biologique. Les bactéries situées sur le haut du yaourt (principalement dans le liquide), contribuent à neutraliser les bactéries causant la mauvaise haleine.

L’hamamélis contre les plaies, égratignures et ampoules

Cette technique fonctionne aussi bien que de frotter avec de l’alcool, mais a un effet moins asséchant sur la peau.

Le gingembre pour une bonne digestion

La capacité du gingembre à réguler l’estomac est bien réelle. Ce puissant rhizome est votre première ligne de défense contre les problèmes d’estomac et la nausée.

Les olives pour empêcher le mal des transports

Lors de votre prochain long trajet, n’oubliez pas de prendre un pot d’olives. Les tanins qu’elles contiennent contribuent à dissiper les premiers signes de nausée en asséchant votre bouche. En revanche, ce remède peut ne pas fonctionner si vous êtes déjà malade ; mangez une poignée d’olives dès les premiers signes de mal des transports pour éviter que cela n’empire.

Le jus de pruneau pour soulager la constipation

Bien que nous en ayons tous déjà entendu parler, peut-être n’avez-vous pas compris comment les prunes contribuaient à atténuer les blocages digestifs. Les fibres solubles, insolubles et le sorbitol que l’on trouve dans ces fruits permettent d’ajouter des fibres aux selles, de les ramollir et de renforcer les bactéries intestinales.

Le beurre de karité contre les peaux sèches et les lèvres craquelées

Oubliez la vaseline et le baume à lèvres : le beurre de karité s’occupe de tout. Dérivé du karité, ce beurre épais peut soigner les mains craquelées et les lèvres irritées en un temps record – cela vous aidera à passer l’hiver.

L’huile de noix de coco biologique pour une peau jeune et hydratée

Quand votre peau a besoin d’un peu d’humidité, il n’y a rien de mieux que l’huile de coco biologique extra vierge. Cette huile nourrit la peau, et lui apporte des nutriments essentiels à la douceur de vos mains. L’huile de noix de coco possède plein de propriétés anti-vieillissantes qui boostent naturellement votre production de collagène. Confectionnez vos propres produits de beauté maison en utilisant ce trésor en provenance des tropiques.

Les flocons d’avoine contre l’eczéma

L’eczéma peut faire très mal, en effet, mais les flocons d’avoine peuvent vous aider dans plusieurs cas. Beaucoup d’experts recommandent de verser des flocons d’avoines colloïdaux dans l’eau du bain, et d’y rester 20 minutes avant de se rincer. Les flocons d’avoine permettent de réduire l’inflammation. Si vous êtes touché(e) au visage, vous pouvez faire une pâte épaisse composée de flocons d’avoine et d’eau, et l’utiliser comme masque pour le visage.

L’exfoliation naturelle contre les odeurs de transpiration

Parfois, les odeurs de transpiration sont dues à des pores bouchés. Pour éviter cela, brossez votre peau à sec avant la douche.

Le miel pour désinfecter les plaies

Pour les blessures mineures, le miel est ce qu’il y a de mieux. Le miel a des propriétés anti-bactériennes, anti-fongiques et anti-virales qui nettoient la plaie, l’humidifie et la cautérise.

Ma vodka bas de gamme contre les pieds qui puent

Vous voulez une drôle d’astuce contre vos odeurs de pieds ? Trempez-les simplement dans de la vodka bas de gamme (ou haut de gamme, si vous aimez gaspiller votre argent) pendant un moment. Ou, si vous êtes pressé(e), mettez-en un peu sur vos pieds et frottez-les avec pour tuer les bactéries et diminuer les odeurs. Évidemment, ne mettez pas de chaussures ou chaussettes sales juste après.

Le gargarisme au sel de mer chaud contre la gorge sèche

Le bon vieux gargarisme au sel de mer fonctionne en drainant les fluides en excès présents dans les tissus de la gorge infectée. Cela réduit temporairement le gonflement et peut soulager la douleur de façon considérable. Utilisez environ un volume de sel de mer non raffiné pour six ou sept volumes d’eau.

Du thé noir contre les coups de soleil

Si vous n’avez plus d’aloe vera, utilisez un sachet de thé noir contre vos coups de soleils. Les tanins qu’il contient contribueront à soulager la douleur, tout en vous évitant de peler et en accélérant le processus de guérison.

Du scotch pour éliminer les verrues

Y a-t-il quelque chose que le scotch ne puisse pas faire ? Tout ce que vous avez à faire est de nettoyer la zone de la verrue, de couper un petit morceau de scotch (assez gros pour couvrir la verrue), et le coller dessus. Changer le morceau de scotch tous les trois jours, et à chaque fois, enlevez la peau morte avec une pierre ponce

L’oignon contre les piqûres d’insectes

Pour vous débarrasser des démangeaisons d’une piqûre de moustique, coupez un oignon en deux et frottez le jus sur la piqûre. Le composé sulfuré que l’oignon contient neutralisera la démangeaison.

via 21 remèdes de grand-mère qui fonctionnent — Chercheurs de vérités

Réduire ses déchets avec ces 10 gestes simples — les2alchimistes

truc2

Si le tout jetable a été vendu aux précédentes générations comme une libération, l’abandon de contraintes et la facilité, il n’en reste pas moins que ces produits à usage unique sont un désastre écologique. En plus des ressources nécessaires à leur fabrication et à leur acheminement, il faut prendre en compte les ressources utilisées pour les détruire ou les recycler. Ces produits jetables comme les sacs, les emballages, les cotons tiges nécessitent du plastique, matière polluante issue du pétrole. Ces produits sont parfois recyclés mais ils sont aussi parfois enfouis ou incinérés. Quand ce n’est pas du plastique, comme pour les cotons démaquillants ou le papier absorbant, c’est du coton, dont la culture, souvent OGm,  nécessite des quantités phénoménales d’eau et de pesticides. Une pollution invisible mais pas moins irréelle. Trier ces déchets, c’est bien mais limiter leur production, c’est encore mieux; comme on dit, le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. Voici donc quelques petits gestes faciles à mettre en place pour réduire ces déchets. 

1_ Composter !

Alors là, c’est la base de la base. Traiter les déchets organiques comme les autres ordures ménagères est une aberration puisqu’il est très facile à l’échelle de chaque habitant de gérer soi même (et valoriser!) ce type de déchet. Ne pas composter est une perte d’énergie et de ressources (transport, gestion, incinération) mais aussi financière. Composter est accessible à quasiment tout le monde, que vous ayez un jardin ou non. Il existe le compostage traditionnel, en tas ou dans un bac dans le jardin et le lombricompost et le bokashi si vous n’avez pas de jardin. Dans certaines villes, il existe également des composts collectifs et/ou du ramassage de déchets organiquesdirectement à votre porte.

2_ Acheter en vrac & utiliser des contenants réutilisables.

L’emballage d’un produit représente de 5 à 20% de son prix de vente : quand on sait qu’il finira à la poubelle, on peut littéralement se dire que c’est jeter l’argent par les fenêtres. La solution, pour alléger porte-monnaie et poubelle, c’est le vrac (et ses contenants réutilisables). On le retrouve dans les magasins biologiques, quelques grandes surface et dans de jolies boutiques sans emballage comme L’effet Bocal à Poitiers. La vente directe telle que les marchés, l’achat à la ferme ou les amap permet aussi d’amener ces propres contenants. Sacs en tissus (voir mon tuto pour les faire vous même), bocaux, boites « tuptup » (dans l’idéal en verre, mais si vous en avez déjà en plastique, ne les jetez pas 😉 ) – Et même sans pousser jusqu’à l’achat « tout en vrac », refuser les sacs plastiques (même les pseudo biodégradables qui ne le sont pas réellement) , avoir toujours un sac à pain pour y mettre … son pain ou faire attention à ne pas acheter de produits sur-sur-sur-sur eemballés, c’est déjà un bon début.

leffet bocal4

3_ Remplacer ces produits ménagers par des choses simples

Nul besoin d’avoir 10 produits spécifiques destinés à chaque pièce de la maison et à chaque type de surfaces. Ici, on se contente du vinaigre blanc (33cts/L) pour les plans de travail, la salle de bain, les bêtises des animaux, les vitres; du bicarbonate de sodiumpour les taches plus incrustés comme sur les plaques vitro. Du savon noir (additionné de vinaigre pour dégraisser) pour laver le sol. Pour le lave vaisselle, nous utilisons des cristaux de soude et de l’acide citrique (recette des tablettes); pour détartrer les wc, nous utilisons également l’acide citrique (recette des tablettes). Enfin, pour la lessive, elle est faite à base de cendres du poêle à bois, mais il est possible d’en faire à base de lierre ou encore de savon (comme le savon de Marseille). Ces produits se trouvent en magasin bio ou en grandes surfaces (plus cher!).

4_ Passer aux cosmétiques solides

L’intérêt des cosmétiques solides est de ne pas avoir d’emballage en plastique (même s’il arrive que si…), et de durer plus longtemps que leur homologues en bouteille ou tube (et donc, de produire moins de déchet, même s’il y a un emballage plastique). Vous pouvez les acheter tout fait, emballés dans du carton : sur les sites de Lamazuna ou Pachamamai, plus toutes les petites savonneries artisanales tel que Aux grandes z’oreilles dans la Vienne. Ou vous pouvez choisir de les faire vous même, comme nous. Un shampoing solide personnalisable ou un personnalisé pour les dreads , un déodorant solide , des savons saponifiés à froid,  et même du dentifrice en poudre !

 

5_ Remplacer le jetable par du réutilisable

Lorsque vous renversez quelque chose, vous pouvez remplacer le papier essuie-tout par une éponge ou des torchons. Les cotons tiges se remplacent par un oriculi, en inox ou en bois (voire, par votre auriculaire), les cotons démaquillants jetables trouvent leur remplaçant lavables dans les magasins bio, sur internet, ou dans votre placard avec des chutes de tissus (voire mon tuto pour les faire vous même); les lingettes démaquillantes ou nettoyantes c’est pareil, à bannir. Le film alimentaire ou l’aluminium utilisé pour couvrir des plats peuvent être remplacés par un couvercle en tissu, un bee’s wrap ou une assiette.  Les pailles en plastique existent en inox; vous allez me dire, c’est un produit qu’on peut simplement supprimer mais pour boire un smoothie bien épais, une paille est plutôt la bienvenue. Les dosettes de café existent aussi en version réutilisable. Pour les concerné.e.s , les protections hygiéniques jetables peuvent être remplacées par du réutilisable : il existe la désormais célèbre coupe menstruelle , les serviettes hygiéniques lavables (celles ci sont fabriquées dans les Deux-Sèvres 😉 ) et même des culottes périodiques . Non, ce n’est pas « un retour en arrière » mais bien un progrès puisque il s’agit d’une prise de conscience. En plus, il n’est pas question d’avoir des couches surdimensionnées à laver à la main mais de jolis produits plutôt discrets. Il existe également pour les enfants les couches lavables.

 

De laver ces produits ne gaspille pas d’eau, il n y a pas besoin de faire davantage de lessives pour 3 torchons et 5 cotons. En revanche comme expliqué plus haut, fabriquer ces produits jetables consomme une quantité énorme d’eau; vous ne le voyez pas, mais ce sont des milliers de litres utilisés pour finir à la poubelle.

6_ Acheter d’occasion & donner, troquer et vendre.

« En quoi acheter de seconde main va réduire mes déchets? » ; l’occaz ne va pas forcément réduire le volume de vos poubelles mais va permettre à des objets déjà fabriqués de ne pas finir à la poubelle – en tous cas, pas tout de suite. De même que proposer au don, au troc ou à la vente des objets qui ne vous servent plus va permettre d’économiser des ressources qui aurait été nécessaire au traitement du dit objet lors de son recyclage ou de sa destruction. Nous avions rédigé tout un article sur l’achat d’occasion, spécifiquement sur l’ameublement.

7_ Réparer

Plutôt simple comme principe, lorsqu’un produit est abimé ou cassé, il faut essayer de le réparer : il existe bon nombres de tuto sur internet pour recoudre un pantalon déchiré, renforcer un meuble ou changer la résistance d’une télévision qui ne s’allume plus. Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un.e bricoleur.se , demandez autour de vous ou trouvez un atelier de réparation comme le proposent certaines associations (comme les « Repair café« ).

8_ Arrêter les plats préparés et cuisiner

Même si ces plats peuvent être d’un grand secours un soir de flemme, il n’en reste pas moins que c’est généralement de la merde (non, je n’ai pas envie de prendre des pincettes), de la merde qui coûte cher et qui en plus, est sur-emballée.  Maintenant qu’on a acheté nos aliments en vrac, on peut passer aux fourneaux et cuisiner de bons petits plats (en grosse quantité, pour les congeler et les sortir les soirs de flemme 😉 ). Stop aux briques de soupes, on prend 10 minutes pour laver, éventuellement éplucher, couper et mettre à cuire de délicieux légumes de saison, le tout couvert d’eau une dizaine de minute, on mixe et c’est prêt. Stop aux salades en sachets (lavées au chlore) et autres barquettes de carottes râpées, on prend 2 minutes, on lave sa salade, on lave sa carotte, on la râpe et c’est prêt. Stop aux pâtes toutes prêtes, on prend 10 minutes, on mélange l’eau, la farine, le sel, potentiellement le levain, on pétrit, on étale et c’est prêt (à garnir). Stop aux.. je peux continuer longtemps.  Bref, des gestes simples, qui prennent peu de temps, qui permettent de manger mieux, moins cher et… de produire moins de déchet.

9_ Arrêter d’acheter de l’eau en bouteille

Ça vous semble pas un peu idiot d’utiliser de l’eau pour faire une bouteille dans laquelle on met de l’eau avant de la jeter et d’aller polluer de l’eau ? Avec une petite vidéo qui va bien.

L’eau du robinet n’est pas toujours super bonne partout, je vous l’accorde. Il y a même des communes où il est déconseillé aux personnes fragiles de la consommer. Bon d’accord. Il n’empêche que pour la majorité des villes et des personnes, il est tout à fait possible de la boire. Et que l’eau en bouteille n’est pas un gage de sécurité alimentaire; lorsque ces bouteilles sont mal stockées (c’est à dire, exposées à la lumière et à la chaleur), les substances toxiques voire cancérogènes (perturbateurs endocriniens comme le bisphénol A, phtalates…) migrent dans l’eau. D’ailleurs, si on appliquait les mêmes normes à cette eau que celles qu’on applique à l’eau du robinet, celle des bouteilles serait invendable (source). Si l’eau a un gout chloré, vous pouvez la faire reposer; si vous avez peur d’ingérer à votre insu des médicaments et autres merdouilles qu’on peut y trouver, vous pouvez investir dans du charbon actif. Écologiquement parlant, les bouteilles sont évidemment un désastre.  Le plastique utilisé dans sa fabrication, le polyéthylène téréphtalate (PET) nécessite près de 2 kg de pétrole brut pour fabriquer 1kg de PET.  L’eau parcourt en moyenne 300 km, de l’embouteillage au recyclage, donc c’est encore une fois des quantités phénoménales de pétrole qui sont utilisées. Enfin, plus de la moitié de ces bouteilles ne sont pas recyclées. En plus de protéger l’environnement, vous pourriez faire de belles économies puisque l’eau en bouteille est de 100 à 200 fois plus chère que l’eau du robinet.

10_ Mettre un stop pub sur sa boite aux lettres

Oui, je sais, faire ça c’est condamner des employés précaires à perdre leur taf; je n’encourage pas les emplois précaires et je n’encourage pas l’emploi à tout prix. On pourrait avoir le même raisonnement avec le tabac qui tue plus de 70 000 personnes en France par an mais qui pourtant fait vivre les fabricants, les buralistes et même les oncologues. Ou avec les armes. Bref. — On compterai presque 3kg de pub par mois par ménage et seule la moitié serait recyclée. 830 000 tonnes de papiers  pour de la publicité… (voir Planetoscope). Les annonceurs français dépensent 2,9 milliards d’euros chaque année en prospectus publicitaires, « répercutés sur le prix de vente des produits » Youhou, super. En plus, vous passez à la caisse deux fois puisqu’il faut ensuite recycler ces papiers et ça se répercute du coup sur votre taxe d’ordures ménagères (230 millions d’euros par an pour les papiers. Youhou: source). Ces deux coûts représenteraient 176€ par ménage (source).  En plus, comme les grandes surfaces ne font pas dans le social, vous pouvez être sûr.e que les supers promos ne sont que des leurres qui vont vous faire dépenser plus que nécessaire (voir cet article). En conclusion, ce stop pub est un bon moyen de réduire son volume de déchet, tout en faisant des économies.

J’ai conscience que tous ces gestes ne sont pas applicables à tout le monde (chacun.e a sa vie et son quotidien à gérer, parfois on a pas le temps ou pas l’énergie) pour autant, parmi ces 10 gestes, il y a pleins de petites choses faciles à mettre en place, tout en prenant son temps.  ça peut demander un peu de réflexion et d’organisation au début mais ensuite, tout devient une habitude. De plus, pas mal de ces gestes facilitent à la longue le quotidien.  Enfin, quand on voit le volume de sa poubelle réduire, encore et encore, c’est plutôt gratifiant.

via Réduire ses déchets avec ces 10 gestes simples — les2alchimistes

Enlever le calcaire avec du vinaigre blanc

Enlever le calcaire avec du vinaigre blanc

bicarbonatedesoudeastuces

Une astuce 100% naturelle pour enlever le calcaire consiste à utiliser du vinaigre blanc. Voici ce qu’il faut faire:

  • Mélanger le vinaigre blanc avec un peu d’eau tiède.
  • Imbiber une éponge à récurer ou une brosse de ce mélange.
  • Frotter les taches de calcaires et autres résidus.

Si le calcaire est vraiment difficile à dissoudre alors vous pouvez faire tremper l’objet en question directement dans ce mélange durant plusieurs minutes. Ensuite répétez les étapes plus haut pour terminer le nettoyage des taches de calcaire.

Petit nettoyage pour faire briller vos bijoux en argent

Petit nettoyage pour faire briller vos bijoux en argent

Attention! Si vos bijoux possèdent des perles ou des ornements fantaisistes, n’utilisez pas cette astuce car vous risqueriez de les abîmer.

Pour faire briller tout ce petit monde, voici ce qu’il vous faut:

  • 1 bassine
  • du bicarbonate de soude
  • du vinaigre blanc
  • 1 chiffon doux

Dans une bassine, posez vos bijoux en argent.

Ensuite versez 15 cl de vinaigre blanc avec 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude.

Laissez agir pendant 2 ou 3 heures.

Ensuite, rincez-les sous l’eau froide puis essuyez les soigneusement avec un chiffon doux.

Briouates farcies à la viande hachée

Recette de Briwate ou Briouates, brick farcis à la viande hachée

Recette de Briwate ou Briouates, brick farcis à la viande hachée : بريوات بالكفتة

Faites revenir la viande hachée avec un peu de beurre ou huile d’olive, la même chose pour la carotte râpée et l oignon/poireau, salez, vous pouvez utilise de la sauce soja, dans ce cas la diminuez le sel car cette sauce est déjà salée, et poivrez au gout, ajoutez une pincée de cannelle et de gingembre.

Farcir vos briouates et frire dans un bain d huile chaude.

Ingrédients

  • 300g de viande hachee
  • 1 petite carotte rapee
  • 1 petit oignon rape
  • sel
  • poivre
  • cannelle
  • gingembre

Préparation

Etape 1

Faites revenir la viande hachée avec un peu de beurre ou huile d’olive, la même chose pour la carotte râpée et l oignon/poireau, salez, vous pouvez utilise de la sauce soja, dans ce cas la diminuez le sel car cette sauce est déjà salée, et poivrez au gout, ajoutez une pincée de cannelle et de gingembre.

Etape 2

Farcir vos Briwates et frire dans un bain d huile chaude.

 

source : http://www.cuisinedumaroc.com/recette/briwatte-farcie-a-la-viande-hachee/

L’astuce pour faire des Pancakes Américains — leschosesquibrillent

Je ne vais pas faire semblant, même si j’essaye de manger plus sainement, il y a une petite chose que j’adore et que je n’arriverai jamais à arrêter de manger : les pancakes. Je les aime bien moelleux, légers et épais, et pour parvenir à cette texture, avec mon copain nous avons testé une nouvelle recette qui élève les pancakes à un nouveau niveau de gourmandise. Cette recette, c’est celle des Buttermilk Pancakes, ou si vous préférez, les pancakes à l’américaine. Après toutes ces années de préparation de pancakes, nous n’avions jamais testé cette recette, et maintenant que nous la connaissons, pas de retour en arrière possible.

Cette recette contient un ingrédient particulier qui rend les pancakes si fluffy et délicieux, et c’est le Buttermilk. Cet ingrédient, c’est tout simplement du lait qui a fermenté, soit avec du jus de citron, soit avec du vinaigre. Pour ce faire, versez la quantité de lait (il doit être entier) dont vous avez besoin dans une bouteille en verre, ou un grand verre, et ajoutez y un des deux ingrédients précédemment cités. Laissez agir 15 minutes, le lait va « tourner » et c’est normal. Ensuite, réalisez votre recette de pancakes habituelle, en ajoutant le lait fermenté à la place du lait classique.

buttermilk-pancakes

Voici la recette que nous avons réalisée et qui était délicieuse :

Dans un saladier, versez 350g de farine à gâteau, un sachet de sucre vanillé et un sachet de levure, mélangez bien. Dans un deuxième saladier, battez deux oeufs et ajoutez y 50g de beurre fondu (attention à ne pas le verser trop chaud dans les oeufs pour ne pas qu’il les fasse cuire) et mélangez bien. Enfin, ajoutez le buttermilk dans la préparation des oeufs et du beurre fondu. Versez ensuite petit à petit cette préparation dans le saladier qui contient la farine. Si il reste des petits grumeaux, laissez les, ils participeront à rendre la pâte plus épaisse. Si vous n’aimez pas les pancakes épais, fouettez la pâte au batteur éléctrique.

Et voilà ! Laissez la pâte reposer une heure ou deux et ensuite il est temps de faire cuire vos pancakes. C’est une astuce toute simple de remplacer le lait par du buttermilk mais le rendu est totalement différent, et je trouve, bien meilleur 😉

via L’astuce pour faire des Pancakes Américains — leschosesquibrillent

POULET AU BEURRE INDIEN appelée aussi poulet makhani ou encore butter chicken

Voici la recette du poulet au beurre, appelée aussi poulet makhani ou encore butter chicken.

C’est un plat typique de la cuisine indienne.

 C’est une recette douce et épicée …

poulet indien

INGRÉDIENTS

  • 3 cuillères à table beurre clarifié (40 g)
  • oignon haché finement (200 g)
  • 1/4 cuillère à thé cannelle moulue (1 g)
  • 2 cuillères à thé gingembre frais râpé (10 g)
  • gousse d’ail écrasée
  • gousses de cardamome
  • 1 cuillère à thé curcuma moulu
  • 1/2 piment rouge séché, émincé
  • poitrines de poulet désossées, coupées en cubes (600 g)
  • 1 cuillère à table pâte de tomates (15 ml)
  • 1/4 tasse amandes moulues (20 g)
  • 1/2 tasse tomate en conserve (125 g)
  • 1/2 tasse yogourt nature 2 % (125 g)
  • 1/4 tasse crème 15% (65 ml)
  • 3 cuillères à table coriandre fraîche (facultatif)
  • 1 1/3 tasse riz (240 g)

PRÉPARATION

ÉTAPE 1

Dans une grande poêle, faire sauter l’oignon dans le beurre 3 minutes à feu moyen-élevé. Ajouter la cannelle, le gingembre, l’ail, les gousses de cardamome, le curcuma et le piment rouge.

Cuire le tout une minute en brassant.

ÉTAPE 2

Ajouter les cubes de poulet et faire sauter jusqu’à ce qu’ils perdent leur couleur rosée. Ajouter la pâte de tomates, les amandes et les tomates en conserve.

Bien brasser, couvrir, baisser le feu et mijoter jusqu’à ce que le poulet soit tendre, environ 25 minutes.

ÉTAPE 3

Entre-temps, dans un petit bol, bien mélanger le yogourt et la crème.

Ajouter ce mélange à la poêle en toute fin de cuisson et chauffer encore quelques minutes sans laisser bouillir.

Saler au goût et retirer les gousses de cardamome.

ÉTAPE 4

Garnir de feuilles de coriandre si désiré et servir sur un lit de riz étuvé ou un riz basmati.

Alimentation paléo, de quoi s’agit-il? — Timothé Breton

Il s’agit d’une alimentation inspirée de nos ancêtres du paléolithique. Le paléolithique c’est la période de l’histoire ou l’homme avait un mode de vie chasseur-cueilleur. Cette période a pris fin, il y a environ 10 000 ans, au néolithique, lorsque l’homme a commencé à faire de l’agriculture et de l’élevage (Gurven et Kaplan. 2007).

Il se peut que certains d’entre vous s’imaginent que les hommes préhistoriques étaient très différents de nous. Qu’ils étaient plus proches du singe que de l’homme actuel. Qu’ils ne vivaient pas plus de 20 ans. Qu’ils étaient laids, poilus et peu intelligents. Sachez que cette image n’est aucunement fondée. En fait, l’homme et la femme paléolithique seraient probablement considérés selon nos critères actuel comme étant la représentation même de la beauté, de la forme physique, de l’intelligence et de la santé (Mark Sisson. 2012; Chauveau et al. 2013). De plus, l’espérance de vie de ces hommes pourrait être de 70 ans (Gurven et Kaplan. 2007; Mark Sisson. 2010), et contrairement à nous, il restait en forme toute leur vie (Gurven et Kaplan. 2007; Mark Sisson. 2012). L’homme du paléolithique supérieur a pratiquement le même génome que nous (Chauveau et al. 2013). Depuis, 300 000 ans (Hublin et al. 2017), notre espèce homo sapiens n’a pas évolué génétiquement de manière significative (Chauveau et al. 2013; Eaton et Eaton. 2000).

Sur nos 300 000 ans d’existence, cela fait uniquement 10 000 ans voir juste 5000 ans (Gurven et Kaplan. 2007) que l’on s’alimente majoritairement de céréales, donc de glucides. Pendant 99% de notre existence, notre alimentation était plutôt basée sur les lipides et les protéines avec un peu de glucides. Mais, cela a changé drastiquement et notre alimentation est maintenant presque exclusivement glucidique (Chauveau et al. 2013; Riccardo Baschetti. 2004). D’ailleurs, le néolithique marque le moment de l’histoire où les archéologues ont remarqué l’apparition d’indices sur les fossiles laissant présager que les hommes à cette époque souffraient de caries dentaires, de malnutrition, de certaines formes de cancers et manifestaient une forme physique beaucoup plus faible que précédemment (Chauveau et al. 2013). Au constat, une espérance de vie beaucoup plus faible et une diminution moyenne de la taille de l’homme de 10 cm (Chauveau et al. 2013). Les maladies de civilisation sont nées à cette époque : cancers, alzheimer, parkinson, diabète, surpoids, allergies, fatigue chronique, maladies cardiovasculaires, carie dentaire, coronaropathie, hypertension et autres… (Chauveau et al. 2013; Lindeberg et al. 2003; Eaton et al. 2000; O’Keefe et Cordain. 2004). Depuis, l’ère industrielle, ces problèmes sont d’autant plus exacerbés étant donné l’abondance d’additifs alimentaires, de sucres ajoutés, de pesticides et autres toxines (Chauveau et al. 2013), et ce, sans parler de notre sédentarité et de nos mauvaises habitudes de vie (Chauveau et al. 2013).

Notre génome n’est tout simplement pas fait pour cette alimentation glucidique et notre mode de vie peu actif. Il est fait pour vivre en nature tel un chasseur-cueilleur. C’est seulement ainsi que notre génome pourra exprimer son plein potentiel. Nous sommes programmés pour être en santé, en forme et heureux!

Ceci nous mène à nous poser les questions suivantes : comment vivait un chasseur cueilleur? Et, comment adapter ce mode de vie à la réalité d’aujourd’hui?

Ces questions seront abordées plus en profondeur dans mes prochains articles, mais voici en résumé quelques pistes à considérer.

Premièrement, réduisez fortement les glucides de votre alimentation en utilisant au besoin une table de valeurs des indices glycémiques des aliments (facile à trouver sur le web). Choisissez les aliments à faible indice glycémique (50 et moins). Ne mangez plus de produits céréaliers. Ne mangez plus de légumineuses et de pommes de terre. Augmentez les lipides (en évitant les gras trans et en choisissant les bons gras, tel l’huile d’olive, de colza, d’avocat et de noix de coco) dans votre alimentation. Mangez des légumes et des fruits (à faible indice glycémique, tels les petites baies) en abondance. Éviter tous les aliments transformés. Évitez aussi les produits laitiers et dans la mesure du possible choisissez des aliments provenant de l’agriculture biologique.

Un bon exercice pour déterminer si l’aliment est paléolithique est de s’imaginer dans la nature en train de chercher à vous alimenter. Quels seront alors les aliments à votre disposions?

En règle générale, si ça se cueille ou se chasse, c’est un aliment bon pour vous!

Oubliez les recommandations du guide alimentaire canadien ou provenant de toute autre figure d’autorité. Ne faites confiance qu’à vous-même! Expérimentez ce mode alimentaire et écoutez ce que votre corps vous dit ou parfois vous crie!

Si vous avez une bonne alimentation, 80% du travail est accompli pour obtenir une bonne santé, le 20% qui reste demeure tributaire de vos activités physiques (Mark Sisson. 2012).

Les activités paléo ne se pratiquent généralement pas dans une salle d’entraînement, mais plutôt à l’extérieur. Ce sont des exercices fonctionnels qui impliquent le travail de plusieurs muscles en simultané. Nos ancêtres marchaient entre 10 et 20 km par jour (Chauveau et al. 2013; O’Keefe et Cordain. 2004) et faisaient des exercices de faible intensité la majorité du temps (Mark Sisson. 2012). Par moments seulement, ils s’adonnaient à des activités de forte intensité, tels courir un sprint, soulever un objet lourd, sauter, grimper, etc. (Mark Sisson. 2012; O’Keefe et Cordain. 2004). Le jogging ne fait pas partie des exercices paléo car cela peut causer un épuisement chronique, engendrer un stress et mener à des blessures ou de l’inflammation (Mark Sisson. 2012). Il vaut également mieux éviter le surentraînement et l’entraînement d’un muscle spécifique (Mark Sisson. 2012).

Pour plus d’informations, je vous conseille le livre «Le Modèle Paléo» de Mark Sisson ou sa version originale (anglaise), portant le titre «The Primal Blueprint». Cet ouvrage décrit très bien ce qu’est le régime paléolithique et comment celui-ci pourrait changer votre vie.

 

Références :

Mark Sisson. 2012. Le modèle paléo. Édition Thierry Souccar. 278p.

Mark Sisson. 2010. Just How Long Did Grok Live, Really?. En ligne (consulté le 10/07/2017). http://www.marksdailyapple.com/bone-dating-life-span/#axzz2DHd5Wkzn

Riccardo Baschetti. 2004. The Ideal Diet Is the One Indicated by Evolution. Elsevier, doi:10.1016/j.amjcard.2005.01.034

Chauveau, Fouquec, Combea et Aparicioa. 2013. Evolution of the diet from the paleolithic to today: Progress or regress?. Elsevier, 9 : 4 ; 202-208.

Eaton et Eaton. 2000. Paleolithic vs modren diets-selected pathophysiological impluications. Eur J Nutr 2000;39:67–70.

Gurven et Kaplan. 2007. Longevity among hunter-gatherers: a cross-cultural examination. Population and development review 33(2) : 321–365 (june 2007)

Hublin, Ben-Ncer, Bailey, Freidline, Neubauer, Skinner, Bergmann, Le Cabec, Benazzi, Harvati et Gunz. 2017. New fossils from Jebel Irhoud, Morocco and the pan-African origin of Homo sapiens. Nature, 546 : 289–292. doi:10.1038/nature22336

Lindeberg, Cordain et Eaton. 2003. Biological and clinical potential of paleolithic diet. J Nutr Environ Med 2003;13:149–60.

O’Keefe et Cordain. 2004. Cardiovascular disease resulting from a diet and lifestyle at odds with our paleolithic genome : How to become a 21st-century hunter-gatherer. Mayo clin proc. 2004;79 :101-108

via Alimentation paléo, de quoi s’agit-il? — Timothé Breton

Calmer l’irritation de l’anus

Les astuces de Grand- Mère

Démangeaisons à l’anus : 9 astuces pour calmer l’irritation

Les démangeaisons de l’anus : ce qui ne va pas ?

Les démangeaisons anales sont un problème assez fréquent, donc vous devez parler à votre médecin, même si cela vous gêne un peu, car elle peut souvent être rapidement soulagée pour peu que l’on n’en connaissent l’origine.
La transpiration et la présence de sel humide peut être en cause, tout comme le frottement excessif ou les produits irritants (savon, lessive…). Les hémorroïdes et les fissures anales peuvent provoquer des démangeaisons, les infections aussi : parasitoses (comme l’oxyurose), surtout chez l’enfant, et infections mycosiques (candidose), notamment.
Il est important de savoir que ces démangeaisons sont moins souvent lié à un manque de propreté qu’à un nettoyage excessif (frottement intense avec les papiers hygiéniques), qui peut altérer l’état des muqueuses. Par ailleurs, si vous n’osez pas en parler au médecin ou pharmacien…

View original post 380 mots de plus

Super détachant maison 

Les astuces de Grand- Mère

  •  875 gr d’eau bouillante

– 1 verre de cristaux de soude

– 1/4 de verre de savon noir 

– 1/4 de verre de bicarbonate de soude

– 3/4 de verre de vinaigre blanc

-Faire fondre les cristaux de soude dans l’eau bouillante 

-ajoutez les autres ingrédients , en mélangeant bien 

-finir par le vinaigre blanc  » prendre un récipient assez grand car le vinaigre et le bicarbonate font moussez « .

Laissez refroidir avant de mettre en flacon spray. 

View original post

Remede naturel contre la transpiration, pensez à ces 9 points…

Les astuces de Grand- Mère

Remede naturel contre la transpiration, pensez à ces 9 points…
potable
  • Buvez suffisamment d’eau à température ambiante (votre urine « pipi » doit être claire).
  • Epilez vous, les bactéries et levures ne pourront s’y développer dans l’humidité.
  • Ayez une hygiène irréprochable, lavez-vous. Une douche par jour avec un agent lavant et essuyez vous bien après.
  • Changez régulièrement de vêtements et de linge de toilette.
  • Portez des vêtements de couleur claire.
  • Choisissez des vêtements en matières naturelles: coton, soie, laine, lin, fibres végétales, en bambou.
  • L’été, portez des vêtements amples, laissant circuler l’air.
  • Détendez-vous: le stress est une grande cause de transpiration même si vous n’êtes pas une personne qui transpire facilement.
  • Trouvez une activité physique (ou plusieurs) apaisante telle que le yoga par exemple, cela apaisera votre stress, vous donnera de l’assurance et en plus vous serez en pleine forme.
Examinez un remede naturel contre la transpiration (ou plusieurs) parmi…

View original post 935 mots de plus