Fermer

Remède maison contre la congestion nasale et la toux

Une façon efficace de combattre la congestion nasale et la toux avec quelques ingrédients que vous avez sous la main:

1/4 c. à thé de poivre de cayenne,

1/2 c. à thé de gingembre en poudre,

1 c. à table de vinaigre de cidre de pommes,

2 c. à table d’eau et

1 c. à thé de miel (non pasteurisé, si possible). Dissoudre les épices dans le vinaigre et l’eau, ajouter le miel et bien agiter.

Prendre 1 c. à thé au besoin.

Ça vaut la peine d’essayer!

Publicités

Toi qui a mal lis cela 😘

Maladie : « le mal qui a dit ».

  • La panique peut provoquer des diarrhées.
  • La colère retenue ou la rancune : une crise de foie.
  • La difficulté à trouver ou à prendre sa place peut provoquer des infections urinaires à répétition.
  • Quelque chose qu’on ne veut pas entendre ou quand on ne s’écoute pas : des otites, douleurs d’oreilles.
  • Quelque chose qu’on n’a pas osé dire, qu’on a ravalé : des angines, des maux de gorge.
  • Un refus de céder, de plier, d’obéir ou de se soumettre : des problèmes de genoux.
  • Peur de l’avenir, peur du changement, peur de manquer d’argent : des douleurs lombaires.
    Intransigeance, rigidité : des douleurs cervicales et nuque raide.
  • Conflit avec l’autorité : des douleurs d’épaules. Quand on prend trop de choses sur soi : également douleurs d’épaules avec une sensation d’un fardeau.
  • Affronter une situation ou une personne sans se permettre de s’exprimer : des douleurs dentaires, aphtes, abcès.
  • L’incapacité d’avancer : des douleurs dans les pieds, les chevilles.

Foie
Le foie représente les choix, la colère, les changements et l’adaptation. On peut souffrir du foie quand on ne parvient pas à s’adapter à des changements, professionnels ou familiaux.
Difficultés d’ajustement à une situation.
Sentiment de manque continuel ou peur de manquer.
Colère refoulée.
Personnes sujettes aux maladies du foie : les personnes qui critiquent et qui jugent beaucoup (elles-mêmes et les autres) et/ou qui se plaignent souvent.

Vésicule biliaire
La vésicule biliaire est en rapport avec l’extérieur, la vie sociale, la lutte, les obstacles, le courage. Se battre. Esprit de conquête.
Se faire de la bile, s’inquiéter, s’angoisser.
Sentiment d’injustice. Colère, rancune.
Se sentir envahi, empiété sur son territoire par une personne autoritaire.
Agressivité rentrée et ruminante, mécontentement retenu.
Se retenir de passer à l’action. Difficultés à faire un choix, de peur de se tromper.

Glande thyroïde
Profonde tristesse de ne pas avoir pu dire ce qu’on aurait voulu.
Sentiment d’être trop lent par rapport à ce qu’on attend de nous.
Impuissance, sentiment d’être coincé dans une situation, être devant un mur, dans une impasse. Être bloqué dans la parole ou dans l’action, être empêché d’agir.
Pas le droit de parler, de s’exprimer. Ne pas se sentir écouté. Difficultés à s’affirmer.
Une déception ou une injustice n’a pas été « avalée » et est restée en travers de la gorge.

Hernies
De la détresse implose à l’intérieur et demande à être libérée.
Désir de rompre ou de quitter une situation où on se sent coincé, mais où l’on reste par peur de manquer de quelque chose, généralement du matériel.
Autopunition parce qu’on s’en veut, incapacité à réaliser certaines choses qu’on voudrait.
Frustration de travailler dur, se sentir poussé à aller trop loin, ou essayer d’atteindre son but d’une manière excessive, qui en demande trop. Une poussée mentale (de stress) essaie de sortir.
Mais en plus, le lieu où siège l’hernie indique son message émotionnel de manière plus précise et complémentaire :

Hernie inguinale (dans l’aine) : difficulté à exprimer sa créativité, secret que l’on renferme et qui nous fait souffrir. Désir de rompre avec une personne qui nous est désagréable, mais avec laquelle on se sent engagé ou qu’on est obligé de côtoyer. On aimerait sortir, s’extirper de cette situation.

Hernie ombilicale : nostalgie du ventre de la mère où tout était facile et où se sentait totalement en sécurité. Refus de la vie.

Hernie discale : conflit intérieur, trop de responsabilité, sentiment de dévalorisation, ne pas se sentir à la hauteur de ce qu’on attend de nous, projets et idées non reconnus. La colonne vertébrale représente le soutien. Besoin d’être appuyé, soutenu, mais difficulté ou impossibilité de demander de l’aide.

Hernie hiatale : se sentir bloqué dans l’expression de ses sentiments, de son ressenti.
Refouler ses émotions. Tout vouloir diriger, ne pas se laisser porter par la vie mais la contrôler.

Genoux
Douleurs aux genoux, genoux qui flanchent, genoux qui craquent, douleurs aux ménisques : refus de plier, de se « mettre à genoux » (de se soumettre) de céder, fierté, ego, caractère inflexible ou au contraire, on subit sans rien oser dire, on s’obstine, mais nos genoux nous disent que nous ne sommes pas d’accord avec cette situation.
Difficultés à accepter les remarques ou les critiques des autres.
Problèmes avec l’autorité, la hiérarchie, problèmes d’ego, d’orgueil.
Devoir s’incliner pour avoir la paix.
Ambition réfrénée ou contrariée par une cause extérieure,
Entêtement, humiliation.
Culpabilité d’avoir raison.
Colère d’être trop influençable.

Peau
Les maladies de peau ont très souvent, à l’origine, un conflit de séparation mal géré, une séparation mal vécue, soit par la mère, soit par l’enfant, ou la peur de rester seul et un manque de communication. Séparation aussi envers soi-même : dévalorisation de soi vis-à-vis de l’entourage. Porter trop d’attention à ce que les autres peuvent penser de nous.

Eczéma
Anxiété, peur de l’avenir, difficultés à s’exprimer.
Impatience et énervement de ne pas pouvoir résoudre une contrariété.
Séparation, deuil, contact rompu avec un être cher.
Chez les enfants, l’eczéma peut résulter d’un sevrage trop rapide ou d’une difficulté de la mère à accepter que son enfant ne soit plus « en elle ». Sevrage de l’allaitement ou reprise du travail de la maman et culpabilité non exprimée, mais que l’enfant ressent et somatise ainsi. Querelles ou tensions dans la famille, que l’enfant ressent. Insécurité.

Acné
Manière indirecte de repousser les autres, par peur d’être découvert, de montrer ce qu’on est réellement, parce qu’on pense qu’on ne peut pas être aimé tel que l’on est. Puisqu’on se rejette, on crée une barrière pour que les autres ne nous approchent pas.
Refus de sa propre image, de sa personnalité ou de sa nouvelle apparence.
Honte des transformations corporelles.
Difficulté à être soi-même, refus de ressembler au parent du même sexe.

Psoriasis
Personne souvent hypersensible qui n’est pas bien dans sa peau et qui voudrait être quelqu’un d’autre. Ne se sent pas reconnue, souffre d’un problème d’identité. Le psoriasis est comme une cuirasse pour se défendre.
Besoin de se sentir parfait pour être aimé.
Souvent un double conflit de séparation, soit avec deux personnes différentes, soit un ancien conflit non résolu, réactivé par une nouvelle situation de séparation.
Se sentir rabaissé ou rejeté, à fleur de peau.
Se protéger d’un rapprochement physique, ou protéger sa vulnérabilité, mettre une barrière.

Bras
Il y a de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes de bras.
Les bras sont le prolongement du cœur et sont liés à l’action de faire et de recevoir, ainsi que l’autorité, le pouvoir.
Les douleurs aux bras peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que je dois faire. Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s’apitoyer sur ses souffrances.
Se croire obligé de s’occuper de quelqu’un.
Ne pas se sentir à la hauteur lorsqu’on est le « bras droit » de quelqu’un.
Difficulté à prendre les autres dans ses bras, à leur montrer de l’affection.
S’empêcher de faire des choses pour soi-même, parce qu’on se souvient des jugements négatifs et des interdictions durant l’enfance, ce qui était blessant.
Ne pas se permettre de prendre ou je regretter d’avoir pris quelque chose, ou de penser avoir obtenu quelque chose sans le ne mériter.
Se rapporter au fait d’avoir été jugé par ses parents.
Vouloir emprisonner quelqu’un dans ses bras pour l’avoir sous contrôle, mais avoir dû le laisser s’envoler, et ne plus pouvoir l’aimer et le protéger (un enfant, par exemple).
Vivre une situation d’échec, devoir baisser les bras.

Épaules
La fonction première des épaules est de porter. Les épaules portent les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités.
Le fardeau de nos actions et tout ce qu’on voudrait faire, mais qu’on ne se permet pas, ou qu’on n’ose pas.
On se rend responsable du bonheur des autres, on prend tout sur soi, on a trop à faire, on se sent écrasé, pas épaulé, pas soutenu.
Douleurs possibles aussi quand on nous empêche d’agir, ou que l’on on nous impose des choses.
Lorsqu’on vit une situation dont ont ne veut plus, on désire passer à autre chose, mais le manque de confiance en soi nous bloque.
On manque d’appui, on manque de moyens. On ne se sent pas aidé.
Une personne chère ou l’un de nos parents vit de la tristesse et on aimerait prendre son chagrin et ses problèmes pour l’en libérer.
Colère retenue contre un enfant ou une autre personne qui se la coule douce alors qu’on ne se donne même pas le droit de prendre un temps de pause.
Au travail ou à la maison, avec son conjoint, on se sent dans l’obligation de se soumettre, on se sent dominé sans oser réagir.
On vit de l’insécurité affective (douleur épaule gauche) ou de l’insécurité matérielle (douleur épaule droite).
Épaules rigides et bloquées sont signe d’un blocage de la circulation de l’énergie du cœur, qui va vers l’épaule, puis vers le bras, le bras donne (le bras droit) et reçoit (le bras gauche).
Ce blocage d’énergie est souvent retenu dans une articulation ou un tissu (capsulite, bursite).
L’énergie doit circuler du cœur vers les bras pour permettre de faire, de réaliser ses désirs.
On porte des masques, on bloque ses sentiments, on entretient des rancunes (douleurs dans les trapèzes, surtout à gauche). Parfois envers soi-même.
On paralyse ses épaules pour s’empêcher d’aller de l’avant, de faire ce qu’on aimerait vraiment. On prend le fardeau sur soi plutôt que d’exprimer ses demandes et ses ressentis, de peur de mécontenter l’autre.
Difficulté ou impossibilité à lever le bras : conflit profond avec sa famille, difficulté à voler de ses propres ailes.

Quelques extraits du livre de Jacques Martel (Le grand dictionnaire des malaises et des maladies).

Guide complet des huiles essentielles indispensables pour l’hiver — Spiritualité • energies • litothérapie

Guide complet des huiles essentielles indispensables pour l’hiver

 

Pour soulager les maux dus à l’hiver : rien de tel que les huiles essentielles. Rhumes, gastro, grippe, maux de gorge, fatigue, etc ; notre organisme, soumis à des conditions climatiques rudes, a du mal à se défendre face aux virus et microbes. Notre guide complet des huiles essentielles indispensables pour l’hiver va vous permettre de vous protéger et de stimuler vos défenses naturelles.

Guide complet des huiles essentielles pour prendre soin de soi au naturel

Les huiles essentielles concentrent les composés aromatiques des végétaux. Elles peuvent être extraites de leurs feuilles, de leurs zestes, fleurs, écorces, bois ou encore de leurs graines.

Beaucoup ont des propriétés communes, mais chacune à son domaine de prédilection. Il est possible de les combiner, mais attention à toujours respecter les conseils d’utilisation et les dosages ! Bien qu’elles soient naturelles au possible, les huiles essentielles doivent s’utiliser avec précaution. Un minimum de connaissances, d’informations et de conseils avisés sont indispensables.

Rappelez-vous que toutes les huiles essentielles ne s’ingèrent pas, ou encore que d’autres peuvent vous brûler la peau si elles ne sont pas diluées.

Comme vous le constaterez dans les paragraphes suivants, nombreuses sont les huiles essentielles contre-indiquées pour les femmes enceintes, surtout pendant les trois premiers mois de la grossesse. D’une manière générale, nous déconseillons l’usage d’huiles essentielles pour les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes épileptiques, sans un avis médical préalable.

Notre guide complet des huiles essentielles

Les huiles essentielles en cas de fièvre


La fièvre est le signe que l’organisme se défend contre une agression virale (grippe, ou autres) ou bactérienne. Il existe une quantité de trucs et astuces pour la faire baisser. Le mieux est de s’attaquer à la source de l’infection elle même, c’est ce à quoi s’emploient les huiles essentielles.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE d’eucalyptus radié (ou arbre à fièvre)

L’HE d’eucalyptus radié est fébrifuge, elle fait baisser la température du corps. Antibactérienne, elle agit efficacement contre les virus et les bactéries à l’origine de la fièvre. De plus, elle stimule l’organisme en renforçant ses défenses immunitaires. Autre point appréciable : elle redonne de l’énergie en luttant contre la fatigue qui accompagne généralement la fièvre.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE de niaouli chez l’enfant, HE de tea tree (arbre à thé) et HE de lavande officinale

Comment les utiliser ?

  • En massage : diluez dans 1 cuillère à soupe d’huile végétale, 2 gouttes d’HE d’eucalyptus radié + 2 gouttes d’HE de tea tree + 2 gouttes d’HE de niaouli. Appliquez sur la poitrine en massage, matin et soir.
  • Dans le bain : diluez 5 gouttes d’HE de tea tree + 5 gouttes d’HE de lavande officinale dans 1 cuillère à soupe de base pour le bain (ou d’huile amande douce). Versez dans le bain chaud et restez-y minimum 15 minutes.
  • En bain de pieds : mélangez 5 gouttes d’HE d’eucalyptus radié dans 1 cuillère à soupe de base pour le bain (ou d’huile végétale) et versez dans une bassine d’eau chaude. Faites un bain de pieds pendant 15 minutes.

Les conseils en plus :

Pensez à boire beaucoup et régulièrement pour éviter la déshydratation. Privilégiez les soupes, les bouillons, les tisanes et l’eau. Évitez également de trop vous couvrir ou, au contraire, de prendre froid.

Les huiles essentielles contre la déprime hivernale


Avec les températures en baisse et le manque de lumière naturelle, les petites déprimes ne sont pas rares durant la saison froide. Ces petites baisses de motivations passagères se traitent très bien grâce aux huiles essentielles.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE d’encens

C’est la plus adaptée pour chasser les idées noires et retrouver le goût des petites choses de la vie. On peut l’utiliser de 2 manières différentes :

  1. En fumigation pour favoriser la méditation
  2. En massage énergisant au niveau des articulations ou le long de la colonne vertébrale

Attention : L’HE d’encens est déconseillée pendant les 3 premiers mois de la grossesse.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE de verveine citronnée, HE de bois de rose, HE de petit grain bigarade

Comment les utiliser ?

  • En massage énergisant : diluez 1 goutte d’HE d’encens dans 3 gouttes d’huile d’amande douce. Déposez ce mélange sur la face interne des poignets ou le long de la colonne vertébrale plusieurs fois par jour.
  • En massage : diluez 4 à 5 gouttes d’HE de petit grain bigarade dans 1 cuillère à soupe d’huile végétale. Massez le plexus solaire et le dos.
  • Par voie orale : déposez 1 goutte d’HE de verveine citronnée sur un petit sucre et laissez fondre dans la bouche, 3 fois par jour.
  • En diffusion : en cas de petit coup de blues, versez 10 gouttes d’HE de bois de rose ou 10 gouttes d’HE de verveine citronnée dans votre diffuseur.

Les conseils en plus :

Consommez des aliments riches en oméga 3 (poissons gras, huile de colza et d’olive, etc.), qui ont un effet positif sur l’humeur. Bougez, faites du sport, sortez : il n’y a pas mieux pour combattre un petit coup de mou.

Les huiles essentielles en cas de gastro-entérites


La diarrhée résulte d’une réaction de l’organisme qui cherche à éliminer un virus. Certes désagréable, rassurez-vous elle peut se résorber rapidement grâce aux huiles essentielles.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE d’origan compact

C’est la plus antiseptique de toutes les huiles essentielles. Elle est à la fois anti-infectieuse, antibactérienne, antivirale, elle élimine la cause de la diarrhée. Mais attention cette HE est très puissante : elle ne doit pas être utilisée chez les moins de 15 ans, les femmes enceintes et allaitantes. Respectez bien le dosage.

Autre huile essentielle à privilégier : HE de cannelle de Ceylan

Comment les utiliser ?

Par voie orale : déposez 1 goutte d’HE d’origan compact sur un petit sucre. Laissez-le fondre dans la bouche après le repas. À prendre 3 fois par jour, pendant 2 jours maximum.

Vous pouvez la remplacer par 1 goutte d’HE de cannelle de Ceylan, également très efficace sur les microbes. Attention, elle ne doit pas être utilisée chez les enfants de moins de 6 ans, chez les femmes enceintes ou en cas d’allaitement.

Les conseils en plus :

Pour éviter la déshydratation, première conséquence de la diarrhée, buvez beaucoup. Eau, bouillons, eau de cuisson du riz (voir notre article Vos eaux de cuisson ont de la valeur : voici comment les réutiliser). Mangez léger, évitez tous les aliments gras, ainsi que le café et privilégiez le riz blanc.

Les huiles essentielles en cas de fatigue


Manque de dynamisme et de motivation, problèmes pour se réveiller, etc, la fatigue peut prendre mille et une formes. Dans tous les cas, misez sur les huiles essentielles en massage, en diffusion ou par voie interne.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE de menthe poivrée

C’est un excellent anti-fatigue. Elle tonifie et redonne de l’énergie mais sans exciter. Attention, elle est contre-indiquée pendant toute la durée de la grossesse et de l’allaitement.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE d’épinette noire, HE de citron, HE de coriandre, HE de romarin à cinéole

Comment les utiliser ?

  • Par voie orale : déposez 2 gouttes d’HE de menthe poivrée sur un sucre, à prendre matin et soir.
  • Dans le bain : diluez 4 à 5 gouttes d’HE de romarin à cinéole dans 1 cuillère à soupe d’huile végétale. Versez dans le bain et restez-y pendant 10-15 minutes.
  • En massage : déposez 1 goutte d’HE de coriandre ou 1 goutte d’HE d’épinette noire sur la plante des pieds et massez.
  • En inhalation : respirez l’HE d’épinette noire directement au flacon quand le besoin se fait sentir.
  • En diffusion : versez 10 gouttes d’HE de citron + 10 gouttes d’HE de coriandre, dans un diffuseur. À faire de préférence en fin de journée, quand vous rentrez du travail.

Les conseils en plus :

Évitez la caféine qui ne fera que provoquer un état d’excitation. Préférez le thé ou le rooibos (voir notre article Infusion de Rooïbos : le « thé rouge » sans théine aux multiples vertus).

Les huiles essentielles contre la frilosité


La frilosité est due à une mauvaise circulation sanguine. En massage ou en bain, misez sur les huiles stimulantes et qui ont un effet réchauffant immédiat.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE de thym à thujanol

Cette huile essentielle active la circulation sanguine et réchauffe. Elle active les défenses immunitaires de l’organisme et a des vertus neurotonifiantes, équilibrantes et anti-déprime. Ne la confondez pas avec les autres HE de thym.

Autre huile essentielle à privilégier :  HE d’eucalyptus radié, surtout en cas de frissons associés à un état grippal.

Comment les utiliser ?

  • Dans le bain : le soir, prenez un bain dans lequel vous aurez dilué 10 gouttes de thym à thujanol dans 1 cuillère à soupe d’huile d’amande douce.
  • En massage : si vous avez froid aux extrémités, diluez 2 gouttes de thym à thujanol dans 1 noisette de crème pour les mains et massez vos mains et vos pieds.
  • En friction : Au creux de votre main, mélangez 1 goutte d’HE d’eucalyptus radié + 5 gouttes d’huile d’amande douce. Frictionnez vos mains et vos avants-bras.

Les conseils en plus :

C’est par les extrémités que le froid arrive. L’hiver, ne sortez pas sans de bonnes chaussettes, des gants chauds et un bonnet. Dans l’après-midi, pensez à boire une boisson chaude.

Les huiles essentielles en cas de grippe


La grippe est une maladie virale qui peut s’avérer fatale pour les gens fragiles, enfants ou personnes âgées. Un passage par la case médecin est de rigueur ! Les huiles essentielles peuvent cependant s’avérer efficaces contre la fièvre (voir plus haut), les courbatures, nez bouché, rhume, maux de gorge, etc. Pour lutter contre tous ces symptômes, il faut une huile essentielle complète.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE de ravintsara

Elle est très efficace en cas de maladie virale. Elle stimule le système immunitaire, l’aidant à mieux se défendre. Elle a également un effet tonifiant, parfait pour lutter contre la fatigue liée à la maladie.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE d’eucalyptus radié, HE de laurier noble

Comment les utiliser ?

  • Par voie orale : diluez 1 goutte d’HE de ravintsara dans 1 cuillère à café de miel ou sur un sucre. Laissez fondre dans la bouche. À renouveler après chaque repas.
  • En massage : déposez 2 gouttes d’HE de ravintsara sur la face interne des poignets. À renouveler 2 fois par jour.
  • En massage : dans un petit flacon, diluez 10 gouttes d’HE d’eucalyptus radié + 10 gouttes d’HE de ravintsara + 10 gouttes d’HE de laurier noble + 100 ml d’huile végétale. Appliquez-en quelques gouttes en massage sur le thorax, 2 fois par jour.
  • En inhalation : diluez 2 à 3 gouttes d’HE d’eucalyptus radié dans un bol d’eau bien chaude. Placez votre visage au-dessus, posez un linge sur votre tête et inhalez ce mélange pendant quelques minutes.

Les conseils en plus :

Pensez à désinfecter l’air de votre maison pour éviter la contagion. Versez dans un diffuseur 5 gouttes d’HE de ravintsara + 5 gouttes d’HE d’eucalyptus radié + 5 gouttes d’HE de citron, 2 à 3 fois par jour. Et pensez aussi à aérer.

Les huiles essentielles en cas de lèvres gercées


Le froid, le vent peuvent dessécher les lèvres. Fine et pauvre en glandes sébacées, la peau des lèvres est fragile. Elle se craquelle à chaque agression et cela peut être très douloureux quand la peau se retrouve à vif. Il est important de leur prodiguer des soins quotidiens. Pour les éviter : rien de tel qu’un baume a lèvre bio bien sûr.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE de lavande officinale

C’est un puissant cicatrisant. Elle régénère la peau en profondeur tout en soulageant la douleur. Associée à une huile végétale nourrissante (comme l’huile d’amande douce, de germe de blé ou de rose musquée), elle apporte douceur et réconfort.

Comment l’utiliser ?

En massage : Dans un petit flacon, versez 3 cuillères à soupe d’huile végétale et 6 gouttes d’HE de lavande officinale. Plusieurs fois par jour, enduisez vos lèvres avec quelques gouttes de ce mélange en massant doucement.

Les conseils en plus :

Une fois par semaine, faites un gommage doux maison : humidifiez une brosse à dent souple et passez-la doucement sur vos lèvres.

Quand vous sortez, ayez toujours dans votre poche un baume de ce mélange afin d’hydrater régulièrement vos lèvres.

Voir notre article Faites votre baume à lèvres maison, évitez ceux du commerce qui sont nocifs

Les huiles essentielles en cas d’angine ou de mal de gorge


Vous avez la gorge qui brûle avec des difficultés à avaler, voire des ganglions enflés et douloureux ? N’attendez pas pour réagir, car un mal de gorge bénin au départ, peut rapidement se transformer en angine.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE de thym à thujanol

Elle empêche le développement des virus et des bactéries à l’origine du mal de gorge, tout en stimulant l’immunité.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE de tea tree (arbre à thé), HE de niaouli

Comment les utiliser ?

  • Par voie orale : diluez 1 goutte d’HE de thym à thujanol dans 1 cuillère à café de miel. Laissez fondre dans la bouche. À renouveler 4 fois par jour environ, pendant 2 jours maximum. Vous pouvez remplacer l’HE de thym à thujanol par l’HE de tea tree, mais son goût est moins agréable.
  • En massage : mélangez 2 gouttes d’huile végétale + 1 goutte d’HE de thym à thujanol + 1 goutte d’HE de tea tree + 1 goutte d’HE de niaouli. Appliquez 2 gouttes de ce mélange sur la gorge en massant doucement. À renouveler 3 fois par jour, pendant 2 jours. À ne pas faire pendant la grossesse ou l’allaitement.

Les conseils en plus :

Buvez du jus de citron chaud : dans une tasse d’eau chaude, ajoutez le jus d’un demi citron bio et 1 cuillère à soupe de miel. Une tisane au thym est également très efficace contre les maux de gorge. N’oubliez pas de couvrir votre gorge pour sortir.

Les huiles essentielles contre le rhume


L’hiver, les rhumes sont courants : nez bouché ou qui coule, éternuements, difficultés à respirer, voire fièvre et fatigue. Les rhumes sont souvent dus à des virus qui se transmettent facilement. N’attendez rien du côté des médicaments estampillés « contre le rhume » si ce n’est d’encourir un risque supplémentaire pour votre santé !

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE d’eucalyptus radié

C’est l’un des antiseptiques les plus efficaces. Cette huile essentielle est préconisée pour soulager toutes les maladies hivernales, voire enrayer une affection virale débutante. Elle dégage les voies respiratoires, favorise l’expectoration et combat les virus. C’est aussi un excellent stimulant des défenses immunitaires.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE de niaouli, HE de sapin baumier, HE de saro, HE de ravintsara

Comment les utiliser ?

  • Par voie orale : déposez 1 goutte d’HE d’eucalyptus radié sur un petit sucre. À prendre après chaque repas.
  • En inhalation sèche : versez 2 gouttes d’HE d’eucalyptus radié sur un mouchoir et respirez-le plusieurs fois par jour (déconseillé pendant les 3 premiers mois de la grossesse).
  • Sur un mouchoir : si vous avez le nez bouché, versez 4 gouttes d’HE de niaouli sur un mouchoir et respirez-le plusieurs fois par jour (déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement). Vous pouvez faire de même avec 2 gouttes d’HE de saro ou 2 gouttes d’HE de ravintsara.
  • En inhalation humide : diluez 10 gouttes d’HE de sapin baumier dans un grand bol d’eau chaude. Placez votre visage au-dessus, posez un linge sur votre tête et inhalez ce mélange pendant quelques minutes, matin et soir. (À ne pas faire pendant la grossesse et l’allaitement).

Les conseils en plus :

Pensez à vous laver les mains régulièrement afin d’éviter la dispersion des virus. Stimulez vos défenses immunitaires en consommant beaucoup d’aliments riches en vitamine C.

Les huiles essentielles en cas de sinusite


Une sinusite est une inflammation des sinus, suite à un rhume le plus souvent. Le mucus n’est pas drainé correctement et des microbes se développent dans ces petites cavités. Résultat : une sensation de pression au niveau du front, douloureuse le plus souvent.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE d’eucalyptus mentholé

Elle est excellente pour l’hygiène des voies respiratoires. En aidant à fluidifier les sécrétions, elle dégage le nez et décongestionne les sinus. Elle exerce également une action stimulante sur le système immunitaire. Elle est déconseillée chez l’enfant de moins de 6 ans et chez la femme enceinte ou allaitante.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE de lavande officinale, HE de niaouli

Comment les utiliser ?

  • En inhalation sèche : versez 2 gouttes d’HE d’eucalyptus mentholé sur un mouchoir et respirez 3 à 4 fois par jour.
  • En inhalation humide : versez 4 gouttes d’HE d’eucalyptus mentholé dans un bol d’eau chaude, couvrez votre tête d’une serviette et respirez les vapeurs pendant quelques minutes.
  • En massage : Dans 1 cuillère à café d’huile végétale, versez 2 gouttes d’HE d’eucalyptus mentholé + 2 gouttes d’HE de lavande officinale + 2 gouttes d’HE de niaouli. Appliquez 2 ou 3 gouttes de ce mélange sur le front et sur les côtés du nez, en massant doucement. À ne pas faire pendant la grossesse.

Les conseils en plus :

Le tabac peut aggraver l’inflammation des sinus. Arrêtez de fumer et/ou évitez les lieux enfumés.

Les huiles essentielles en cas de toux grasse


La toux grasse s’accompagne d’expectorations. Par ce biais, l’organisme évacue les microbes qui obstruent les voies respiratoires et le rendent malade (grippe, rhume, bronchite, etc.) Il ne faut donc surtout pas la stopper, mais la faciliter en fluidifiant les sécrétions.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE de myrte

Grâce à ses propriétés expectorantes et mucolytiques, elle facilite la toux et l’évacuation des mucus. De plus, elle a des vertus antiseptiques, très utiles pour lutter contre les microbes et stopper l’infection. Elle apaise les quintes de toux et favorise la détente avant le sommeil.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE d’inule odorante, HE de ravintsara, HE de niaouli, HE de citron

Comment les utiliser ?

  • Par voie orale : Diluez 2 gouttes d’HE de myrte dans 1 cuillère à café de miel et avalez. À prendre 3 à 4 fois par jour.
  • En massage : Mélangez 4 cuillères à soupe d’huile d’amande douce + 4 gouttes d’HE de ravintsara + 2 gouttes d’HE de niaouli + 1 goutte d’HE d’inule odorante. Appliquez-en quelques gouttes sur le plexus solaire et dans le haut du dos, en massant.
  • En massage : autre possibilité, diluez 10 gouttes d’HE de ravintsara dans 2 cuillères à soupe d’huile végétale. Appliquez quelques gouttes de ce mélange sur le plexus solaire en massant.
  • En inhalation humide : Versez 1 à 2 gouttes d’HE de myrte dans un bol d’eau bouillante. Couvrez votre tête d’une serviette et respirez les vapeurs pendant quelques minutes.
  • En inhalation sèche : 1 à 2 gouttes d’HE de myrte sur un mouchoir et respirez-le plusieurs fois par jour.
  • En diffusion : versez 10 gouttes d’HE de myrte + 10 gouttes d’HE de citron dans un diffuseur, pendant 10 minutes, toutes les 2 heures.

Les conseils en plus :

Si la toux vous empêche de dormir, pensez à surélever votre oreiller et à utiliser un humidificateur d’air qui vous aidera à mieux respirer.

Les huiles essentielles en cas de toux sèche


C’est une toux d’irritation, sans mucus, contrairement à la toux grasse. Elle peut être due à un rhume ou à une sinusite. Il est important de la traiter, pour éviter qu’elle ne se transforme en toux grasse. Là encore gare aux médicaments miracles… (voir notre article Le jus d’ananas frais 500% plus efficace que les sirops contre la toux)

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE de cyprès toujours vert

Elle a des propriétés antitussives. Elle apaise l’irritation, rafraîchit la gorge et stoppe la toux. Elle est interdite chez l’enfant de moins de 6 ans, pendant toute la durée de la grossesse et de l’allaitement.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE de myrte, HE de pin sylvestre, HE de lavande officinale.

Comment les utiliser ?

  • Par voie orale : Diluez 1 goutte d’HE de cyprès toujours vert dans 1 cuillère à café de miel et avalez. À renouveler 3 ou 4 fois par jour.
  • En inhalation humide : Versez 2 ou 3 gouttes d’HE de pin sylvestre dans un grand bol d’eau chaude. Posez une serviette sur votre tête et respirez profondément les vapeurs pendant 2 minutes.
  • En massage : Dans un flacon, diluez 35 gouttes d’HE de cyprès + 20 gouttes d’HE de lavande officinale dans 30 ml d’huile végétale. Frictionnez la poitrine ou la plante des pieds, 2 à 3 fois par jour.

Les conseils en plus :

Évitez les atmosphères enfumées et polluées. Faites en sorte que l’air de votre maison ne soit pas trop sec. Si c’est le cas, utilisez un humidificateur, sinon, plusieurs coupelles d’eau disposées en hauteur feront l’affaire. Pensez également à bien vous hydrater tout au long de la journée.

Privilégiez la qualité des huiles essentielles que vous utilisez !

Attention de ne pas négliger la qualité des huiles essentielles utilisées. Il est indispensable de bien faire la différence entre les HE utilisées dans l’industrie cosmétique, et celles destinées à un usage thérapeutique. Sur l’étiquette, vous devez lire les mentions suivantes :

  • « huile essentielle » et non « à base de… »
  • «100% pure et naturelle»
  • Les abréviations HEBBD (huile essentielle botaniquement et biochimiquement définie), HEPCT (huile essentielle pure certifiée totale) ou HECT (huile essentielle chémotypée).

Où trouver les bonnes huiles essentielles et les huiles végétales ?

Vous pouvez les acheter dans les pharmacies et para-pharmacies, magasins bio ou sur Internet. Faites le tri, les prix vont du simple au double…

Et bien sûr, si les symptômes persistent, parlez-en à votre médecin.

Un texte de Sophie Guittat

Merci Mieux Vivre Autrement

via Guide complet des huiles essentielles indispensables pour l’hiver — Spiritualité • energies • litothérapie

La datte un remède qui date

Les dattes contiennent du cuivre, du potassium, des fibres, du magnésium, de la vitamine B6 et du manganèse.  Si vous commencez à manger trois dattes par jour, voici ce que vous remarquerez.

le bienfait des dattes.jpg

Les dattes améliorent votre santé digestive : si vous avez des problèmes tels que l’IBS, la constipation ou autres problèmes liés à votre appareil digestif. Il a été démontré que les fibres qu’elles contiennent diminuaient vos risques de développer un cancer du côlon. Les dattes sont même recommandées lors d’hémorroïdes.

Les dattes soulagent la douleur: grâce à leurs teneurs en magnésium qui est un anti-inflammatoire. Les études ont montré qu’elles aident à réduire l’inflammation artérielle et  diminuent le risque de maladies cardiaques ainsi que d’autres maladies telles que l’Alzheimer, l’arthrite.

Les dattes pour une grossesse en bonne santé : Si une femme consommait des dattes durant ses quatre dernières semaines de grossesse, son accouchement serait plus favorable.

Les dattes contre l’hypertension et les accidents vasculaires cérébraux : le magnésium présent dans les dattes est  utile pour diminuer une pression artérielle élevée. Le potassium présent dans les dattes aide également le cœur à travailler plus doucement et diminue ainsi la pression sanguine.

Trucs et astuces pour baisser l’indice glycémique de vos repas — Mahayana

L’indice glycémique n’est pas une mesure fixe, de nombreux paramètres vont faire varier l’IG dans les aliments. Certains y verront une faille ou un défaut. Je préfère considérer ces variations comme un atout supplémentaire. Voici donc les meilleures astuces pour faire baisser l’indice glycémique de vos repas.

Image associée

Je fais des repas complets

Les fibres et les protéines permettront de réduire l’index glycémique global de vos repas. Voilà une raison de plus pour composer des repas complets. C’est-à-dire entrée, plat et dessert et bien équilibré !

Je cuis mes céréales Al Dente

La cuisson augmente l’index glycémique des aliments. Plus vous prolongez la cuisson des pâtes, plus leur index glycémique s’élève.

Je mange froid

L’amidon des pommes de terre et des céréales se modifie en refroidissant. Les pommes de terre mangées froides, en salade, on donc un index glycémique moins élevé que lorsque vous les mangez chaudes. Mesdames et messieurs, à vos salades !

J’ajoute des fibres solubles à mes desserts

Les fibres solubles, comme celle que l’on trouve dans le son d’avoine, ont la faculté d’abaisser l’index glycémique de l’aliment. Elles ont aussi un fort pouvoir rassasiant, ce qui est un sérieux avantage contre les fringales. Vous prendrez bien un petit fromage blanc aux fruits rouges et au son d’avoine pour le goûter ??

Résultat de recherche d'images pour "son d'avoine"

Je pense citron

Ajouter du citron permet de faire baisser l’index glycémique du repas de 25 à 30 % ! Une invitation chez belle-maman ou un repas d’affaires dont vous ne choisissez pas le menu ? Pas de problème, buvez un petit verre d’eau citronnée juste avant le repas !

Résultat de recherche d'images pour "citron"

 

J’ai la banane…. verte !

La banane a un index glycémique différent selon son état de mûrissement. Encore verte, son index glycémique est bas et s’élève quand elle mûri. Alors mangez la banane par les deux bouts mais surtout, choisissez la bien !

 

Les deux astuces que j’utilise moi-même tout le temps depuis 4 semaines sont en roses !!

 

via Trucs et astuces pour baisser l’indice glycémique de vos repas — Mahayana

lutter contre les nausées matinales de grossesse avec une tisane de gingembre

    • Rien ne calme mieux les nausées matinales de grossesse qu’une tasse de tisane de gingembre.
    • Ce rhizome est également employé avec succès contre le mal des transports.
    • Recette:

    • Faites bouillir 30 grammes de racine séchée (vous en trouverez dans les magasins de produits naturels) dans 1 tasse d’eau pendant 15 à 20 minutes, passez et buvez.

    Acouphène : les remèdes naturels et les huiles essentielles

    Acouphène : Plusieurs possibilités avec les huiles essentielles

    acouphèneLe saviez vous ? Les acouphènes touchent plus de 5 millions de personnes en France, soit environ 15 % de la population. Un acouphène peut entraîner des troubles du sommeil, de la nervosité, une incapacité à se concentrer et même peut aller jusqu’à une véritable dépression.

    Dans les lignes qui suivent, je vous expliquer comment agir contre un acouphène.

    Quelques mots sur les acouphènes

    Plusieurs origines existent pour un acouphène :

    • L’utilisation répétée de coton-tige,
    • une otite,
    • une lésion ou un bouchon de cérumen
    • ou l’exposition à bruit intense comme un concert par exemple.

    Ils surviennent généralement à la suite d’une lésion interne des cellules auditives. Un acouphène est accompagné de bourdonnements, de tintements, de sons internesentraînant une sensation auditive anormale. Cela peut être aussi des bruits d’eau qui coule ou des chuintements.

    En savoir plus sur l’acouphène : http://www.ameli-sante.fr/acouphenes/les-acouphenes-definition-causes-effets.html

    Plusieurs remèdes naturels peuvent être utilisés contre un acouphène. Voyons en premier quelles huiles essentielles et végétales vous pouvez utiliser.

    Les huiles essentielle efficaces contre un acouphène.

    acouphène huiles essentiellesAcouphène : Réflexe avec l’hélichryse italienne.

    L’hélichryse italienne peut être utilisée en massage autour de l’oreille 3 fois par jour jusqu’à amélioration sensible du bourdonnement d’oreille. Ne jamais masser dans le conduit auditif.

    Vous pouvez aussi utiliser l’Ylang-ylang, le Petit grain bigardier en massage péri auriculaire à raison d’une goutte par oreille.

    Mélange d’huile efficace contre un acouphène

    Vous pouvez améliorer ce traitement avec d’autres huiles essentielles avec cette recette :

    Procédez à des massages autour de l’oreille 3 fois par jour jusqu’à amélioration sensible de l’acouphène.

    3 ème possibilités avec les huiles essentielles

    Enfin, si l’amélioration est insuffisante, prenez un coton imbibé d’eau tiède et versez dessus 1 goutte d’huile essentielle Cajeput et 1 goutte d’Essence de citron. Déposez le coton dans le pavillon de l’oreille et retirez le par la suite. Renouvelez l’opération 1 ou 2 fois dans la journée.

    Autres remèdes naturels contre un acouphène

    Les huiles végétales efficaces contre un acouphène

    Si lacouphène huiles végétales’acouphène est dû à une sécheresse du canal auditif, vous pouvez utilisez des huiles végétales. Imbibez un coton tige d’huile d’Amande douce, de Calophylle, de Germe de bléou d’avocat et passez délicatement ce coton tige dans le conduit auditif. Renouvelez l’opération 1 ou 2 fois par jour.

    Pour un acouphène, vous pouvez aussi utiliser de l’huile d’olive. Chaque soir, mettez ½ cuillère d’huile d’olive sur une petite boule de coton et l’introduire dans l’oreille. Le matin, rincez avec un jus de citron.

    Surveillez votre alimentation

    • Evitez de consomme de la caféine, du tabac et de l’alcool et mangez moins salé. Privilégiez les aliments suivants : ail, oignon, huile d’olive et de colza, poisson pour améliorer la circulation sanguine.
    • Evitez de consommer certaines graisses comme le beurre, les viandes grasses et les desserts laitiers.
    • Préparez 3 fois par jour des tisanes d’aubépine (1 cuillère à soupe de feuille séchées par tasse que vous laissez infuser 10 minutes).

    Autres conseils

    Voici mes derniers conseils contre un acouphène :

    • Evitez d’écouter de la musique trop fort
    • Surveiller votre sommeil et évitez les situations de fatigue et de stress

    http://huiles-essentielles-aromatherapie.eu/acouphene-huiles-essentielles/

    SOIGNER UNE CONJONCTIVITE NATURELLEMENT par https://www.toutvert.fr/conjonctivite/

    Généralement bénigne, la conjonctivite est cette inflammation de la membrane appelée conjonctive, qui tapisse le blanc de l’œil et l’intérieur des paupières.

    Les causes de la conjonctivite

    Elle peut être causée par des virus et des bactéries mais elle est accentuée par la fatigue oculaire due à un long séjour derrière un ordinateur.

    Elle peut également être un symptôme d’allergie ou d’exposition excessive à la pollution.

    Les symptômes de la conjonctivite

    La conjonctivite est un trouble qui affecte les yeux et provoque des rougeurs, des larmes et une irritation sévère.

    Alors, les yeux sont rouges, gonflés, larmoyants et démangent, sans toutefois porter atteinte de l’acuité visuelle.

    Comment y remédier sans danger, de façon naturelle ?

    A la condition d’être sûr qu’il s’agit bien d’une simple conjonctivite – le meilleur diagnostic reste celui d’un ophtalmologiste – sachons que cette inflammation peut être d’origine allergique, d’irritation, virale ou bactérienne.

    Conjonctivite : l’hygiène avant toute chose

    La première façon de la soulager est l’hygiène de comportement : dans tous les cas, ne pas se frotter les yeux et bien se laver les mains !

    S’il s’agit d’une conjonctivite par irritation – shampoings, lentilles de contact, collyre – enlever la source de l’irritation et régulièrement rincer l’oeil à l’eau claire ;

    Généralement bénigne, la conjonctivite est cette inflammation de la membrane appelée conjonctive, qui tapisse le blanc de l'oeil et l'intérieur des paupières.

    De même pour la conjonctivite virale, pour laquelle il n’existe pas de traitement : le meilleur moyen reste de rincer les yeux à l’eau claire, puis de les essuyer à l’aide d’une compresse stérile et à usage unique ;

    Dans le cas d’une inflammation allergique, le seul moyen, est de se débarrasser de la source allergène. Enfin, dans le cas de la conjonctivite bactérienne, si un seul œil peut être touché, elle est très contagieuse, et implique de consulter, pour la prescription d’un éventuel traitement.

     

    Remèdes naturels : pensez aux plantes astringentes et apaisantes

    En somme, cette inflammation se traite par l’hygiène, et en partie par le fait de prendre son mal en patience.

    Reste que la phytothérapie s’avère très efficace, pour accélérer ce second aspect : les propriétés médicinales de certaines plantes s’appliquent aussi à la conjonctive.

    Certaines plantes communes sont astringentes et apaisantes : elles le sont aussi dans le cas de l’œil.

    Ainsi du thé noir, de la grande camomille, de la fleur de calendula – par ailleurs réputée contre les moustiques – ou encore du persil et même de la lavande :

    • faites une simple décoction,
    • laissez évidemment refroidir,
    • appliquez en compresse, autant de fois que vous en ressentez le besoin, sur l’œil fermé.

    Cela l’aidera à dégonfler et soulagera l’irritation.

    Eau froide

    L’eau froide est le remède le plus immédiat et le plus efficace contre la conjonctivite. Les enveloppements d’eau froide sont particulièrement recommandés pour la conjonctivite virale, pour soulager la douleur et les démangeaisons.

    La conjonctivite virale peut être l’une des conséquences d’un rhume ou d’une grippe. Pour éviter l’infection des yeux par des virus lorsque vous êtes malade, évitez de vous frotter les yeux avec vos doigts.

    Sachets de camomille

    Les sachets de camomille sont l’un des remèdes les plus connus à utiliser contre la conjonctivite et les yeux rougis.

    Après la préparation de la camomille, gardez les sachets au four, laissez-les refroidir et essorez-les avant de les appliquer sur les yeux.

    Alternativement, vous pouvez également mettre l’infusion de camomille sur des mouchoirs en coton propre et les utiliser pour les mettre sur vos yeux et laissez-les agir pendant quelques minutes.

    Mauve

    Comme la camomille, la mauve est une plante médicinale à effet calmant, idéale pour les yeux même en cas de conjonctivite.

    Dans ce cas, vous pouvez acheter de la mauve en sachets pour la préparation d’une infusion, en suivant les instructions figurant sur l’emballage.

    Après avoir pressé et laissé refroidir les sacs de mauve, vous pouvez les appliquer sur les yeux fermés.

    Vous pouvez également immerger des mouchoirs dans une infusion chaude ou froide et les utiliser.

    L’hamamélis

    L’hamamélis, associé à l’huile essentielle de camomille, est un remède naturel contre la conjonctivite.

    Vous devez ajouter une goutte d’huile essentielle de camomille à une cuillerée de teinture mère d’hamamélis (elle se trouve dans les herboristeries).

    Le mélange doit être mélangé avec 30 millilitres d’eau de rose et laissé reposer pendant 6/7 heures.

    Ensuite, il faut le filtrer à travers une gaze et l’appliquer sur les yeux fermés comme un paquet.

    Le cataplasme d’argile

    Les bienfaits de l’argile s’appliquent aussi à la conjonctive. Là encore, des compresses d’argile sur l’œil fermé soulageront le gonflement et l’irritation.

    Argent colloïdal

    L’argent colloïdal est un antibiotique naturel qui peut être utilisé pour les humains et les animaux.

    Un de nos lecteurs, par exemple, l’a utilisé avec succès pour soigner son chien, qui souffrait d’une grave conjonctivite. Le traitement a été effectué en appliquant de l’argent colloïdal sous forme de bain oculaire deux ou trois fois par jour.

    Sur les animaux, il peut également être utilisé pour combattre les infections causées par les bactéries et les parasites.

    Il est aussi approprié pour l’homme, car il élimine les germes et renforce le système immunitaire sans compromettre l’action des enzymes de notre corps.

    Euphrasie Officinale

    L’Euphrasie est un remède à base de plantes médicinales convenant pour soulager les symptômes de l’inflammation oculaire causée par la conjonctivite.

    On peut l’acheter en herboristerie pour la préparation d’une infusion qui doit être filtrée et utilisée froide pour la préparation d’enveloppements apaisants à appliquer sur les yeux.

    Le thé noir ou le desmodium ?

    L’inventaire des plantes est « au choix ». Si vous voulez faire simple, vous pouvez même recourir à une décoction de thé noir, à appliquer en compresses ou en bain oculaire (l’œil alors ouvert, il n’y a aucun danger).

    Si vous avez envie d’exotisme – cela n’est pas interdit – et surtout si votre conjonctivite est allergique, connaissez-vous le desmodium ?

    A l’instar d’autres plantes, ce stimulant du système immunitaire d’origine africaine existe sous forme d’EPS ou extrait de plante standardisé. Elle s’utilise sous forme de décoction à appliquer et, en cas d’allergie voici qui est efficace, en tisane.

    La réglisse

    Rien contre la conjonctivite virale ? Essayez tout de même la décoction de réglisse, très utile dans le cas de conjonctivite due à l’herpès.

    source : https://www.toutvert.fr/conjonctivite/

     

    Yoga : 10 postures faciles pour soulager le mal de dos — Elya Marsaux

     

    De nos jours et de plus en plus, nous sommes beaucoup à ressentir un mal de dos plus ou moins douloureux, une gêne constante due à une mauvaise posture quotidienne, un travail où l’on est confronté à des charges lourdes… C’est pourquoi après vous avoir concocté un article de Yoga pour s’endormir comme un bébé, je vais ici vous présenter un enchaînement facile et accessible à tous permettant de soulager le mal de dos, idéal pour prévenir les douleurs ou décontracter la colonne vertébrale.

    Prêt ? C’est parti !

    1 : La Poupée de chiffon

    Elle fait partie des postures bonnes pour le dos, tout en décontraction.

    291159-7-poupeechiffon-laposture-cigogne-panorama-11449326.jpg

    • Amenez doucement les mains près du sol, et gardez la tête vers le bas.
    • Laissez le dos, la tête, et les bras se détendre complètement, dans une respiration calme et naturelle.
    • Pliez légèrement les genoux et déroulez lentement le dos pour revenir en position debout.
    • La tête est la dernière à se relever et à se mettre dans l’alignement de la colonne vertébrale.

    Tenez la posture durant 2 respirations profondes. 

    2 : Adho-mukha-svanâsana, posture du chien tête en bas

    chien-stabiliser-main-10015135-e1507552898746.jpg

    Prenez ensuite appui sur les mains et les orteils :

    • Puis allongez les jambes en poussant le bassin vers le haut et les talons vers le sol.
    • Les bras sont allongés et le corps forme un V inversé. Selon notre souplesse, les talons seront plus ou moins près du sol et les genoux plus ou moins pliés.
    • Faites attention à avoir le dos bien droit

    Tenez la posture durant 2 respirations profondes. 

    3 : Marjarâsana, posture du chat

    290738-3-respirez-dans-la-posture-du-chat-3-panorama-11449705

    Puis placez vous à 4 pattes, posez vos genoux au sol à la largeur des hanches, orteils vers l’arrière, mains sous les épaules. Veillez à garder les épaules relâchées le plus possible. Vous passez ici du chien à chat simultanément :

    • Pour aller dans le Chieninspirez et laissez le ventre descendre vers le sol en creusant le dos. Ouvrez la poitrine et reculez les épaules vers l’arrière. Regardez devant vous.
    • Pour aller dans le Chat, expirez et arrondissez le dos. Poussez le dos vers le plafond et amenez le nombril en direction de la colonne vertébrale. Regardez votre nombril.

    Faites 5 fois l’enchaînement en respectant bien inspiration et expiration pour chaque postures

    4 : Bhujangâsana, posture du cobra

    cobra3-fleches-panorama-10015205

    A présent, basculez vers le sol ventre à plat,

    • appuyez vous sur les avant-bras, utilisez les muscles dorsaux pour soulever la tête et le haut du tronc
    • Fixez un point droit devant, de manière à ce que le cou soit bien aligné avec le dos. Le bassin doit rester en contact avec le sol.

    Tenez la posture durant 4 respirations profondes. 

    5 : Salabhâsana, posture de la sauterelle

    Résultat de recherche d'images pour "sauterelle yoga"

    • Expirez et levez la tête, les jambes, les bras et le haut du torse, ils doivent décoller du sol.
    • Votre ventre et les côtes du bas serviront à soutenir le poids de votre corps.
    • Tendez les jambes en continuant de tourner vos gros orteils l’un vers l’autre.
    • Levez les bras jusqu’à ce qu’ils soient parallèles au sol et étirez-les vers l’arrière.
    • Regardez droit devant vous
    • Puis à l’inspiration : revenez progressivement, aussi lentement que possible

    Tenez la posture durant 3 respirations profondes. 

    6 : Bālāsana, posture de l’enfant

    • Puis posez vos genoux au sol, largeur des hanches, asseyez vous sur vos talons, les gros orteils se touchent.
    • Posez votre front au sol et vos bras détendus le long du corps.
    • Vous pouvez si vous le souhaitez les étirer ensuite vers l’avant pour détendre en profondeur le dos et étirez la colonne vertébrale.

    Tenez la posture durant 5 respirations profondes. 

    7 : Gomukhasana, posture de la tête de vache

    Résultat de recherche d'images pour "LA TÊTE DE VACHE (GOMUKHASANA)"

    Asseyez-vous maintenant,

    • superposez le genou gauche par dessus le genou droit, les deux fessiers restent bien au sol.
    • Prenez une grande inspiration, allongez la colonne vertébrale et ramenez la main droite entre les deux omoplates.
    • Essayez de ramener l’autre main en partant du bas. Si vous n’arrivez pas à attraper la main droite, utilisez une sangle ou bien une écharpe.
    • Pour accentuer l’étirement, penchez le buste en direction des genoux.

    Tenez la posture durant 5 respirations profondes, puis changez de côté.

    Vous pouvez tout à fait pratiquer la posture en s’asseyant sur les talons directement.

    8 : Vakrasana, posture de la torsion assise

    Résultat de recherche d'images pour "posture torsion assise"

    • Ensuite, repliez votre jambe gauche sous la fesse droite. Votre pied droit doit donc être positionné de l’autre côté de la jambe gauche et au niveau de la cuisse.
    • Servez-vous de votre bras gauche pour faire pression sur le genou droit et l’étirer vers vous un maximum.
    • Vous pouvez positionnez l’autre bras soit à l’intérieur de la cuisse gauche ou simplement le poser derrière vous ( voir photo de couverture de l’article )
    • Inspirez, tournez la tête vers l’arrière puis expirez 

    Tenez la posture durant 5 respirations profondes et changez de côté. 

    9 : Ardha-setu-bandhâsana, posture du demi-pont

    Résultat de recherche d'images pour "demi pont yoga"

    Allongez vous maintenant sur le dos,

    • les jambes pliées, les bras allongés le long du corps.
    • Relevez lentement le bassin, et en même temps, relevez aussi les bras vers le haut, tendu au-dessus de la tête, les jambes toujours pliées.
    • Respirez avec l’abdomen et gardez le menton proche de la poitrine durant toute la posture

    Tenez la posture durant 5 respirations profondes. 

    10 : Savasana, posture du cadavre

     

    arbre-5-main-10014927

    Enfin on arrive à la phase finale de cet enchaînement, posture essentielle à votre corps qui vous permettra d’assimiler toutes les postures précédentes ainsi que ses bienfaits et vous procurera une relaxation totale. Idéalement à réaliser à chaque fin de séance de yoga.

    • les jambes sont légèrement écartées, les pointes des pieds tournées vers l’extérieur,
    • les bras reposent le long du corps légèrement éloignés, les paumes des mains tournées vers le ciel,
    • fermez les yeux afin d’éviter toute perturbation : la respiration est lente et profonde au début, puis régulière.

    Restez dans cette posture minimum 5 respirations profondes et maximum autant de temps que vous le souhaitez.

    → Etant dans l’incapacité de vous filmer une vidéo pour le moment, je compte vous la filmer courant semaine prochaine ! Néanmoins enchaînement testé et approuvé par mon boyfriend ( qui, je tiens à le préciser, est totalement débutant en Yoga ) !

    via Yoga : 10 postures faciles pour soulager le mal de dos — Elya Marsaux

    Ampoules aux pieds : comment les soigner et les éviter ?

    Les ampoules aux pieds, qu’est ce que c’est ?

    Les ampoules aux pieds sont des petites cloques de liquide qui se développent dans les couches supérieures de la peau. Elles se forment généralement lorsque la couche externe de la peau est endommagée. Le fluide s’ammasse sous la lésion cutanée et il amortit le tissu

    L’ampoule :

    • Protège le tissu de dommages supplémentaires,
    • Prévient les infections.

    La plupart des ampoules sont remplies d’un fluide transparent appelé sérum.
    C’est la partie du sang qui reste après l’élimination :

    • Des globules rouges,
    • Des substances qui permettent la coagulation.

    Toutefois, si les ampoules sont enflammées ou infectées, elles peuvent être pleines de :

    • Sang,
    • Pus.

    Les ampoules peuvent se développer n’importe où sur le corps, mais elles se trouvent le plus fréquentemment sur les mains et les pieds.

    Les causes des ampoules 

    Lorsqu’un patient se présente au cabinet médical, les doutes du médecin face au diagnostic peuvent concerner les questions suivantes.

    Des chaussures non adaptées :
    La cause principale des ampoules est le fait de porter des chaussures trop serrés et des chaussettes qui ne sont pas adaptées.
    La chaussure étroite applique une pression excessive sur le pied et provoque un frottement. cela peut provoquer des ampoules aux pieds.

    Les chaussures en caoutchouc limitent beaucoup la circulation d’air et favorisent la formation de :

    • Ampoules,
    • Autres infections de la peau des pieds.

    Le pied d’athlète : le pied d’athlète ou tinea pedis est une maladie caractérisée par la formation d’ampoules à cause d’une infection due à des champignons.
    Les ampoules peuvent apparaître partout sur les pieds, y compris sur la plante, mais elles se forment généralement dans la région située entre deux orteils.
    Les symptômes du pied d’athlète sont :

    Le symptômes s’aggravent surtout après la course.
    La peau devient sèche et gercée.

    La réaction allergique : une réaction indésirable à un médicament comme l’ibuprofène (anti-inflammatoire) peut se manifester sous forme de :

    Une transpiration excessive : les athlètes et les coureurs transpirent beaucoup après avoir participé à un événement sportif.
    La sueur irrite la peau superficielle et, associée au frottement, peut provoquer la formation d’ampoules aux pieds.
    Les athlètes les plus touchés sont les coureurs, notamment ceux qui participent à un marathon, les joueurs de :

    • Basket-ball,
    • Tennis,
    • Football,
    • Football à cinq.

    La dyshidrose (ou eczèma bulleux) : la formation de petites ampoules sur la plante et entre les orteils peut être causée par la dyshidrose, un type d’eczéma qui provoque souvent de vives démangeaisons.
    Les patients se plaignent souvent de brûlure de la peau qui peut s’aggraver après un contact avec des produits nettoyants et des savons.

    Le syndrome mains-pieds-bouche est une maladie infectieuse fréquente chez les nouveau-nés et les enfants.
    Il se caractérise par :

    • La fièvre,
    • Des plaies douloureuses dans la bouche,
    • Une éruption cutanée avec des ampoules sur les mains, les pieds et les fesses.

     

    D’autres causes des ampoules peuvent être :

    1. Une friction sur la peau ;
    2. Le contact avec des produits chimiques tels que les savons pour la peau ;
    3. La chaleur, par exemple un coup de soleil ou une brûlure ;
    4. Des maladies comme la varicelle et l’impétigo.

     

    Les symptômes des ampoules aux pieds

    Les ampoules avec un liquide clair à l’intérieur peuvent apparaître n’importe où sur le pied.
    Les pieds avec les ampoules sont gonflés dans cette région.
    Certaines ampoules sont indolores, mais d’autres peuvent causer une très forte douleur au pied et empêcher de courir.

    Que faire pour les ampoules ? Comment les traiter ?

    Les ampoules ont rarement besoin d’une intervention de la part d’un médecin, sauf si :

    • Elles sont graves et récurrentes,
    • Elles sont provoquées par des brûlures,
    • Elles sont le résultat d’une infection.

    Comment faut-il traiter les ampoules ?

    • Il faut laver souvent la région avec de l’eau et du sel pour nettoyer la saleté et les substances irritantes.
    • Si l’ampoule est située dans une région où elle peut facilement s’ouvrir, il faut couvrir la zone avec un pansement doux en prenant soin qu’il n’adhère pas à l’ampoule. Il ne faut coller le ruban adhésif qu’à l’extérieur de l’ampoule pour éviter qu’il n’arrache la peau lorsqu’il sera retiré. Changer le pansement tous les jours.
    • Si l’ampoule s’ouvre, il faut presser doucement pour enlever le liquide et appliquer un antiseptique (comme la teinture d’iode) afin de réduire les risques d’infection.
    • Le pansement doit être en forme de tente. Au lieu de mettre un sparadrap sur l’ampoule, il vaut mieux appliquer un pansement adhésif sur les côtés avec le rembourrage au centre qui ne se colle pas à la peau. La bande protège l’ampoule tandis que l’exposition à l’air accélère la guérison.
    • Il faut utiliser un double bandage. Une autre typologie de bandage, disponible en pharmacie contient un gel et un antiseptique pour nettoyer les ampoules.
    • Il faut exposer l’ampoule à l’air libre. Certains médecins pensent qu’une ampoule a besoin autant que possible d’une exposition à l’air libre et qu’elle ne doit jamais être couverte.
      Pendant le traitement, on peut enlever le pansement lorsqu’on est assis ou on est allongé à la maison et on n’a pas besoin d’une protection.
    • Il faut étaler une pommade. Il est recommandé d’appliquer un produit antibactérien/antibiotique sur l’ampoule. Les médecins recommandent généralement la bacitracine.
    • Un rembourrage est nécessaire. Si l’ampoule se trouve dans une région particulièrement gênante (comme la plante du pied), un pansement en tissu rembourré absorbe plus qu’un simple pansement.
      Il faut essayer d’utiliser un tampon de forme circulaire composé de mousse que l’on trouve dans les pharmacies et les magasins de produits pour les pieds.
      La plupart des pharmacies vendent des grandes feuilles de rembourrage, il est donc possible d’y découper une mesure plus précise pour l’adapter à l’ampoule.

      • On découpe le rembourrage en forme de beignet,
      • On le colle à la peau qui entoure l’ampoule,
      • On couvre doucement l’ampoule avec une pommade antibactérienne,
      • On met un pansement sur l’ampoule et sur le rembourrage.
    • La jambe soulevée. Parmi les traitements pour soigner une ampoule, le soulèvement de la zone avec l’ampoule permet de soulager la pression et la gêne.
    • Il faut être patient. Il faut généralement entre une semaine et dix jours pour que le liquide de l’ampoule se réabsorbe.
    • L’éclatement de l’ampoule. Certains médecins pensent que l’ampoule ne doit jamais être percée en raison du risque d’infection.
      La plupart des médecins estiment que si une ampoule provoque une pression excessive, elle peut être drainée (par exemple sur un doigt de la main, sur un orteil ou sous un ongle).
    • Il ne faut jamais percer une ampoule qui a été causée par une ustion. Les grosses ampoules qui peuvent éclater toutes seules pendant les activités quotidiennes doivent être traitées par un médecin.

     

    Peut-on percer une ampoule ?

    Si on décide de percer une ampoule pour y remédier plus rapidement, on doit :

    • Désinfecter l’ampoule en utilisant une aiguille stérilisée (comme celle de la seringue) et il est préférable d’éviter les aiguilles à coudre.
      Certains médecins ne recommandent pas la stérilisation de l’aiguille à la flamme, car la suie sur la pointe peut irriter l’ampoule.
    • Percer l’ampoule une ou deux fois près du bord ; puis il faut lentement et doucement appuyer sur l’ampoule pour faire sortir le fluide.
    • Après avoir percé l’ampoule et drainé le liquide, il ne faut pas enlever la peau qui se trouve au-dessus.
      Cette peau protège l’ampoule de l’infection de manière naturelle.
    • Bander l’ampoule avec une gaze pour la protéger.
    • Après environ trois jours la peau de l’ampoule va se sécher et on peut l’enlever. On applique un antibiotique en pommade (Cicatryl).

     

    Attention aux signes d’infection

    On conseille de consulter un médecin en présence de :

    Ces signes doivent être traités par un médecin.
    Le médecin peut appliquer un désinfectant comme l’eau oxygénée ou le Lysoform Medical et, par la suite, il peut prescrire des crèmes ou des huiles antibiotiques comme le Valisone-G.

    Les remèdes naturels pour les ampoules aux pieds

    Le pédiluve avec de l’eau et du sel. Pour drainer une ampoule sur une zone dure de la peau, comme la plante du pied il faut :

    • Plonger l’ampoule pendant au moins quinze minutes dans une solution d’eau tiède et de sel,
    • Répéter de trois à quatre fois par jour,
    • Un ou deux jours suffisent à adoucir l’ampoule et faciliter le drainage.

    Pour cette raison, on peut aller facilement à la mer avec des ampoules, cela est même recommandé.
    On peut ajouter du bicarbonate de sodium à l’eau.

    Le gel d’Aloe Vera pur
    L’Aloe vera est un anti-inflammatoire naturel, ce qui signifie qu’il contribue à :

    • Soulager la rougeur,
    • Diminuer le gonflement.

    En plus, il est très hydratant ; maintenir la peau humide aide à guérir plus vite, surtout lorsque l’ampoule s’ouvre toute seule et se ride.

    Comment faut il utiliser l’Aloe vera ?

    • On applique une petite quantité de gel d’Aloe vera sur l’ampoule,
    • On couvre l’ampoule avec une gaze,
    • On garde la gaze toute la nuite,
    • On répète pendant quelques jours.

    L’huile d’arbre à thé
    L’huile d’arbre à thé a des propriétés antibactériennes et elle est une plante astringente, elle aide donc à drainer l’ampoule.

    • On applique directement quelques gouttes d’huile d’arbre à thé sur l’ampoule,
    • On peut utiliser une boule de coton imbibé d’huile,
    • On fait sécher,
    • On répète deux fois par jour.

    Chez la plupart des personnes elle ne fait pas mal, mais chez certains la peau peut s’irriter.

    Le vinaigre de cidre
    Un remède de grand-mère très utile est d’immerger le pied avec une ampoule dans du vinaigre de cidre.
    Le vinaigre de cidre a des propriétés antibactériennes et peut aider à prévenir l’infection lorsque l’ampoule se perce.
    Le vinaigre peut brûler, il est donc préférable de :

    • Tremper une boule de coton dans du vinaigre,
    • Frotter doucement autour de l’ampoule ouverte,
    • Répéter deux fois par jour.

    Le dentifrice
    Souvent, le dentifrice est utilisé pour « sécher » :

    Mais en tous cas, il se peut qu’elle se sèche toute seule en un ou deux jours.
    Si l’on utilise un dentifrice, il faut en choisir un qui ne soit pas aromatisé à la cannelle parce qu’il peut irriter la peau.

    La prévention des ampoules

    1. L’hydratation des pieds. Tout comme la peau mouillée de sueur, la peau sèche est encore plus sujette à la formation d’ampoules.
    2. Un usage quotidien de crèmes et de pommades est nécessaire pour maintenir une bonne hydratation.
    3. Le choix de chaussettes transpirantes sans coutures.
      Les chaussettes synthétiques bloquent l’humidité sur la peau. Le coton peut être plus léger, mais il retient les liquides. Les chaussettes rembourrées sous les talons et entre les orteils aident à réduire la friction.
    4. Il faut étaler une crème à l’oxyde de zinc sur le pied. La crème sert à éviter le frottement entre le pied et la chaussette.
    5. Il faut utiliser un pansement qui agit comme une seconde peau (par exemple COMPEED ®), un pansement rembourré qui reste en place même lorsqu’il est mouillé. Le pansement forme une protection entre la peau et les chaussettes.
    6. Les doubles chaussettes. Pour que le frottement se développe entre les deux chaussettes, plutôt qu’entre les chaussettes et la peau, il vaut mieux en porter deux paires. Si la chaussure est trop serrée, il faut l’augmenter d’une demi-pointure, l’important est que le pied ne glisse pas excessivement.
    7. Il faut porter des chaussures et des chaussettes qui s’adaptent au pied. De trop petites chaussures (surtout avec les talons) provoquent des ampoules sous les orteils et aux extrémités des ongles du pied.
      L’espace d’un doigt (environ 1 centimètre) entre les orteils et le bout de la chaussure est recommandé.
      La chaussure ne doit pas être trop grande car elle peut provoquer des frottements à chaque pas, c’est la principale cause d’ampoules chez les enfants.
    8. Les chaussures. Les chaussures doivent s’adapter correctement. Les chaussures qui sont trop grandes ou trop étroites augmentent le frottement ou la friction sur les pieds et les orteils.
    9. Il faut changer les chaussures. Tous les 6 mois ou 700 km, il faut changer de chaussures. Si elles sont trop usées, il faut les changer auparavant.
      Il ne faut pas oublier ses chaussures près des poêles ou des radiateurs parce que le cuir peut se rétrécir ou bien des coutures saillantes peuvent se former.

     

    source : http://www.physiotherapiepourtous.com/maladies-de-la-peau/ampoules-aux-pieds/

    Spiruline, bienfaits et idées reçues – Nana Turopathe

    Spiruline, bienfaits et idées reçues
    Spiruline, bienfaits et idées reçues

    Les premiers écris concernant la spiruline datent du XVIème siècle, lorsque les espagnols partirent à la conquête de l’Amérique du Sud, et notamment au Mexique. Elle était consommée par les Aztèques qui la collectaient sur l’eau des lacs et la mélangeaient avec du maïs.

    Une histoire très ancienne

     

    La spiruline fut redécouverte par une mission scientifique européenne au Tchad dans les années 1950. On trouvait sur les marchés de la région du Kanem des galettes séchées d’une teinte verte tirant sur le bleu, portant le nom de « dihé ». L’enquête montra que le « dihé » provenait de masses d’un micro-organisme unique récolté à la surface de marres fortement alcalines et séchées à même le sable des berges.

    Ce micro-organisme, capable de photosynthèse et se reproduisant rapidement, fut appelé « spiruline » de par l’aspect de filament spiralé qu’il présente au microscope. Sa dénomination scientifique est Arthrospira platensis.

    La région du Kanem, au Tchad, est désertique mais elle est parsemée de petites lagunes temporaires, les waadis. Grâce à un sous-sol riche en un mélange de carbonates et de sel (le natron), les eaux de ces waadis sont fortement alcalines, un milieu très favorable à la croissance de la micro-algue. Depuis des siècles, cette denrée très particulière et très recherchée est consommée dans toute la région du Kanem ; elle fait aussi l’objet d’un intense trafic à travers le Sahel. Périodiquement, les femmes de la région récoltent la spiruline des waadis en filtrant l’eau à travers des paniers de vannerie serrée. La masse de spiruline récoltée ressemble alors à une purée d’un vert profond. Afin de pouvoir la conserver en vue de la vendre, on la sèche au soleil, à même le sable. La spiruline est ensuite cassée en gros fragments qui se conservent longtemps en climat sec.

    L’utilisation de la spiruline aujourd’hui

     

    C’est dans les années 1970 que le docteur Ripley D. Fox, un grand promoteur de la spiruline à travers le monde, encouragea et créa des sites de production de spiruline (en Inde, en Afrique, au Vietnam, au Pérou, en Chine) les fermes de spiruline. Le but était d’apporter une réponse aux pays du tiers-monde pour lutter contre la malnutrition et la famine, notamment celle des enfants.

    La spiruline a généré des attentes auprès du grand public occidental, dont l’intérêt pour les compléments nutritifs naturels ne cesse de croitre. La spiruline est commercialisée de très longue date aux USA, en Europe, au Japon et en Chine, où elle est produite en masse par des grands laboratoires de l’industrie ; mais certains procédés de production, notamment de séchage, font que la spiruline produite perd souvent de ses qualités nutritionnelles.

    On observe un fort développement de la production de spiruline en Chine, qui représente à elle seule 50 % du marché mondial. La Chine l’a déclarée aliment national.

    Les études scientifiques sur les avantages nutritionnels et thérapeutiques de la spiruline se multiplient et viennent appuyer cet essor. Mais la reconnaissance des vertus de la spiruline se fait attendre et freine son développement dans les pays en développement, où de petites fermes se multiplient pour distribuer la spiruline aux enfants malnutris.

    Ses Avantages santé

    Cette algue est considérée par certains chercheurs en nutrition comme l’aliment du futur grâce à sa capacité incroyable de synthétiser de la nourriture concentrée de grande qualité, d’une manière plus efficace que n’importe quelle autre algue.

    Chose remarquable, cette micro-algue est faite de 55 à 77% de protéines complètes avec tous lesacides aminés essentiels en parfait équilibre. En comparaison, le boeuf n’est composé que de 31 % de protéines.

    La spiruline possède également un taux de conversion photosynthétique de 8 à 10%, tandis que d’autres plantes poussant sur terre telle que le soja n’en possède qu’un taux de 3%.

    Cette algue fournit de grandes quantités de plus de 100 nutriments dans une forme facilement assimilable : acides aminés, minéraux, pigmentations, sucres rhamnose (sucres complexes de plantes naturelles), oligo-éléments (calcium, phosphore, magnésium, fer, zinc, cuivre, manganèse, chrome, sodium, potassium, sélénium), enzymes (superoxyde dismutase, etc.).

    Cette micro-algue contient des vitamines : A, D, E, B1, B2, B3, B6, B7, B8, K et du bêta-carotène.

    La vitamine A protège les cheveux, les ongles, les yeux et la peau.

    La vitamine E protège nos cellules et maintient le bon développement des capacités physiques et intellectuelles.

    Cette micro-algue est très riche également en chlorophylle et phycocyanine (qui lui donne la couleur bleue-verte).

    La chlorophylle facilite l’absorption du fer dans le sang. La phytocyanine peut renforcer le système immunitaire.

    Contrairement à ce qui peut être dit, la spiruline n’a pas une teneur intéressante en oméga 3, qui ne sont présents qu’à l’état de trace à la vue des dernières études.

    La capacité de reproduction prolifique des cellules de spiruline et leur propension à s’adhérer en colonies font de cette algue une grande masse végétale, facile à cueillir.
    Sa capacité à pousser dans des environnements chauds et alcalins, lui garantit un bon statut hygiénique ( puisque aucun autre organisme ne peut survivre pour polluer les eaux dans lesquelles elle pousse).

    Contrairement à l’association stéréotypée entre micro-organismes et microbes, cette micro-algue est en réalité l’un des aliments les plus propres et les plus naturellement stériles trouvables dans la nature.

    Par ailleurs, l’adaptation à la chaleur de cette petite algue garantit qu’elle garde sa valeur nutritionnelle lorsqu’elle est exposée aux températures élevées, pendant la fabrication et le stockage, contrairement à beaucoup d’aliments d’origine végétale qui se détériorent rapidement à haute température.

    La spiruline stimule la création des lactobacilles (qui améliorent la digestion et l’absorption intestinale) et peut donc réduire le risque d’affection intestinale.
    Cette algue permet de combattre l’ anémie ( notamment celle liée au manque de fer) grâce à lagrande quantité de fer dont elle contient (20 fois plus que les épinards ou le foie de boeuf).

    Cette micro-algue contribue à réduire l’ effet neurotoxique provoqué par les métaux lourds (ingérés via les aliments) comme le mercure, le plomb et l’ arsenic.

    En ce qui concerne la perte de poids, très peu d’informations scientifiques sont disponibles sur l’effet de la spiruline chez les humains. Malgré les nombreuses publicités vantant les mérites de cette algue pour faire maigrir, ainsi que les campagnes de marketing faisant d’elle un coupe faim enrichi en vitamines, nous ne pouvons pas dire avec certitude qu’elle aide à perdre du poids (en l’absence d’études scientifiques sérieuses).

    Mise en garde et effets secondaires

     

    Les personnes suivantes ne devraient pas prendre de spiruline :

    personnes atteintes de hyperparathyroïdie, personnes sérieusement allergiques aux algues, personnes qui ont de la fièvre, personnes souffrant de phénylcétonurie (une maladie génétique), femmes enceintes ou qui allaitent (par précaution puisqu’il n’existe pas d’études prouvant que cette algue leur soit inoffensive).

    Si vous mangez trop de cette micro-algue sans y être habitués, vous pourriez avoir des maux de tête. Il faut donc vous habituer à sa consommation progressivement. Il est conseillé de la consommer après en avoir parlé à votre médecin habituel.

    ⚠⚠⚠

    La spiruline bonne complémentation en b12 pour les végétaliens ?

    Malgré les nombreuses publicités abondant dans ce sens : non !

    Selon les études réalisées et la société Végane française, la vitamine B12 contenue dans la spiruline n’étant tout simplement pas biodisponible, ne permettrait ni de prévenir ni de réduire les carences du à une alimentation végétalienne .

    Se procurer une spiruline française de qualité :

    http://www.spiruliniersdefrance.fr/

    source : http://www.spiruliniersdefrance.fr/
    <p>Source&nbsp;: <a href= »http://www.nana-turopathe.com/spiruline-bienfaits-idees-recues/ »>Spiruline, bienfaits et idées reçues – Nana Turopathe</a></p>

    Jambes lourdes vite un Bain de pieds ….

    Ce bain de pieds relaxant va avoir une action anti-inflammatoire, décontractant et décongestionnant au niveau des veines de vos jambes afin d’obtenir des jambes légères

    Relaxing foot bath with white orchids

    Ingrédients : 

    50 gr Sels de Bain de la Mer Morte

    10 gouttes huile essentielle cyprès

    25 gouttes huile essentielle niaouli

    5 gouttes huile essentielle romarin camphre

    Conseils d’utilisation

    Verser ce mélange dans  de l’ eau chaude. ( environ 38°c )

    Plongez vos pieds dans l’eau pendant 20 minutes.

     

    Astuces de grand-mère contre les crampes

    crampes astuces de grand mere

    Les crampes font partie de ces maux qui peuvent nous atteindre régulièrement. Les solutions que proposent nos aïeules pour les soulager peuvent parfois être assez surprenantes.

    Ces astuces de grand-mère sont réputées pour venir à bout des crampes. lava

      • Miser sur sa respiration :
        • si vous respirez mieux, vous arriverez à relâcher vos muscles ;
        • inspirez à fond pendant une dizaine de secondes puis expirez à fond le même laps de temps.
      • Prendre du miel :
          • les crampes peuvent être dues à un manque de potassium ;


        • prendre des aliments riches en potassium est donc un bon moyen d’éviter les crampes : miel, banane, pommes de terre, etc.

     

    • Booster ses apports en magnésium :
      • le manque de magnésium peut également provoquer des crampes ;
      • prendre des aliments riches en magnésium est donc indispensable : chocolat, légumes verts et céréales complètes seront alors vos meilleurs amis !
    • Masser avec des huiles essentielles : un massage à l’huile de lavande peut s’avérer très efficace.
    • Prendre de l’écorce de canneberge :
      • l’écorce de canneberge en décoction serait efficace contre les crampes ;
      • l’équivalent d’un tiers d’une tasse à café agit en moins de 20 minutes ;
    • Investir votre lit avec :
      • un savon de Marseille : à mettre sous l’oreiller ;
      • une paire de ciseaux ou un aimant : à placer sous le matelas.
    • Tirer profit des bienfaits du froid :
      • Appliquer du froid sur la zone atteinte : passer sous l’eau ou poser de la glace dans un linge.
      • Au bout de quelques minutes, la crampe devrait avoir disparu.

    Fort heureusement, les crampes passent en général assez vite : elles durent entre quelques secondes et quelques minutes.

    À noter : une bonne hydratation est une excellente prévention contre les crampes.

     

    source : https://douleurs-musculaires.ooreka.fr/astuce/voir/158811/astuces-de-grand-mere-contre-les-crampes

    DIY : huile de massage anti mal de dos — Alternaturelle

    Aujourd’hui je vous propose une petite préparation naturellesimple et efficace pour soulager vos maux de dos.

    huile de massage

    L’huile essentielle de menthe poivrée soulage rapidement les douleurs musculaires. Cette HE puissante peut être irritante lorsqu’elle est appliquée directement sur la peau. Il est donc fortement conseillé de la diluer dans une huile végétale avant application.

    Pour réaliser votre huile de massage, mélangez 5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée dans 2 cuillères à soupe d’huile végétale de jojoba.
    Personnellement j’utilise l’huile de jojoba mais d’autres huiles végétales peuvent être utilisées (huile de noisette, huile d’olive…).

    via DIY : huile de massage anti mal de dos — Alternaturelle

    5 aliments brûleurs de graisse naturels

    Les aliments brûleurs de graisse représentent un véritable coup de pouce quand on cherche à perdre du poids Donc , une liste vous sera utile à avoir pour préparer vos menus

    le top 5:

    • La cannelle qui aide à diminuer le taux de sucre dans le sang donc ce dernier ne sera pas stocké sous forme de graisse.
    • L’ananas qui contient la bromélaïne aussi surnommé l’enzyme brûleuse de graisse. Celle-ci va favoriser l’élimination, casser les tissus cellulitiques et donc évacuer les graisses.
    • le citron qui grace à l’acide citrique qu’il contient va aider l’estomac à dégrader les protéines et les graisses.
    • La pomme est le brule graisse naturel le plus populaire.
    • Le thé vert qui contient de la caféine et du tanin qui vont aider l’organisme à la combustion des graisses.
    Revenir en haut
    %d blogueurs aiment cette page :