Remède maison contre la congestion nasale et la toux

Une façon efficace de combattre la congestion nasale et la toux avec quelques ingrédients que vous avez sous la main:

1/4 c. à thé de poivre de cayenne,

1/2 c. à thé de gingembre en poudre,

1 c. à table de vinaigre de cidre de pommes,

2 c. à table d’eau et

1 c. à thé de miel (non pasteurisé, si possible). Dissoudre les épices dans le vinaigre et l’eau, ajouter le miel et bien agiter.

Prendre 1 c. à thé au besoin.

Ça vaut la peine d’essayer!

Publicités

Toi qui a mal lis cela 😘

Maladie : « le mal qui a dit ».

  • La panique peut provoquer des diarrhées.
  • La colère retenue ou la rancune : une crise de foie.
  • La difficulté à trouver ou à prendre sa place peut provoquer des infections urinaires à répétition.
  • Quelque chose qu’on ne veut pas entendre ou quand on ne s’écoute pas : des otites, douleurs d’oreilles.
  • Quelque chose qu’on n’a pas osé dire, qu’on a ravalé : des angines, des maux de gorge.
  • Un refus de céder, de plier, d’obéir ou de se soumettre : des problèmes de genoux.
  • Peur de l’avenir, peur du changement, peur de manquer d’argent : des douleurs lombaires.
    Intransigeance, rigidité : des douleurs cervicales et nuque raide.
  • Conflit avec l’autorité : des douleurs d’épaules. Quand on prend trop de choses sur soi : également douleurs d’épaules avec une sensation d’un fardeau.
  • Affronter une situation ou une personne sans se permettre de s’exprimer : des douleurs dentaires, aphtes, abcès.
  • L’incapacité d’avancer : des douleurs dans les pieds, les chevilles.

Foie
Le foie représente les choix, la colère, les changements et l’adaptation. On peut souffrir du foie quand on ne parvient pas à s’adapter à des changements, professionnels ou familiaux.
Difficultés d’ajustement à une situation.
Sentiment de manque continuel ou peur de manquer.
Colère refoulée.
Personnes sujettes aux maladies du foie : les personnes qui critiquent et qui jugent beaucoup (elles-mêmes et les autres) et/ou qui se plaignent souvent.

Vésicule biliaire
La vésicule biliaire est en rapport avec l’extérieur, la vie sociale, la lutte, les obstacles, le courage. Se battre. Esprit de conquête.
Se faire de la bile, s’inquiéter, s’angoisser.
Sentiment d’injustice. Colère, rancune.
Se sentir envahi, empiété sur son territoire par une personne autoritaire.
Agressivité rentrée et ruminante, mécontentement retenu.
Se retenir de passer à l’action. Difficultés à faire un choix, de peur de se tromper.

Glande thyroïde
Profonde tristesse de ne pas avoir pu dire ce qu’on aurait voulu.
Sentiment d’être trop lent par rapport à ce qu’on attend de nous.
Impuissance, sentiment d’être coincé dans une situation, être devant un mur, dans une impasse. Être bloqué dans la parole ou dans l’action, être empêché d’agir.
Pas le droit de parler, de s’exprimer. Ne pas se sentir écouté. Difficultés à s’affirmer.
Une déception ou une injustice n’a pas été « avalée » et est restée en travers de la gorge.

Hernies
De la détresse implose à l’intérieur et demande à être libérée.
Désir de rompre ou de quitter une situation où on se sent coincé, mais où l’on reste par peur de manquer de quelque chose, généralement du matériel.
Autopunition parce qu’on s’en veut, incapacité à réaliser certaines choses qu’on voudrait.
Frustration de travailler dur, se sentir poussé à aller trop loin, ou essayer d’atteindre son but d’une manière excessive, qui en demande trop. Une poussée mentale (de stress) essaie de sortir.
Mais en plus, le lieu où siège l’hernie indique son message émotionnel de manière plus précise et complémentaire :

Hernie inguinale (dans l’aine) : difficulté à exprimer sa créativité, secret que l’on renferme et qui nous fait souffrir. Désir de rompre avec une personne qui nous est désagréable, mais avec laquelle on se sent engagé ou qu’on est obligé de côtoyer. On aimerait sortir, s’extirper de cette situation.

Hernie ombilicale : nostalgie du ventre de la mère où tout était facile et où se sentait totalement en sécurité. Refus de la vie.

Hernie discale : conflit intérieur, trop de responsabilité, sentiment de dévalorisation, ne pas se sentir à la hauteur de ce qu’on attend de nous, projets et idées non reconnus. La colonne vertébrale représente le soutien. Besoin d’être appuyé, soutenu, mais difficulté ou impossibilité de demander de l’aide.

Hernie hiatale : se sentir bloqué dans l’expression de ses sentiments, de son ressenti.
Refouler ses émotions. Tout vouloir diriger, ne pas se laisser porter par la vie mais la contrôler.

Genoux
Douleurs aux genoux, genoux qui flanchent, genoux qui craquent, douleurs aux ménisques : refus de plier, de se « mettre à genoux » (de se soumettre) de céder, fierté, ego, caractère inflexible ou au contraire, on subit sans rien oser dire, on s’obstine, mais nos genoux nous disent que nous ne sommes pas d’accord avec cette situation.
Difficultés à accepter les remarques ou les critiques des autres.
Problèmes avec l’autorité, la hiérarchie, problèmes d’ego, d’orgueil.
Devoir s’incliner pour avoir la paix.
Ambition réfrénée ou contrariée par une cause extérieure,
Entêtement, humiliation.
Culpabilité d’avoir raison.
Colère d’être trop influençable.

Peau
Les maladies de peau ont très souvent, à l’origine, un conflit de séparation mal géré, une séparation mal vécue, soit par la mère, soit par l’enfant, ou la peur de rester seul et un manque de communication. Séparation aussi envers soi-même : dévalorisation de soi vis-à-vis de l’entourage. Porter trop d’attention à ce que les autres peuvent penser de nous.

Eczéma
Anxiété, peur de l’avenir, difficultés à s’exprimer.
Impatience et énervement de ne pas pouvoir résoudre une contrariété.
Séparation, deuil, contact rompu avec un être cher.
Chez les enfants, l’eczéma peut résulter d’un sevrage trop rapide ou d’une difficulté de la mère à accepter que son enfant ne soit plus « en elle ». Sevrage de l’allaitement ou reprise du travail de la maman et culpabilité non exprimée, mais que l’enfant ressent et somatise ainsi. Querelles ou tensions dans la famille, que l’enfant ressent. Insécurité.

Acné
Manière indirecte de repousser les autres, par peur d’être découvert, de montrer ce qu’on est réellement, parce qu’on pense qu’on ne peut pas être aimé tel que l’on est. Puisqu’on se rejette, on crée une barrière pour que les autres ne nous approchent pas.
Refus de sa propre image, de sa personnalité ou de sa nouvelle apparence.
Honte des transformations corporelles.
Difficulté à être soi-même, refus de ressembler au parent du même sexe.

Psoriasis
Personne souvent hypersensible qui n’est pas bien dans sa peau et qui voudrait être quelqu’un d’autre. Ne se sent pas reconnue, souffre d’un problème d’identité. Le psoriasis est comme une cuirasse pour se défendre.
Besoin de se sentir parfait pour être aimé.
Souvent un double conflit de séparation, soit avec deux personnes différentes, soit un ancien conflit non résolu, réactivé par une nouvelle situation de séparation.
Se sentir rabaissé ou rejeté, à fleur de peau.
Se protéger d’un rapprochement physique, ou protéger sa vulnérabilité, mettre une barrière.

Bras
Il y a de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes de bras.
Les bras sont le prolongement du cœur et sont liés à l’action de faire et de recevoir, ainsi que l’autorité, le pouvoir.
Les douleurs aux bras peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que je dois faire. Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s’apitoyer sur ses souffrances.
Se croire obligé de s’occuper de quelqu’un.
Ne pas se sentir à la hauteur lorsqu’on est le « bras droit » de quelqu’un.
Difficulté à prendre les autres dans ses bras, à leur montrer de l’affection.
S’empêcher de faire des choses pour soi-même, parce qu’on se souvient des jugements négatifs et des interdictions durant l’enfance, ce qui était blessant.
Ne pas se permettre de prendre ou je regretter d’avoir pris quelque chose, ou de penser avoir obtenu quelque chose sans le ne mériter.
Se rapporter au fait d’avoir été jugé par ses parents.
Vouloir emprisonner quelqu’un dans ses bras pour l’avoir sous contrôle, mais avoir dû le laisser s’envoler, et ne plus pouvoir l’aimer et le protéger (un enfant, par exemple).
Vivre une situation d’échec, devoir baisser les bras.

Épaules
La fonction première des épaules est de porter. Les épaules portent les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités.
Le fardeau de nos actions et tout ce qu’on voudrait faire, mais qu’on ne se permet pas, ou qu’on n’ose pas.
On se rend responsable du bonheur des autres, on prend tout sur soi, on a trop à faire, on se sent écrasé, pas épaulé, pas soutenu.
Douleurs possibles aussi quand on nous empêche d’agir, ou que l’on on nous impose des choses.
Lorsqu’on vit une situation dont ont ne veut plus, on désire passer à autre chose, mais le manque de confiance en soi nous bloque.
On manque d’appui, on manque de moyens. On ne se sent pas aidé.
Une personne chère ou l’un de nos parents vit de la tristesse et on aimerait prendre son chagrin et ses problèmes pour l’en libérer.
Colère retenue contre un enfant ou une autre personne qui se la coule douce alors qu’on ne se donne même pas le droit de prendre un temps de pause.
Au travail ou à la maison, avec son conjoint, on se sent dans l’obligation de se soumettre, on se sent dominé sans oser réagir.
On vit de l’insécurité affective (douleur épaule gauche) ou de l’insécurité matérielle (douleur épaule droite).
Épaules rigides et bloquées sont signe d’un blocage de la circulation de l’énergie du cœur, qui va vers l’épaule, puis vers le bras, le bras donne (le bras droit) et reçoit (le bras gauche).
Ce blocage d’énergie est souvent retenu dans une articulation ou un tissu (capsulite, bursite).
L’énergie doit circuler du cœur vers les bras pour permettre de faire, de réaliser ses désirs.
On porte des masques, on bloque ses sentiments, on entretient des rancunes (douleurs dans les trapèzes, surtout à gauche). Parfois envers soi-même.
On paralyse ses épaules pour s’empêcher d’aller de l’avant, de faire ce qu’on aimerait vraiment. On prend le fardeau sur soi plutôt que d’exprimer ses demandes et ses ressentis, de peur de mécontenter l’autre.
Difficulté ou impossibilité à lever le bras : conflit profond avec sa famille, difficulté à voler de ses propres ailes.

Quelques extraits du livre de Jacques Martel (Le grand dictionnaire des malaises et des maladies).

Bienfaits de l aloe vera

🤔 Connaissez-vous le jus d’#Aloe #Vera❓

Comment-cultiver-de-laloe-vera-en-intérieurJt3YgdDthyGa1bxGX78cjxaiKOY
ℹ L’aloe vera est une véritable plante 🍃 miracle, en #cosmétique comme pour votre #bienêtre.
🎀 Pour profiter des nombreuses propriétés de la super plante 🍀 pourquoi ne pas passer au jus 🥤d’aloe vera❓Il vous accompagnera dans une cure #détox ➕ que bienfaisante.

💥 Il est reconnu pour ses propriétés #détoxifiantes et #purifiantes. Il entre donc parfaitement dans le cadre d’une cure détox puisqu’il aide à l’élimination des #toxines, notamment dans les intestins.

Le jus d’aloe veraest #antioxydant❗️
👉🏻 Le jus d’aloe vera est riche en antioxydants. Il protège le corps des fradicaux libres responsables du vieillissement. Il facilite la régénération cellulaire.

Le jus d’aloe vera aide à la #digestion❗️
👉🏻 Il est également très bon pour aider votre système digestif et urinaire à mieux fonctionner. Il participe également à la régulation du taux de sucre dans le sang.

💥 Le jus d’aloe vera procure donc un bien-être global et convient particulièrement aux personnes stressées ☺️

Retrouvez le sur ma boutique⤵️

10 € DE REDUCTION AVEC MON CODE PROMO 😉 1044551

https://www.modere.eu/?referralCode=1044551&language=fr-BE

Ou contactez-moi pour plus d’infos

Guide complet des huiles essentielles indispensables pour l’hiver — Spiritualité • energies • litothérapie

Guide complet des huiles essentielles indispensables pour l’hiver

 

Pour soulager les maux dus à l’hiver : rien de tel que les huiles essentielles. Rhumes, gastro, grippe, maux de gorge, fatigue, etc ; notre organisme, soumis à des conditions climatiques rudes, a du mal à se défendre face aux virus et microbes. Notre guide complet des huiles essentielles indispensables pour l’hiver va vous permettre de vous protéger et de stimuler vos défenses naturelles.

Guide complet des huiles essentielles pour prendre soin de soi au naturel

Les huiles essentielles concentrent les composés aromatiques des végétaux. Elles peuvent être extraites de leurs feuilles, de leurs zestes, fleurs, écorces, bois ou encore de leurs graines.

Beaucoup ont des propriétés communes, mais chacune à son domaine de prédilection. Il est possible de les combiner, mais attention à toujours respecter les conseils d’utilisation et les dosages ! Bien qu’elles soient naturelles au possible, les huiles essentielles doivent s’utiliser avec précaution. Un minimum de connaissances, d’informations et de conseils avisés sont indispensables.

Rappelez-vous que toutes les huiles essentielles ne s’ingèrent pas, ou encore que d’autres peuvent vous brûler la peau si elles ne sont pas diluées.

Comme vous le constaterez dans les paragraphes suivants, nombreuses sont les huiles essentielles contre-indiquées pour les femmes enceintes, surtout pendant les trois premiers mois de la grossesse. D’une manière générale, nous déconseillons l’usage d’huiles essentielles pour les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes épileptiques, sans un avis médical préalable.

Notre guide complet des huiles essentielles

Les huiles essentielles en cas de fièvre


La fièvre est le signe que l’organisme se défend contre une agression virale (grippe, ou autres) ou bactérienne. Il existe une quantité de trucs et astuces pour la faire baisser. Le mieux est de s’attaquer à la source de l’infection elle même, c’est ce à quoi s’emploient les huiles essentielles.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE d’eucalyptus radié (ou arbre à fièvre)

L’HE d’eucalyptus radié est fébrifuge, elle fait baisser la température du corps. Antibactérienne, elle agit efficacement contre les virus et les bactéries à l’origine de la fièvre. De plus, elle stimule l’organisme en renforçant ses défenses immunitaires. Autre point appréciable : elle redonne de l’énergie en luttant contre la fatigue qui accompagne généralement la fièvre.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE de niaouli chez l’enfant, HE de tea tree (arbre à thé) et HE de lavande officinale

Comment les utiliser ?

  • En massage : diluez dans 1 cuillère à soupe d’huile végétale, 2 gouttes d’HE d’eucalyptus radié + 2 gouttes d’HE de tea tree + 2 gouttes d’HE de niaouli. Appliquez sur la poitrine en massage, matin et soir.
  • Dans le bain : diluez 5 gouttes d’HE de tea tree + 5 gouttes d’HE de lavande officinale dans 1 cuillère à soupe de base pour le bain (ou d’huile amande douce). Versez dans le bain chaud et restez-y minimum 15 minutes.
  • En bain de pieds : mélangez 5 gouttes d’HE d’eucalyptus radié dans 1 cuillère à soupe de base pour le bain (ou d’huile végétale) et versez dans une bassine d’eau chaude. Faites un bain de pieds pendant 15 minutes.

Les conseils en plus :

Pensez à boire beaucoup et régulièrement pour éviter la déshydratation. Privilégiez les soupes, les bouillons, les tisanes et l’eau. Évitez également de trop vous couvrir ou, au contraire, de prendre froid.

Les huiles essentielles contre la déprime hivernale


Avec les températures en baisse et le manque de lumière naturelle, les petites déprimes ne sont pas rares durant la saison froide. Ces petites baisses de motivations passagères se traitent très bien grâce aux huiles essentielles.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE d’encens

C’est la plus adaptée pour chasser les idées noires et retrouver le goût des petites choses de la vie. On peut l’utiliser de 2 manières différentes :

  1. En fumigation pour favoriser la méditation
  2. En massage énergisant au niveau des articulations ou le long de la colonne vertébrale

Attention : L’HE d’encens est déconseillée pendant les 3 premiers mois de la grossesse.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE de verveine citronnée, HE de bois de rose, HE de petit grain bigarade

Comment les utiliser ?

  • En massage énergisant : diluez 1 goutte d’HE d’encens dans 3 gouttes d’huile d’amande douce. Déposez ce mélange sur la face interne des poignets ou le long de la colonne vertébrale plusieurs fois par jour.
  • En massage : diluez 4 à 5 gouttes d’HE de petit grain bigarade dans 1 cuillère à soupe d’huile végétale. Massez le plexus solaire et le dos.
  • Par voie orale : déposez 1 goutte d’HE de verveine citronnée sur un petit sucre et laissez fondre dans la bouche, 3 fois par jour.
  • En diffusion : en cas de petit coup de blues, versez 10 gouttes d’HE de bois de rose ou 10 gouttes d’HE de verveine citronnée dans votre diffuseur.

Les conseils en plus :

Consommez des aliments riches en oméga 3 (poissons gras, huile de colza et d’olive, etc.), qui ont un effet positif sur l’humeur. Bougez, faites du sport, sortez : il n’y a pas mieux pour combattre un petit coup de mou.

Les huiles essentielles en cas de gastro-entérites


La diarrhée résulte d’une réaction de l’organisme qui cherche à éliminer un virus. Certes désagréable, rassurez-vous elle peut se résorber rapidement grâce aux huiles essentielles.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE d’origan compact

C’est la plus antiseptique de toutes les huiles essentielles. Elle est à la fois anti-infectieuse, antibactérienne, antivirale, elle élimine la cause de la diarrhée. Mais attention cette HE est très puissante : elle ne doit pas être utilisée chez les moins de 15 ans, les femmes enceintes et allaitantes. Respectez bien le dosage.

Autre huile essentielle à privilégier : HE de cannelle de Ceylan

Comment les utiliser ?

Par voie orale : déposez 1 goutte d’HE d’origan compact sur un petit sucre. Laissez-le fondre dans la bouche après le repas. À prendre 3 fois par jour, pendant 2 jours maximum.

Vous pouvez la remplacer par 1 goutte d’HE de cannelle de Ceylan, également très efficace sur les microbes. Attention, elle ne doit pas être utilisée chez les enfants de moins de 6 ans, chez les femmes enceintes ou en cas d’allaitement.

Les conseils en plus :

Pour éviter la déshydratation, première conséquence de la diarrhée, buvez beaucoup. Eau, bouillons, eau de cuisson du riz (voir notre article Vos eaux de cuisson ont de la valeur : voici comment les réutiliser). Mangez léger, évitez tous les aliments gras, ainsi que le café et privilégiez le riz blanc.

Les huiles essentielles en cas de fatigue


Manque de dynamisme et de motivation, problèmes pour se réveiller, etc, la fatigue peut prendre mille et une formes. Dans tous les cas, misez sur les huiles essentielles en massage, en diffusion ou par voie interne.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE de menthe poivrée

C’est un excellent anti-fatigue. Elle tonifie et redonne de l’énergie mais sans exciter. Attention, elle est contre-indiquée pendant toute la durée de la grossesse et de l’allaitement.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE d’épinette noire, HE de citron, HE de coriandre, HE de romarin à cinéole

Comment les utiliser ?

  • Par voie orale : déposez 2 gouttes d’HE de menthe poivrée sur un sucre, à prendre matin et soir.
  • Dans le bain : diluez 4 à 5 gouttes d’HE de romarin à cinéole dans 1 cuillère à soupe d’huile végétale. Versez dans le bain et restez-y pendant 10-15 minutes.
  • En massage : déposez 1 goutte d’HE de coriandre ou 1 goutte d’HE d’épinette noire sur la plante des pieds et massez.
  • En inhalation : respirez l’HE d’épinette noire directement au flacon quand le besoin se fait sentir.
  • En diffusion : versez 10 gouttes d’HE de citron + 10 gouttes d’HE de coriandre, dans un diffuseur. À faire de préférence en fin de journée, quand vous rentrez du travail.

Les conseils en plus :

Évitez la caféine qui ne fera que provoquer un état d’excitation. Préférez le thé ou le rooibos (voir notre article Infusion de Rooïbos : le « thé rouge » sans théine aux multiples vertus).

Les huiles essentielles contre la frilosité


La frilosité est due à une mauvaise circulation sanguine. En massage ou en bain, misez sur les huiles stimulantes et qui ont un effet réchauffant immédiat.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE de thym à thujanol

Cette huile essentielle active la circulation sanguine et réchauffe. Elle active les défenses immunitaires de l’organisme et a des vertus neurotonifiantes, équilibrantes et anti-déprime. Ne la confondez pas avec les autres HE de thym.

Autre huile essentielle à privilégier :  HE d’eucalyptus radié, surtout en cas de frissons associés à un état grippal.

Comment les utiliser ?

  • Dans le bain : le soir, prenez un bain dans lequel vous aurez dilué 10 gouttes de thym à thujanol dans 1 cuillère à soupe d’huile d’amande douce.
  • En massage : si vous avez froid aux extrémités, diluez 2 gouttes de thym à thujanol dans 1 noisette de crème pour les mains et massez vos mains et vos pieds.
  • En friction : Au creux de votre main, mélangez 1 goutte d’HE d’eucalyptus radié + 5 gouttes d’huile d’amande douce. Frictionnez vos mains et vos avants-bras.

Les conseils en plus :

C’est par les extrémités que le froid arrive. L’hiver, ne sortez pas sans de bonnes chaussettes, des gants chauds et un bonnet. Dans l’après-midi, pensez à boire une boisson chaude.

Les huiles essentielles en cas de grippe


La grippe est une maladie virale qui peut s’avérer fatale pour les gens fragiles, enfants ou personnes âgées. Un passage par la case médecin est de rigueur ! Les huiles essentielles peuvent cependant s’avérer efficaces contre la fièvre (voir plus haut), les courbatures, nez bouché, rhume, maux de gorge, etc. Pour lutter contre tous ces symptômes, il faut une huile essentielle complète.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE de ravintsara

Elle est très efficace en cas de maladie virale. Elle stimule le système immunitaire, l’aidant à mieux se défendre. Elle a également un effet tonifiant, parfait pour lutter contre la fatigue liée à la maladie.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE d’eucalyptus radié, HE de laurier noble

Comment les utiliser ?

  • Par voie orale : diluez 1 goutte d’HE de ravintsara dans 1 cuillère à café de miel ou sur un sucre. Laissez fondre dans la bouche. À renouveler après chaque repas.
  • En massage : déposez 2 gouttes d’HE de ravintsara sur la face interne des poignets. À renouveler 2 fois par jour.
  • En massage : dans un petit flacon, diluez 10 gouttes d’HE d’eucalyptus radié + 10 gouttes d’HE de ravintsara + 10 gouttes d’HE de laurier noble + 100 ml d’huile végétale. Appliquez-en quelques gouttes en massage sur le thorax, 2 fois par jour.
  • En inhalation : diluez 2 à 3 gouttes d’HE d’eucalyptus radié dans un bol d’eau bien chaude. Placez votre visage au-dessus, posez un linge sur votre tête et inhalez ce mélange pendant quelques minutes.

Les conseils en plus :

Pensez à désinfecter l’air de votre maison pour éviter la contagion. Versez dans un diffuseur 5 gouttes d’HE de ravintsara + 5 gouttes d’HE d’eucalyptus radié + 5 gouttes d’HE de citron, 2 à 3 fois par jour. Et pensez aussi à aérer.

Les huiles essentielles en cas de lèvres gercées


Le froid, le vent peuvent dessécher les lèvres. Fine et pauvre en glandes sébacées, la peau des lèvres est fragile. Elle se craquelle à chaque agression et cela peut être très douloureux quand la peau se retrouve à vif. Il est important de leur prodiguer des soins quotidiens. Pour les éviter : rien de tel qu’un baume a lèvre bio bien sûr.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE de lavande officinale

C’est un puissant cicatrisant. Elle régénère la peau en profondeur tout en soulageant la douleur. Associée à une huile végétale nourrissante (comme l’huile d’amande douce, de germe de blé ou de rose musquée), elle apporte douceur et réconfort.

Comment l’utiliser ?

En massage : Dans un petit flacon, versez 3 cuillères à soupe d’huile végétale et 6 gouttes d’HE de lavande officinale. Plusieurs fois par jour, enduisez vos lèvres avec quelques gouttes de ce mélange en massant doucement.

Les conseils en plus :

Une fois par semaine, faites un gommage doux maison : humidifiez une brosse à dent souple et passez-la doucement sur vos lèvres.

Quand vous sortez, ayez toujours dans votre poche un baume de ce mélange afin d’hydrater régulièrement vos lèvres.

Voir notre article Faites votre baume à lèvres maison, évitez ceux du commerce qui sont nocifs

Les huiles essentielles en cas d’angine ou de mal de gorge


Vous avez la gorge qui brûle avec des difficultés à avaler, voire des ganglions enflés et douloureux ? N’attendez pas pour réagir, car un mal de gorge bénin au départ, peut rapidement se transformer en angine.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE de thym à thujanol

Elle empêche le développement des virus et des bactéries à l’origine du mal de gorge, tout en stimulant l’immunité.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE de tea tree (arbre à thé), HE de niaouli

Comment les utiliser ?

  • Par voie orale : diluez 1 goutte d’HE de thym à thujanol dans 1 cuillère à café de miel. Laissez fondre dans la bouche. À renouveler 4 fois par jour environ, pendant 2 jours maximum. Vous pouvez remplacer l’HE de thym à thujanol par l’HE de tea tree, mais son goût est moins agréable.
  • En massage : mélangez 2 gouttes d’huile végétale + 1 goutte d’HE de thym à thujanol + 1 goutte d’HE de tea tree + 1 goutte d’HE de niaouli. Appliquez 2 gouttes de ce mélange sur la gorge en massant doucement. À renouveler 3 fois par jour, pendant 2 jours. À ne pas faire pendant la grossesse ou l’allaitement.

Les conseils en plus :

Buvez du jus de citron chaud : dans une tasse d’eau chaude, ajoutez le jus d’un demi citron bio et 1 cuillère à soupe de miel. Une tisane au thym est également très efficace contre les maux de gorge. N’oubliez pas de couvrir votre gorge pour sortir.

Les huiles essentielles contre le rhume


L’hiver, les rhumes sont courants : nez bouché ou qui coule, éternuements, difficultés à respirer, voire fièvre et fatigue. Les rhumes sont souvent dus à des virus qui se transmettent facilement. N’attendez rien du côté des médicaments estampillés « contre le rhume » si ce n’est d’encourir un risque supplémentaire pour votre santé !

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE d’eucalyptus radié

C’est l’un des antiseptiques les plus efficaces. Cette huile essentielle est préconisée pour soulager toutes les maladies hivernales, voire enrayer une affection virale débutante. Elle dégage les voies respiratoires, favorise l’expectoration et combat les virus. C’est aussi un excellent stimulant des défenses immunitaires.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE de niaouli, HE de sapin baumier, HE de saro, HE de ravintsara

Comment les utiliser ?

  • Par voie orale : déposez 1 goutte d’HE d’eucalyptus radié sur un petit sucre. À prendre après chaque repas.
  • En inhalation sèche : versez 2 gouttes d’HE d’eucalyptus radié sur un mouchoir et respirez-le plusieurs fois par jour (déconseillé pendant les 3 premiers mois de la grossesse).
  • Sur un mouchoir : si vous avez le nez bouché, versez 4 gouttes d’HE de niaouli sur un mouchoir et respirez-le plusieurs fois par jour (déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement). Vous pouvez faire de même avec 2 gouttes d’HE de saro ou 2 gouttes d’HE de ravintsara.
  • En inhalation humide : diluez 10 gouttes d’HE de sapin baumier dans un grand bol d’eau chaude. Placez votre visage au-dessus, posez un linge sur votre tête et inhalez ce mélange pendant quelques minutes, matin et soir. (À ne pas faire pendant la grossesse et l’allaitement).

Les conseils en plus :

Pensez à vous laver les mains régulièrement afin d’éviter la dispersion des virus. Stimulez vos défenses immunitaires en consommant beaucoup d’aliments riches en vitamine C.

Les huiles essentielles en cas de sinusite


Une sinusite est une inflammation des sinus, suite à un rhume le plus souvent. Le mucus n’est pas drainé correctement et des microbes se développent dans ces petites cavités. Résultat : une sensation de pression au niveau du front, douloureuse le plus souvent.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE d’eucalyptus mentholé

Elle est excellente pour l’hygiène des voies respiratoires. En aidant à fluidifier les sécrétions, elle dégage le nez et décongestionne les sinus. Elle exerce également une action stimulante sur le système immunitaire. Elle est déconseillée chez l’enfant de moins de 6 ans et chez la femme enceinte ou allaitante.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE de lavande officinale, HE de niaouli

Comment les utiliser ?

  • En inhalation sèche : versez 2 gouttes d’HE d’eucalyptus mentholé sur un mouchoir et respirez 3 à 4 fois par jour.
  • En inhalation humide : versez 4 gouttes d’HE d’eucalyptus mentholé dans un bol d’eau chaude, couvrez votre tête d’une serviette et respirez les vapeurs pendant quelques minutes.
  • En massage : Dans 1 cuillère à café d’huile végétale, versez 2 gouttes d’HE d’eucalyptus mentholé + 2 gouttes d’HE de lavande officinale + 2 gouttes d’HE de niaouli. Appliquez 2 ou 3 gouttes de ce mélange sur le front et sur les côtés du nez, en massant doucement. À ne pas faire pendant la grossesse.

Les conseils en plus :

Le tabac peut aggraver l’inflammation des sinus. Arrêtez de fumer et/ou évitez les lieux enfumés.

Les huiles essentielles en cas de toux grasse


La toux grasse s’accompagne d’expectorations. Par ce biais, l’organisme évacue les microbes qui obstruent les voies respiratoires et le rendent malade (grippe, rhume, bronchite, etc.) Il ne faut donc surtout pas la stopper, mais la faciliter en fluidifiant les sécrétions.

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE de myrte

Grâce à ses propriétés expectorantes et mucolytiques, elle facilite la toux et l’évacuation des mucus. De plus, elle a des vertus antiseptiques, très utiles pour lutter contre les microbes et stopper l’infection. Elle apaise les quintes de toux et favorise la détente avant le sommeil.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE d’inule odorante, HE de ravintsara, HE de niaouli, HE de citron

Comment les utiliser ?

  • Par voie orale : Diluez 2 gouttes d’HE de myrte dans 1 cuillère à café de miel et avalez. À prendre 3 à 4 fois par jour.
  • En massage : Mélangez 4 cuillères à soupe d’huile d’amande douce + 4 gouttes d’HE de ravintsara + 2 gouttes d’HE de niaouli + 1 goutte d’HE d’inule odorante. Appliquez-en quelques gouttes sur le plexus solaire et dans le haut du dos, en massant.
  • En massage : autre possibilité, diluez 10 gouttes d’HE de ravintsara dans 2 cuillères à soupe d’huile végétale. Appliquez quelques gouttes de ce mélange sur le plexus solaire en massant.
  • En inhalation humide : Versez 1 à 2 gouttes d’HE de myrte dans un bol d’eau bouillante. Couvrez votre tête d’une serviette et respirez les vapeurs pendant quelques minutes.
  • En inhalation sèche : 1 à 2 gouttes d’HE de myrte sur un mouchoir et respirez-le plusieurs fois par jour.
  • En diffusion : versez 10 gouttes d’HE de myrte + 10 gouttes d’HE de citron dans un diffuseur, pendant 10 minutes, toutes les 2 heures.

Les conseils en plus :

Si la toux vous empêche de dormir, pensez à surélever votre oreiller et à utiliser un humidificateur d’air qui vous aidera à mieux respirer.

Les huiles essentielles en cas de toux sèche


C’est une toux d’irritation, sans mucus, contrairement à la toux grasse. Elle peut être due à un rhume ou à une sinusite. Il est important de la traiter, pour éviter qu’elle ne se transforme en toux grasse. Là encore gare aux médicaments miracles… (voir notre article Le jus d’ananas frais 500% plus efficace que les sirops contre la toux)

guide complet des huiles essentiellesL’huile essentielle qu’il vous faut : HE de cyprès toujours vert

Elle a des propriétés antitussives. Elle apaise l’irritation, rafraîchit la gorge et stoppe la toux. Elle est interdite chez l’enfant de moins de 6 ans, pendant toute la durée de la grossesse et de l’allaitement.

Autres huiles essentielles à privilégier : HE de myrte, HE de pin sylvestre, HE de lavande officinale.

Comment les utiliser ?

  • Par voie orale : Diluez 1 goutte d’HE de cyprès toujours vert dans 1 cuillère à café de miel et avalez. À renouveler 3 ou 4 fois par jour.
  • En inhalation humide : Versez 2 ou 3 gouttes d’HE de pin sylvestre dans un grand bol d’eau chaude. Posez une serviette sur votre tête et respirez profondément les vapeurs pendant 2 minutes.
  • En massage : Dans un flacon, diluez 35 gouttes d’HE de cyprès + 20 gouttes d’HE de lavande officinale dans 30 ml d’huile végétale. Frictionnez la poitrine ou la plante des pieds, 2 à 3 fois par jour.

Les conseils en plus :

Évitez les atmosphères enfumées et polluées. Faites en sorte que l’air de votre maison ne soit pas trop sec. Si c’est le cas, utilisez un humidificateur, sinon, plusieurs coupelles d’eau disposées en hauteur feront l’affaire. Pensez également à bien vous hydrater tout au long de la journée.

Privilégiez la qualité des huiles essentielles que vous utilisez !

Attention de ne pas négliger la qualité des huiles essentielles utilisées. Il est indispensable de bien faire la différence entre les HE utilisées dans l’industrie cosmétique, et celles destinées à un usage thérapeutique. Sur l’étiquette, vous devez lire les mentions suivantes :

  • « huile essentielle » et non « à base de… »
  • «100% pure et naturelle»
  • Les abréviations HEBBD (huile essentielle botaniquement et biochimiquement définie), HEPCT (huile essentielle pure certifiée totale) ou HECT (huile essentielle chémotypée).

Où trouver les bonnes huiles essentielles et les huiles végétales ?

Vous pouvez les acheter dans les pharmacies et para-pharmacies, magasins bio ou sur Internet. Faites le tri, les prix vont du simple au double…

Et bien sûr, si les symptômes persistent, parlez-en à votre médecin.

Un texte de Sophie Guittat

Merci Mieux Vivre Autrement

via Guide complet des huiles essentielles indispensables pour l’hiver — Spiritualité • energies • litothérapie

Gommage corporel super hydratant — Les Marottes

Il permet d’exfolier la peau et de la débarrasser de ses cellules mortes, le gommage corporel est un allié formidable pour garder la peau douce et satinée. En toute saison, gommer sa peau est un geste beauté à adopter dans sa routine soin du corps.

Voici ma recette home made 100% cocooning : le « gommage super hydratant » ! Au beurre de karité, huile de coco et huile d’amande douce, ce gommage est idéal en hiver et parfait pour régénérer la peau en douceur.

Avec le beurre de karité, l’huile de coco et l’huile d’amande douce, la peau est assouplie, nourrie et protégée. Tous trois sont des produits naturels aux vertus très hydratantes, pouvant être utilisés sur l’ensemble du corps.

Riche en vitamines et minéraux, le beurre de karité favorise le renouvellement cellulaire et contribue notamment à améliorer l’aspect des rides, vergetures, cicatrices et autres imperfections.

L’huile d’amande douce est particulièrement riche en vitamines A, B1, B2, B6 et E. Elle prévient du dessèchement et apaise les peaux irritées. Tout comme le beurre de karité, elle prévient l’apparition des rides et vergetures. L’huile de noix de coco est quant à elle un apaisant naturel aux utilités multiples.

En plus des propriétés hydratantes, j’ai voulu réaliser un gommage à la texture légère en fouettant les différents ingrédients. Mélangés à la texture gourmande du sucre roux, ce gommage est vraiment parfait. Et pour une senteur agréable, je combine l’huile de noix de coco avec de la vanille.

C’est beau, ça sent bon, c’est efficace.

Réalisation

Pour réaliser le gommage super hydratant, il faut :

Pour les quantités, allez-y au feeling.

J’ai pris environ une cuillère à soupe pour le beurre de karité et l’huile coco, 40g de sucre roux et 25 ml d’huile d’amande.  Avec ces proportions, la texture est déjà très riche mais quand même fluide. Si vous décidez de mettre plus d’huile d’amande, la texture sera encore plus souple. Inversement si vous mettez plus de beurre de karité ou d’huile de coco.

Fouettez d’abord le beurre de karité avec les grains d’une gousse de vanille.

Fouettez ensuite l’huile de noix de coco.

Ne reste plus qu’à assembler le tout dans un pot en verre. Commencez par déposer le beurre de karité au fond, puis ajoutez une couche d’huile de noix de coco fouettée, recouvrez de sucre roux et ajouter enfin l’huile d’amande douce jusqu’à arriver au même niveau que le sucre.

Vous pouvez garder votre gommage avec les couches superposées, avant de tout mélanger pour la première utilisation !

Une fois par semaine, gommez votre corps sous la douche, sur peau humide. Insistez sur les zones rugueuses et rincez abondement. Pas la peine d’utiliser une crème hydratante en sortant de votre douche, c’est déjà fait ! Votre peau est nette, soyeuse, et en plus, elle sentira bon toute la journée !

Je vous souhaite de bons moments avec votre nouveau gommage préféré !

Bonne réalisation !

Pâte à modeler comestible — Pinkcappuccino

Pâte à modeler comestible

Faire de la pâte à modeler est simple et faisable (en partie) avec les enfants ! Voilà l’activité parfaite pour les occuper un mercredi d’hiver !


Ingrédients :

  • 170 gr de farine
  • 60 gr de sel
  • 11 gr de bicarbonate de soude
  • 1 c. à café d’huile d’arachide
  • 200 ml d’eau chaude
  • Colorants


Marche à suivre :

  1. Dans une casserole, mélanger la farine, le sel et le bicarbonate. 
  2. Ajouter l’eau et l’huile et mélanger au fouet. 
  3. Mettre la casserole sur un feu élevé et remuer sans cesse jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois (très rapide). 
  4. Déposer la pâte à refroidir au frais durant une demi-heure.
  5. Séparer la pâte pour la colorer de plusieurs couleurs. Les colorants liquides ou en poudre conviennent de manière égale. Ajoutez autant de colorant que vous désirez pour obtenir la couleur de vos rêves. 
  6. Tout est prêt, il suffit de jouer ! 
  7. Conserver au frigo, dans une boîte hermétique.

Quelles formes aimez-vous faire ? Dites-moi tout en commentaires !

  • Des escargots : 
  • des bonhommes à deux couleurs
  • des bonhommes de neige,
  • des chenilles 
  • des formes à l’emporte-pièce à biscuits,
  • etc.

 

Recette originale (Valentine? La reine des tartines)

via Pâte à modeler comestible — Pinkcappuccino

Stop au grignotage ! — Rémi GRAU Nutrition

Le stress, la fatigue, la déprime, le surmenage, la détente… autant de facteurs qui peuvent vous faire craquer avec des aliments trop sucrés, gras ou salés. La tentation est souvent grande que ce soit dans la matinée, l’après midi le soir, entre les repas les occasions sont nombreuses et résister est toujours plus dur !

grignotage-nutrition
Stop au grignotage !

Bien souvent lorsque l’on craque on ne s’en rends pas forcément compte mais on ingère une quantité importante de graisses. Même si à première vue certains aliments choisis apparaissent comme sucrés, ceux-ci contiennent énormément de graisses cachées. La bonne structure de vos repas et la mise en place de petites collations vont vous aider à contrôler ces envies soudaines. Vous aurez tout-intérêt à organiser votre collation au moment où vous aurez le plus souvent tendance à grignoter ou à craquer !

Il est aussi important de varier les goûts, par exemple autorisez-vous une pause dans la matinée avec un fruit et une ou deux tranches de blanc de dinde ou encore quelques amandes. L’après midi que diriez vous d’un goûter avec du pain complet et un petit morceau de fromage ou deux carrés de chocolat et un fruit ?! Il est important de se faire plaisir en conservant cette diversité un certain équilibre qui vont éviteront des quantités trop importantes de sucres et de graisses.

Intégrer cette collation entre les repas quand vous êtes le plus susceptible de craquer il n’y a pas d’heure à proprement parler ce n’est pas ce qui importe le plus, on insistera surtout sur le fait de supprimer ces grignotages. Ces collations pourront vous aider a tenir d’un repas à un autre. Par exemple il vaut mieux prendre une collation le soir en rentrant chez vous plutôt que de grignoter avant votre repas.

Est-ce que je mange assez ?
Si vous avez faim entre les repas, c’est peut-être tout simplement parce que votre corps a des besoins énergétiques supérieurs à ce que vous consommez réellement, notamment durant les repas. En s’adonnant à vos entraînements réguliers, vous brûlez des calories que seule votre alimentation peut couvrir. Parfois, en voulant trop contrôler son alimentation, notamment en graisses, l’organisme ne trouve pas son compte calorique. Si vous ne pouvez pas manger plus aux différents repas (petit déjeuner, midi, soir) pour diverses raisons (peu d’appétit, entraînement long le midi, réunion tardive le soir….), prévoyez obligatoirement une collation « intelligente » entre les repas pour ne pas succomber physiologiquement aux grignotages déséquilibrés.

Est-ce que je mange mal ?
Il se peut que votre quota calorique journalier soit respecté, mais en revanche, votre alimentation est peut-être trop déséquilibrée : pas assez de féculents (pâtes, riz, pain, semoule, légumes secs, céréales de petit déjeuner…), de fibres (légumes, fruits…) ou de protéines (viandes, poissons, œufs, laitages…) et trop de produits sucrés (barre de chocolat, soda, desserts..), de repas gras mais peu volumineux (fast-foods, viennoiseries, quiche…) ou d’aliments passant trop vite les étapes digestives (substituts de repas, barres ou boissons dites « énergétique », aliments « blanchis » donc sans fibres comme le riz blanc, la purée de pommes de terre…).

Est-ce que je suis « carencé(e) » ?
A force de surveiller les calories, on en oublie l’essentiel : les aliments doivent aussi nous apporter des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments qui sont vitaux pour notre métabolisme. Certains procédés agricoles ou industriels créent bien souvent des aliments dénaturés et vidés de ces substances précieuses. En parallèle, nous pouvons remarquer un accroissement des besoins avec le stress qui nous entoure tant sur le plan professionnel que sur le plan social, sans oublier que l’activité physique qui nous caractérise (la course à pied) est très glouton de ces molécules. Il est possible qu’une sub-carence en micro-nutriments nous pousse alors vers une prise alimentaire entre les repas pour puiser dans ces extras nos « manques ». Un apport par exemple trop faible en chrome, qui est lié à la régulation de l’insuline, impliquerait peut-être dans une certaine mesure un grignotage sucré.

Est-ce que c’est d’ordre psychologique ?
Et si c’était dans la tête que se situait le problème : stress, ennui, dépression passagère, choc psychologique, manque de confiance en soi peuvent conduire à des troubles du comportement alimentaire car la prise d’aliments peut parfois éviter de penser aux soucis ! Dans ce cas, une aide extérieur (psychologue…) est nécessaire.

Quelques astuces qui vont vous changer la vie

Ne pas négliger les protéines lors de vos repas principaux. Celles-ci vous procureront une sensation de satiété plus importante que les autres molécules alimentaires et ont un effet coupe-faim longue durée.
Consommez des fruits ou des légumes verts aux repas, car ils apportent des vitamines et des micronutriments qui satisferont les besoins liés aux activités physiques sans oublier les fibres qui calent le système digestif.
A chaque repas mangez les fameux sucres lents (pain, pâtes, riz, semoule, céréales…) de préférence sous forme complète, car les fibres ont la faculté de ralentir l’absorption des sucres dans l’intestin et fournissent alors une véritable énergie dilué dans le temps ce qui évite les hypoglycémies et les sensations de fringale qui les accompagne.
Accordez vous si nécessaire un petit plaisir sucré en fin de repas pour satisfaire le goût et l’envie de sucre « psychologique » ce qui vous évitera de craquer en pleine journée sur des produits sans intérêt nutritionnel… En fin de repas le sure « rapide » est maîtrisé par la digestion des autres aliments ce qui étale son absorption moins nuisible à l’organisme.
N’hésitez pas à troquer des envies de grignotage légitimes par de véritables collations. Répartir par conséquent son alimentation en 4 ou 5 prises alimentaires présente même des aspects positifs : apports énergétiques mieux répartis sur la journée, besoins en micronutriments satisfaits, digestion améliorée, repas principaux moins copieux et plus digestes.

via Stop au grignotage ! — Rémi GRAU Nutrition

La datte un remède qui date

Les dattes contiennent du cuivre, du potassium, des fibres, du magnésium, de la vitamine B6 et du manganèse.  Si vous commencez à manger trois dattes par jour, voici ce que vous remarquerez.

le bienfait des dattes.jpg

Les dattes améliorent votre santé digestive : si vous avez des problèmes tels que l’IBS, la constipation ou autres problèmes liés à votre appareil digestif. Il a été démontré que les fibres qu’elles contiennent diminuaient vos risques de développer un cancer du côlon. Les dattes sont même recommandées lors d’hémorroïdes.

Les dattes soulagent la douleur: grâce à leurs teneurs en magnésium qui est un anti-inflammatoire. Les études ont montré qu’elles aident à réduire l’inflammation artérielle et  diminuent le risque de maladies cardiaques ainsi que d’autres maladies telles que l’Alzheimer, l’arthrite.

Les dattes pour une grossesse en bonne santé : Si une femme consommait des dattes durant ses quatre dernières semaines de grossesse, son accouchement serait plus favorable.

Les dattes contre l’hypertension et les accidents vasculaires cérébraux : le magnésium présent dans les dattes est  utile pour diminuer une pression artérielle élevée. Le potassium présent dans les dattes aide également le cœur à travailler plus doucement et diminue ainsi la pression sanguine.

21 remèdes de grand-mère qui fonctionnent — Chercheurs de vérités

Certains remèdes de grand-mère font appel au bon sens. Par exemple, de l’aloe vera sur un coup de soleil. D’autres, en revanche, peuvent sembler un peu inattendus. Néanmoins, ils fonctionnent quand même.

Vous trouverez ci-dessous une liste de 21 remèdes testés et approuvés. Certains d’entre eux ont l’air drôles, mais cela ne les rend pas moins efficace. Le meilleur moyen de  vous en rendre compte est de les tester vous-même.

Des bâtons de carotte et de la pomme pour des dents plus blanches

Mâcher des aliments croquants tels que des bâtons de carotte ou une pomme vous aide à nettoyer l’émail de vos dents. Les pommes sont particulièrement efficaces dans cette optique, puisque leur teneur en acide malique contribue à éliminer les tâches.

Du bouillon de poulet contre le rhume et autres maux de saison

D’accord, celui-ci n’est peut-être pas si étrange, mais uniquement parce que c’est ancient et que tout le monde, plus particulièrement les mamans, le savent. En plus d’être bourré de nutriments, le bouillon de poulet et autres bouillons d’os contiennent un acide aminé connu sous le nom de cystéine, qui aide à réduire l’accumulation de mucus dans les voies respiratoires et les poumons.

L’huile essentielle de menthe pour combattre la fatigue

Si vous vous sentez faible, frottez une goutte ou deux d’huile essentielle de menthe sur vos paumes de mains, et inhalez profondément. La clarté et la concentration vous reviendront instantanément. Cela fonctionne avec d’autres huiles essentielles de la famille de la menthe, bien entendu.

L’huile essentielle de lavande pour soulager du stress.

Les propriétés calmantes de la lavande sont connues depuis la nuit des temps. Lorsque vous vous sentez anxieux ou submergé, essayez l’aromathérapie avec l’huile essentielle de lavande. Cette huile est également formidable pour un massage apaisant et déstressant.

Un crayon contre les céphalées de tension

Parce que les migraines sont souvent dues à un resserrement des muscles de la gorge, tenir un crayon entre vos mâchoires – sans mordre – relâche automatiquement votre gorge. Inspirez profondément en faisant cela, puis après une minute, retirez le crayon de votre bouche, et essayez de ne pas vous tendre à nouveau !

La cardamome pour rafraîchir l’haleine

Il y a une raison pour que les Indiens offrent un bol de graines de cardamome à leurs invités suite au repas. Ces petites graines, bourrées d’anti-oxydants, d’une saveur forte et rafraîchissante, peut nettoyer votre palais et vous laisser un bon agréable goût dans la bouche.

Le yaourt contre la mauvaise haleine

Une autre astuce pour une haleine fraîche : un yaourt nature biologique. Les bactéries situées sur le haut du yaourt (principalement dans le liquide), contribuent à neutraliser les bactéries causant la mauvaise haleine.

L’hamamélis contre les plaies, égratignures et ampoules

Cette technique fonctionne aussi bien que de frotter avec de l’alcool, mais a un effet moins asséchant sur la peau.

Le gingembre pour une bonne digestion

La capacité du gingembre à réguler l’estomac est bien réelle. Ce puissant rhizome est votre première ligne de défense contre les problèmes d’estomac et la nausée.

Les olives pour empêcher le mal des transports

Lors de votre prochain long trajet, n’oubliez pas de prendre un pot d’olives. Les tanins qu’elles contiennent contribuent à dissiper les premiers signes de nausée en asséchant votre bouche. En revanche, ce remède peut ne pas fonctionner si vous êtes déjà malade ; mangez une poignée d’olives dès les premiers signes de mal des transports pour éviter que cela n’empire.

Le jus de pruneau pour soulager la constipation

Bien que nous en ayons tous déjà entendu parler, peut-être n’avez-vous pas compris comment les prunes contribuaient à atténuer les blocages digestifs. Les fibres solubles, insolubles et le sorbitol que l’on trouve dans ces fruits permettent d’ajouter des fibres aux selles, de les ramollir et de renforcer les bactéries intestinales.

Le beurre de karité contre les peaux sèches et les lèvres craquelées

Oubliez la vaseline et le baume à lèvres : le beurre de karité s’occupe de tout. Dérivé du karité, ce beurre épais peut soigner les mains craquelées et les lèvres irritées en un temps record – cela vous aidera à passer l’hiver.

L’huile de noix de coco biologique pour une peau jeune et hydratée

Quand votre peau a besoin d’un peu d’humidité, il n’y a rien de mieux que l’huile de coco biologique extra vierge. Cette huile nourrit la peau, et lui apporte des nutriments essentiels à la douceur de vos mains. L’huile de noix de coco possède plein de propriétés anti-vieillissantes qui boostent naturellement votre production de collagène. Confectionnez vos propres produits de beauté maison en utilisant ce trésor en provenance des tropiques.

Les flocons d’avoine contre l’eczéma

L’eczéma peut faire très mal, en effet, mais les flocons d’avoine peuvent vous aider dans plusieurs cas. Beaucoup d’experts recommandent de verser des flocons d’avoines colloïdaux dans l’eau du bain, et d’y rester 20 minutes avant de se rincer. Les flocons d’avoine permettent de réduire l’inflammation. Si vous êtes touché(e) au visage, vous pouvez faire une pâte épaisse composée de flocons d’avoine et d’eau, et l’utiliser comme masque pour le visage.

L’exfoliation naturelle contre les odeurs de transpiration

Parfois, les odeurs de transpiration sont dues à des pores bouchés. Pour éviter cela, brossez votre peau à sec avant la douche.

Le miel pour désinfecter les plaies

Pour les blessures mineures, le miel est ce qu’il y a de mieux. Le miel a des propriétés anti-bactériennes, anti-fongiques et anti-virales qui nettoient la plaie, l’humidifie et la cautérise.

Ma vodka bas de gamme contre les pieds qui puent

Vous voulez une drôle d’astuce contre vos odeurs de pieds ? Trempez-les simplement dans de la vodka bas de gamme (ou haut de gamme, si vous aimez gaspiller votre argent) pendant un moment. Ou, si vous êtes pressé(e), mettez-en un peu sur vos pieds et frottez-les avec pour tuer les bactéries et diminuer les odeurs. Évidemment, ne mettez pas de chaussures ou chaussettes sales juste après.

Le gargarisme au sel de mer chaud contre la gorge sèche

Le bon vieux gargarisme au sel de mer fonctionne en drainant les fluides en excès présents dans les tissus de la gorge infectée. Cela réduit temporairement le gonflement et peut soulager la douleur de façon considérable. Utilisez environ un volume de sel de mer non raffiné pour six ou sept volumes d’eau.

Du thé noir contre les coups de soleil

Si vous n’avez plus d’aloe vera, utilisez un sachet de thé noir contre vos coups de soleils. Les tanins qu’il contient contribueront à soulager la douleur, tout en vous évitant de peler et en accélérant le processus de guérison.

Du scotch pour éliminer les verrues

Y a-t-il quelque chose que le scotch ne puisse pas faire ? Tout ce que vous avez à faire est de nettoyer la zone de la verrue, de couper un petit morceau de scotch (assez gros pour couvrir la verrue), et le coller dessus. Changer le morceau de scotch tous les trois jours, et à chaque fois, enlevez la peau morte avec une pierre ponce

L’oignon contre les piqûres d’insectes

Pour vous débarrasser des démangeaisons d’une piqûre de moustique, coupez un oignon en deux et frottez le jus sur la piqûre. Le composé sulfuré que l’oignon contient neutralisera la démangeaison.

via 21 remèdes de grand-mère qui fonctionnent — Chercheurs de vérités

Recette dentifrice blanchissant par Nelunna 

Bonjour à toutes et à tous ! En ce dimanche je vous ai concocté une recette de dentifrice blanchissant. L’argile blanche, le citron, l’huile de coco ainsi que le charbon actif végétal sont des agents blanchissants reconnus pour leur efficacité. Cette recette regroupe tous ces ingrédients.

Les ingrédients:

  • 30g d’huile de coco
  • 2g de bicarbonate de soude
  • 5g d’argile blanche
  • 5g de charbon végétal bio
  • 4 gouttes d’huile essentielle de citron
  • pour les contenants j’ai pris 2 boites d’anciens dentifrices solides

La recette:

  • commencez par faire fondre l’huile de coco au bain marie

23798202_1925557694438048_1654749362_o

  • rajoutez un à un les éléments puis remuez vigoureusement

23760189_1925557684438049_1736179645_o

  • une fois tout bien mélangé, laisser poser 5 minutes le temps que cela refroidisse
  • ajoutez enfin les 5 gouttes d’huile essentielle de citron
  • il n’y a plus qu’à mettre 1h au frigo puis à laisser à température ambiante

23760316_1925557681104716_83605019_o.jpg

 

  • il ne vous reste plus qu’à en mettre un peu sur la brosse à dent

23769975_1925557697771381_172632437_o

Attention: cela peut  noircir votre brosse à dent ainsi que votre lavabo, alors pensez à bien nettoyer le tout. Si après lavage des dents, il vous reste du noir sur celles-ci, passer un coup de brosse sans dentifrice sur vos dents. Pensez à bien vous rincer la bouche



https://wp.me/p8MYQ5-kE

nelunna.wordpress.com/2017/11/19/recette-dentifrice-blanchissant/

Trucs et astuces pour baisser l’indice glycémique de vos repas — Mahayana

L’indice glycémique n’est pas une mesure fixe, de nombreux paramètres vont faire varier l’IG dans les aliments. Certains y verront une faille ou un défaut. Je préfère considérer ces variations comme un atout supplémentaire. Voici donc les meilleures astuces pour faire baisser l’indice glycémique de vos repas.

Image associée

Je fais des repas complets

Les fibres et les protéines permettront de réduire l’index glycémique global de vos repas. Voilà une raison de plus pour composer des repas complets. C’est-à-dire entrée, plat et dessert et bien équilibré !

Je cuis mes céréales Al Dente

La cuisson augmente l’index glycémique des aliments. Plus vous prolongez la cuisson des pâtes, plus leur index glycémique s’élève.

Je mange froid

L’amidon des pommes de terre et des céréales se modifie en refroidissant. Les pommes de terre mangées froides, en salade, on donc un index glycémique moins élevé que lorsque vous les mangez chaudes. Mesdames et messieurs, à vos salades !

J’ajoute des fibres solubles à mes desserts

Les fibres solubles, comme celle que l’on trouve dans le son d’avoine, ont la faculté d’abaisser l’index glycémique de l’aliment. Elles ont aussi un fort pouvoir rassasiant, ce qui est un sérieux avantage contre les fringales. Vous prendrez bien un petit fromage blanc aux fruits rouges et au son d’avoine pour le goûter ??

Résultat de recherche d'images pour "son d'avoine"

Je pense citron

Ajouter du citron permet de faire baisser l’index glycémique du repas de 25 à 30 % ! Une invitation chez belle-maman ou un repas d’affaires dont vous ne choisissez pas le menu ? Pas de problème, buvez un petit verre d’eau citronnée juste avant le repas !

Résultat de recherche d'images pour "citron"

 

J’ai la banane…. verte !

La banane a un index glycémique différent selon son état de mûrissement. Encore verte, son index glycémique est bas et s’élève quand elle mûri. Alors mangez la banane par les deux bouts mais surtout, choisissez la bien !

 

Les deux astuces que j’utilise moi-même tout le temps depuis 4 semaines sont en roses !!

 

via Trucs et astuces pour baisser l’indice glycémique de vos repas — Mahayana

Pot au feu de boeuf (façon grand-mère)

Ingrédients

Nombre de personnes: 6

  • 1.5 kg de Viandes de boeuf (macreuse, plat de côte, queue, paleron)
  • Os à moelle (selon le goût)
  • 6 pommes de terre
  • 4 poireaux
  • 4 carottes
  • 2 navets
  • 1 branche de céleri
  • 1 oignon piqué de clous de girofle
  • 1 bouquet garni
  • Poivre
  • Sel

Préparation :

TEMPS TOTAL : 3H20
Préparation : 20 min
Cuisson : 3 h
  1. Etape 1

    Faire revenir la viande dans une marmite (ou un autocuiseur) avec un peu de matière grasse.

  2. Etape 2

    Pendant ce temps, éplucher les poireaux, carottes, navets et céleri et les couper en gros morceaux.

  3. Etape 3

    Verser d’un seul coup sur la viande 3 l d’eau, ajouter les légumes coupés, le bouquet garni, saler et poivrer.

  4. Etape 4

    Laisser cuire 3h à très petit feu (1h30 à l’autocuiseur).

  5. Etape 5

    Faire cuire séparément les pommes de terre. 30 min avant la fin de cuisson du pot au feu, ajouter l’os à moelle et les pommes de terre.

  6. Etape 6

    Servir chaud avec des cornichons et de la moutarde.

lutter contre les nausées matinales de grossesse avec une tisane de gingembre

    • Rien ne calme mieux les nausées matinales de grossesse qu’une tasse de tisane de gingembre.
    • Ce rhizome est également employé avec succès contre le mal des transports.
    • Recette:

    • Faites bouillir 30 grammes de racine séchée (vous en trouverez dans les magasins de produits naturels) dans 1 tasse d’eau pendant 15 à 20 minutes, passez et buvez.

    Acouphène : les remèdes naturels et les huiles essentielles

    Acouphène : Plusieurs possibilités avec les huiles essentielles

    acouphèneLe saviez vous ? Les acouphènes touchent plus de 5 millions de personnes en France, soit environ 15 % de la population. Un acouphène peut entraîner des troubles du sommeil, de la nervosité, une incapacité à se concentrer et même peut aller jusqu’à une véritable dépression.

    Dans les lignes qui suivent, je vous expliquer comment agir contre un acouphène.

    Quelques mots sur les acouphènes

    Plusieurs origines existent pour un acouphène :

    • L’utilisation répétée de coton-tige,
    • une otite,
    • une lésion ou un bouchon de cérumen
    • ou l’exposition à bruit intense comme un concert par exemple.

    Ils surviennent généralement à la suite d’une lésion interne des cellules auditives. Un acouphène est accompagné de bourdonnements, de tintements, de sons internesentraînant une sensation auditive anormale. Cela peut être aussi des bruits d’eau qui coule ou des chuintements.

    En savoir plus sur l’acouphène : http://www.ameli-sante.fr/acouphenes/les-acouphenes-definition-causes-effets.html

    Plusieurs remèdes naturels peuvent être utilisés contre un acouphène. Voyons en premier quelles huiles essentielles et végétales vous pouvez utiliser.

    Les huiles essentielle efficaces contre un acouphène.

    acouphène huiles essentiellesAcouphène : Réflexe avec l’hélichryse italienne.

    L’hélichryse italienne peut être utilisée en massage autour de l’oreille 3 fois par jour jusqu’à amélioration sensible du bourdonnement d’oreille. Ne jamais masser dans le conduit auditif.

    Vous pouvez aussi utiliser l’Ylang-ylang, le Petit grain bigardier en massage péri auriculaire à raison d’une goutte par oreille.

    Mélange d’huile efficace contre un acouphène

    Vous pouvez améliorer ce traitement avec d’autres huiles essentielles avec cette recette :

    Procédez à des massages autour de l’oreille 3 fois par jour jusqu’à amélioration sensible de l’acouphène.

    3 ème possibilités avec les huiles essentielles

    Enfin, si l’amélioration est insuffisante, prenez un coton imbibé d’eau tiède et versez dessus 1 goutte d’huile essentielle Cajeput et 1 goutte d’Essence de citron. Déposez le coton dans le pavillon de l’oreille et retirez le par la suite. Renouvelez l’opération 1 ou 2 fois dans la journée.

    Autres remèdes naturels contre un acouphène

    Les huiles végétales efficaces contre un acouphène

    Si lacouphène huiles végétales’acouphène est dû à une sécheresse du canal auditif, vous pouvez utilisez des huiles végétales. Imbibez un coton tige d’huile d’Amande douce, de Calophylle, de Germe de bléou d’avocat et passez délicatement ce coton tige dans le conduit auditif. Renouvelez l’opération 1 ou 2 fois par jour.

    Pour un acouphène, vous pouvez aussi utiliser de l’huile d’olive. Chaque soir, mettez ½ cuillère d’huile d’olive sur une petite boule de coton et l’introduire dans l’oreille. Le matin, rincez avec un jus de citron.

    Surveillez votre alimentation

    • Evitez de consomme de la caféine, du tabac et de l’alcool et mangez moins salé. Privilégiez les aliments suivants : ail, oignon, huile d’olive et de colza, poisson pour améliorer la circulation sanguine.
    • Evitez de consommer certaines graisses comme le beurre, les viandes grasses et les desserts laitiers.
    • Préparez 3 fois par jour des tisanes d’aubépine (1 cuillère à soupe de feuille séchées par tasse que vous laissez infuser 10 minutes).

    Autres conseils

    Voici mes derniers conseils contre un acouphène :

    • Evitez d’écouter de la musique trop fort
    • Surveiller votre sommeil et évitez les situations de fatigue et de stress

    http://huiles-essentielles-aromatherapie.eu/acouphene-huiles-essentielles/

    Tarte aux pommes caramel beurre salé – L’atelier de Manue

    Pâte à foncer :

    -185 g de farine T55

    -90 g de beurre

    -3 g de sel

    -20 g de sucre

    -30 g d’eau froide

    -1 jaune d’œuf

    Compote de pommes :

    -100 g d’eau

    -3 pommes

    -45 g de sucre semoule ou roux ou 35 g de miel ou sirop d’érable

    -1/2 gousse de vanille ou cannelle

    -30 g de beurre

    Ou compote

    Pommes :

    -3 à 4 pièces

    Sauce caramel beurre salé :

    • 180 g de sucre
    • 110 g de beurre salé
    • 20 cl de crème entière épaisse à 35% de matières grasses
    • 4 pincée de fleur de sel

    Technique de réalisation :

    1.préparer et peser les ingrédients

    2.sabler la farine et le beurre( avec le bout des doigts mélanger les ingrédients pour que le mélange ressemble à de la semoule)

    3.former une fontaine

    4.ajouter jaune d’œuf

    5.ajouter sel et sucre

    6.mélanger et fraser

    7.laisser poser 30 min

    8.étaler et foncer

    1.éplucher et couper les pommes en dés

    2.cuire les pommes avec le sucre, l’eau et la vanille environ 10 min

    3.laisser refroidir et mixer

    4.garnir la pâte avec la compote

    1.éplucher les pommes en lamelles

    2.disposer les pommes selon vos envies

    3.cuire la tarte à 190°C 25 à 30 min

    4.napper la tarte avec la nappage blond neutre

    1.faire cuire le sucre, le beurre, le sel et u peu d’eau jusqu’à ce qu’il se colore

    2.hors du feu ajouter la crème et mélanger

    Petit conseil : pour la pâte à tarte bien utiliser de l’eau froide !

    https://latelierdemanue.net/2017/06/15/tarte-aux-pommes-caramel-beurre-sale/