Stop au rhume, grippe, bronchite… avec les huiles essentielles ! — Miss & Mister Corail

Stop au rhume, grippe, bronchite… avec les huiles essentielles !

En cette période hivernale, un simple rhume peut nous gâcher la vie ! Contre les maux de gorge, la toux, la grippe ou la bronchite, les huiles essentielles sont des concentrés d’actifs naturels très puissants. Mais attention, celles-ci ne doivent pas être consommées par la femme enceinte, l’enfant de moins de 7 ans et les personnes asthmatiques, épileptiques ou soignées contre le cancer. Demandez toujours conseil à votre pharmacien avant d’utiliser des huiles essentielles.

Les huiles essentielles contre le rhume et le nez qui coule

Les huiles essentielles contre le rhume et le nez qui coule

La marjolaine à coquilles
Originaire de l’est du bassin méditerranéen, la marjolaine à coquilles était déjà populaire au Moyen Âge, où l’on croyait qu’elle portait chance et qu’elle soignait tout. Anti-infectieuse et fongicide, elle est préconisée pour soigner les problèmes respiratoires causés par le rhume. Elle est également utilisée pour lutter contre les rhumatismes, la fatigue, les sautes d’humeur mais aussi pour arrêter de fumer.

Le niaouli
Originaire du Pacifique Sud, le niaouli est très populaire en Nouvelle-Calédonie où il soigne les rhumes, les courbatures et les coups de froid. Proche de l’eucalyptus, le niaouli stimule les défenses immunitaires et est utilisé contre les otites, les rhinites et les sinusites. En cas de rhume ou de nez bouché, faire une inhalation d’huile essentielle de niaouli (environ 5 gouttes) dans un bol d’eau frémissante.

Par inhalation ou application cutanée
Mélanger 2 gouttes de marjolaine à coquilles et 2 gouttes de niaouli diluées dans de l’huile végétale. Il est également possible de déposer une goutte de chacune de ces deux huiles essentielles sur un mouchoir, à respirer profondément trois fois par jours pendant une semaine.

Les huiles essentielles contre la toux

Les huiles essentielles contre la toux

Le cyprès
Voici un arbre bien de chez nous. Le cyprès, conditionné en huile essentielle, est très efficace contre la toux. Il est simplement conseillé de diluer 5 gouttes du précieux nectar dans une cuillère à café d’huile d’amande douce puis de masser la poitrine et le haut du dos trois fois par jour. Chez les femmes, cette huile essentielle est également utilisée pour soulager les douleurs relatives aux règles.

Le sapin de Sibérie
Comme son nom l’indique, ce sapin est originaire de Sibérie. Très rustique, il est l’espèce de sapin la plus répandue dans cette région au climat difficile, où il peut vivre jusqu’à 200 ans. C’est un excellent décongestionnant des voies respiratoires. En fluidifiant les mucosités et en facilitant l’évacuation des glaires, il lutte efficacement contre la bronchite. C’est également un très bon purificateur d’air.

Par voie orale ou en application cutanée
Ajouter 1 goutte de cyprès, 1 goutte de sapin de Sibérie et 4 gouttes d’huile végétale d’amande douce sur un cachet neutre, 3 fois par jour pendant une semaine.

Les huiles essentielles contre la grippe

Les huiles essentielles contre la grippe

L’Eucalyptus radié
Originaire d’Australie, l’Eucalyptus radié est le mets favori des koalas. C’est l’huile essentielle que l’on associe par excellence aux troubles respiratoires. Il agit ainsi contre le rhume, la grippe, la bronchite, la sinusite, l’otite et fait baisser la fièvre. En cas de nez bouché, ajouter 5 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus radié dans un bol d’eau frémissante et respirer en inhalation pendants dix minutes.

Le ravintsara
Originaire d’Asie et notamment du Japon, le ravintsara est un cousin du camphrier. On raconte que c’est le premier arbre à avoir repoussé après le bombardement atomique sur Hiroshima. C’est aussi un arbre emblématique de Madagascar et de l’île de La Réunion. Le ravintsara un excellent antiseptique respiratoire. On l’utilise contre la grippe, les bronchites et diverses allergies respiratoires. Diffusé en intérieur, il est même capable d’assainir l’air.

Par voie orale, inhalation et application cutanée
Ajouter 1 goutte de ravintsara sur un cachet neutre, 6 fois le premier jour puis 4 fois par jour pendant 5 jours. Mélanger 10 gouttes de ravintsara et 10 gouttes d’Eucalyptus radié dans un diffuseur. Respirer pendant 10 minutes, 3 fois par jour.

Les huiles essentielles contre la bronchite

Les huiles essentielles contre la bronchite

L’eucalyptus globuleux
Originaire d’Australie, l’eucalyptus globuleux a été découvert à la fin du XIXe siècle par le naturaliste français Labillardière. C’est l’huile essentielle dédiée à la bronchite. Pour combattre la toux grasse, il suffit de diluer une goutte de cette huile dans une tisane de thym avec du miel. L’eucalyptus globuleux est aussi préconisé contre le rhume, la grippe et la sinusite.

Le romarin à verbénone
Symbole de triomphe chez les Grecs et les Romains, le romarin à verbénone est originaire de Corse et s’est répandu dans tout le bassin méditerranéen. C’est un ennemi juré de la toux, de la sinusite, mais surtout de la bronchite. Pour contrer cette dernière, mélanger 5 gouttes d’huile essentiel dans une cuillère à soupe d’huile végétale d’amande douce et masser le haut du dos, le thorax et la plante des pieds, trois fois par jour pendant une semaine.

Par application cutanée
Mélanger 3 gouttes d’eucalyptus globuleux, 3 gouttes de romarin à verbénone, 3 gouttes de sapin de Sibérie et 10 gouttes d’huile végétale de calophylle. Masser le haut du dos, le sternum et les plante des pieds 4 fois par jour pendant une semaine.

Les huiles essentielles contre l_angine, les maux de gorge et la rhinopharyngite

Les huiles essentielles contre l’angine, les maux de gorge et la rhinopharyngite

L’arbre à thé
Originaire d’Australie, l’arbre à thé doit son nom à ses découvreurs qui le consommaient comme substitut du thé à la fin du XVIIIe siècle. Utilisé par les Aborigènes à des fins médicinales, l’arbre à thé se voit réquisitionner durant la Seconde Guerre mondiale pour soigner les soldats blessés. Outre ses vertus désinfectantes, cette huile est redoutable contre le mal de gorge. Pour cela, mélanger 3 gouttes d’arbre à thé et 2 gouttes d’huile végétale de calophylle puis masser les ganglions du cou trois fois par jour.

La sarriette des montagnes
Egalement appelée sarriette vivace ou sarriette d’hiver, la sarriette des montagnes est une petite plante vivace originaire de Méditerranée. Connue depuis l’Antiquité, on lui attribue au fil du temps des vertus alimentaires, aphrodisiaques et médicinales. Anti-infectieuse, antivirale, antibactérienne, anti-parasitaire, la sarriette des montagnes est efficace pour soigner l’angine. Pour cela, ajouter 2 goutes d’huile essentielle sur un comprimé neutre à consommer 3 fois par jour pendant 8 jours.

Par voie orale ou application cutanée
Ajouter 1 goutte d’arbre à thé, 1 goutte de sarriette des montagnes et 4 gouttes d’huile végétale d’amande douce sur un cachet neutre. A sucer toutes les 2 heures le premier jour puis 4 fois par jour pendant 3 jours.

Les huiles essentielles contre la sinusite

Les huiles essentielles contre la sinusite

Le cèdre de l’atlas
Originaire d’Afrique du Nord, le cèdre de l’atlas compose aujourd’hui de très belles forêts en France. Très résistant aux insectes, il fait partie des bois sacrés du temple du roi Salomon à Jérusalem. C’est un excellent revitalisant pour la peau et le cuir chevelu. Il est également réputé pour dégager les voies respiratoires et combattre la toux sèche. Pour cela, mélanger 3 gouttes d’huile essentielle dans 8 gouttes d’huile végétale d’amande douce puis masser le thorax et la plante des pieds, matin et soir pendant une semaine.

La menthe poivrée
Célébrée depuis l’Antiquité, la menthe poivrée est aujourd’hui répandue dans le monde entier. On lui attribue de nombreuses vertus : apaiser les chocs et les traumatismes, favoriser la digestion, stopper les démangeaisons, combattre l’herpès mais surtout soigner les maux de tête. Pour cela, il suffit de déposer 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sur les tempes et les sinus frontaux.

Par voie orale, inhalation ou application cutanée
Mélanger 1 goutte de cèdre de l’atlas, 1 goutte de menthe poivrée, 2 gouttes d’arbre à thé et 1 goute d’huile végétale de calophylle. Appliquer sur les sinus frontaux pendant 7 jours.

Les huiles essentielles contre l_extinction de voix

Les huiles essentielles contre l’extinction de voix

L’Eucalyptus citronné
Originaire d’Australie, l’eucalyptus citronné est un arbre qui dans la nature peut atteindre jusqu’à 50 mètres de haut. Il est très populaire à Madagascar, où il est sensé soigner le paludisme. Conditionné en huile essentielle, il est conseillé pour soulager les extinctions de voix et stimuler les cordes vocales. Mais pas seulement. On l’utilise également contre le stress et l’anxiété, les douleurs musculaires et les rhumatismes. L’Eucalyptus citronné est encore un excellent répulsif contre les moustiques.

Le lemongrass
Egalement appelé verveine des Indes, le lemongrass est une herbe vivace très répandue en Asie. Il doit son nom à ses feuilles qui dégagent un fort parfum citronné. Grâce à ses propriétés calmantes et sédatives, le lemongrass agit contre l’anxiété, les troubles du sommeil et le déséquilibre du système nerveux. On le juge également efficace pour éclaircir la voix, alléger les jambes lourdes ou gonflées et agir contre la cellulite.

Par voie orale (en cachet)
Appliquer 1 goutte d’eucalyptus citronné, 1 goutte de lemongrass et 6 gouttes d’huile végétale d’amande douce sur un comprimé neutre. A sucer 3 à 4 fois par jour pendant 4 jours.

© Miss & Mister Corail / DR

via Stop au rhume, grippe, bronchite… avec les huiles essentielles ! — Miss & Mister Corail

Publicités

L’aromathérapie c’est quoi ? — Médecine naturelle

 

L’aromathérapie c’est quoi ?

L’aromathérapie existe depuis des millénaires. L’huile essentielle est le résultat de la distillation à la vapeur d’eau d’une plante aromatique. On parle d’huile essentielle et pourtant… elle ne contient absolument aucun acide gras. On utilise le plus souvent une seule partie de la plante, parfois la plante entière.

Il est important d’utiliser des huiles essentielles de qualité avec les mentions «HEBBD», «HECT», «BIO» ou «Huile Essentielle 100% Pure, Naturelle et Chémotypée», disponible en pharmacie ou parapharmacie.
Seul le nom latin de l’espèce botanique est suffisamment précis (ex: lavande, thym, romarin,…).

Les huiles essentielles obtenues sont très actives et doivent être utilisées avec certaines précautions d’emplois.

Comment prendre les huiles essentielles ?
Ces posologies sont à titre indicatif et peuvent changer suivant l’huile essentielle et de l’affection à traiter.

Dans mon blog, je considère que les huiles essentielles sont interdites chez la femme enceinte et allaitantes et chez les enfants de moins de 7 ans (12 ans pour inhalations) même si certaines peuvent être utiliser, ainsi que chez les asthmatiques et les épileptiques.
Si un doute persiste, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou pharmacien.

  • La voie respiratoire : inhalations sèches (sur un mouchoir), humides (dans un bol d’eau chaude) ou dans un diffuseur, à défaut une soucoupe en verre ou porcelaine placée près d’une source de chaleur afin d’assainir l’air ambiant.

Inhalations sèches : 2 gouttes sur un mouchoir ou un oreiller
Inhalations humides : 6 gouttes dans un bol d’eau très chaud mais non bouillante
Diffuseur : 4 à 5 gouttes en général sinon suivre les recommandations du fabricant.

  • La voie orale : à prendre sur un support (morceau de sucre, cuillerée de miel ou d’huile végétale, comprimé neutre,.. ) car certaines peuvent irriter ou brûler les muqueuses. Certaines huiles essentielles peuvent être utiliser en cuisine, intégrer dans un plat.

Adultes : 2 gouttes / prise 3 à 4 fois par jour sauf certaines huiles essentielles.
Enfant de plus de 7 ans : 1 goutte / prise 3 fois par jour

  • La voie cutanée : c’est la voie « royale » car les huiles essentielles traversent très rapidement la barrière cutanée pour rejoindre la circulation sanguine. Utiliser également lors des bains (à mélanger avec du lait ou une base pour bain) pour ne pas risquer de brûler la peau.

Adultes : 6 gouttes à mélangées dans 2 cuillère à café d’huile végétale
Enfants de plus de 7 ans : 4 gouttes dans 3 cuillères à café d’huile végétale
Bain : 10 gouttes mélangées à une base pour bain ou lait

via L’aromathérapie c’est quoi ? — Médecine naturelle

Des solutions naturelles pour vaincre la cellulite : le pouvoir des plantes — Mystic Beauté

cellulite

Ces capitons inesthétiques, qui nous gênent à l’approche de l’éte, sont liés à une accumulation de toxines qui enflamme les tissus et ralentit la circulation. Pour les combattre : drainez, éliminez !

Les plantes actives

Les sommités de reine-des-prés, les feuilles de bouleau, cassis, orthosiphon, le rhizome de chiendent, les queues de cerise sont de formidables diurétiques, qui vont réduire la rétention d’eau, les œdèmes et faire dégonfler le corps en volume.
Les feuilles de vigne rouge, d’hamamélis et de noisetier, les sommités fleuries d’achillée millefeuille et racines de petit houx sont à visée circulatoire pour relancer le système veineux et lymphatique.

L’efficacité des huiles essentielles

Leurs puissants principes actifs leur permettent de drainer, libérer les fibres « coincées » et accélérer la circulation, trois points essentiels dans la lutte anticapiton. Et l’action mécanique du massage renforce leur efficacité.
Le réflexe : le genévrier commun.

Dans un flacon de 100 ml,

-mélangez 5 ml de HE de genévrier commun

-et 95 ml d’huile végétale (HV) de noisette.

Appliquez localement 10 gouttes ou plus de ce mélange d’huiles, matin et soir, et effectuez ensuite des massages profonds.
Demandez au pharmacien de préparer l’huile anticellulite « prédouche » suivante

Dans un flacon de 100 ml :-

-3 ml de HE Helichrysum italicum (hélichryse italienne) ;

-5 ml de HE Cedrus atlantica (cèdre de l’Atlas) ;

-5 ml de HE Cupressus sempervirens (cyprès de Provence) ;

-5 ml d’ess. Citrus paradisii (pamplemousse) ;

-5 ml d’essence Citrus limonum (citron) ;

-100 ml de HV arnica qsp.

Appliquez 10 gouttes par zone à traiter en massages profonds avant la douche. Triturez, pincez (sans douleur) les « poches » spécialement envahies.
Demandez au pharmacien de préparer ces gélules :

-30 mg de HE Ocimum basilicum (basilic exotique) ;-

-10 mg de HE Hyssopus decumbens (hysope couchée) ;

-15 mg de HE Mentha spicata (menthe verte) ;

-25 mg de HE Cupressus sempervirens (cyprès de Provence).

Prenez 1 gélule matin, midi et soir pendant 20 jours. Arrêtez une semaine et recommencez.

Associez les vertus de 2 plantes

Ajoutez des racines de fenouil, de pissenlit, des feuilles de lierre grimpant et des algues marines (laminaire et varech) si un surpoids est associé à la cellulite.
Décoction : 4 c. à soupe du mé-lange dans 1 litre d’eau froide, porter à ébullition, faire bouillir 5 minutes, retirer du feu, couvrir et laisser infuser 10 minutes. Filtrer et boire le litre avant 19 heures.
Extrait hydro-alcoolique : 90 gouttes dans 1 litre d’eau peu minéralisée à boire avant 19 heures.
Gélules dosées à 250 mg : 2 au petit déjeuner, 2 au déjeuner et 2 au dîner.
À savoir : en cas d’insuffisance rénale, ne prendre que l’orthosiphon et boire 50 cl de tisane par jour seulement au lieu de 1 litre.

Nos bons conseils en plus

Patience et régularité sont de rigueur. La cellulite a tendance à toujours revenir, il faut donc toujours la chasser. Encore et encore.
Ne confondez pas cellulite et surpoids : ils n’ont aucun rapport.  La cellulite est d’ailleurs  plus gênante chez les femmes minces, car elle se voit davantage.
L’activité physique est la seule façon de prévenir son installation si vous avez un « terrain » à cellulite (mère, grand-mère), et aussi le meilleur moyen d’accélérer sa disparition. Nous vous recommandons l’aquagym et la natation, car la pression exercée par l’eau a une incroyable action anticapiton.
Gare aux régimes drastiques, 100 % végétaux. Manquer de protéines (poisson, viande, œuf) est le chemin le plus court pour fabriquer de la cellulite.

via Des solutions naturelles pour vaincre la cellulite : le pouvoir des plantes — Mystic Beauté

Le thym et ses vertus

Vertus : Prisées dans la cuisine provençale, les extrémités des tiges fleuries du thym sont riches en thymol, une essence camphrée bactéricide.

thym

Le thym est antiseptique et antiviral . Antitussif, il décongestionne les bronches. En cas de rhume, il diminue les sécrétions nasales. Il facilite aussi la digestion et soulage les ballonnements.

En pratique : A utiliser abondamment frais (pour plus de saveur), en branches dans les soupes, les ragoûts et les sauces. Émietté dans les marinades, il donne du goût. Séché, il est idéal dans le riz et la ratatouille. A noter : On peut aussi le prendre sous forme de tisanes, gélules ou huiles essentielles.

Mise en garde : Déconseillé aux hypertendus. Parlez-en à votre médecin.

Recette de la tisane de thym et romarin

  • Faire bouillir 1 litre d’eau
  • Ajouter un bouquet de thym et 2 branches de romarin (vous pouvez utiliser des feuilles sèches ou des branches fraîches)
  • Laisser infuser 2 à 3 minutes et voilà c’est prêt !
  • Buvez cette tisane chaude.

Précautions d’emploi

Cette tisane n’est pas recommandée pour :

  • les femmes enceintes ou qui allaitent
  • les enfants de moins de 12 ans

Vous pouvez également ajouter une cuillère à café de miel. Le miel rendra votre boisson plus agréable et viendra renforcer son côté désinfectant.

Pour la digestion

Le thym favorise indiscutablement la digestion.

Une infusion de thym dégustée après un repas a des effets bénéfiques et soulage des ballonnements. Il aide à absorber les aliments contenant beaucoup de fer. Connu par les Grecs pour son effet stimulant, il a effectivement un pouvoir contre la fatigue et l’anémie.

 

 

 

 

 
En savoir plus sur http://www.medisite.fr/phytotherapie-plantes-aromatiques-quelles-vertus-sante.1452.90.html#iD03ms6ZxmZ09jUK.99

Jambes lourdes vite un Bain de pieds ….

Ce bain de pieds relaxant va avoir une action anti-inflammatoire, décontractant et décongestionnant au niveau des veines de vos jambes afin d’obtenir des jambes légères

Relaxing foot bath with white orchids

Ingrédients : 

50 gr Sels de Bain de la Mer Morte

10 gouttes huile essentielle cyprès

25 gouttes huile essentielle niaouli

5 gouttes huile essentielle romarin camphre

Conseils d’utilisation

Verser ce mélange dans  de l’ eau chaude. ( environ 38°c )

Plongez vos pieds dans l’eau pendant 20 minutes.

 

L’origan calme les indigestions et l’aérophagie

L’origan cette plante aromatique calme les indigestions et l’aérophagie en stimulant les estomacs paresseux.

origan

  • Infusion : 1 cuillère à café dans une tasse d’eau bouillante, laisser infuser 10 mn. Boire 3 tasses par jour.
  • Aromathérapie : choisissez de l’HE d’origan de Grèce (Origanum heracleoticum) et diluez-la à 50 % dans une huile grasse (noyaux d’abricots ou jojoba).

Crèmes naturelles pour crevasses aux pieds 

Utilisez des soins naturels pour crevasses aux pieds

Utilisez des soins naturels pour crevasses aux pieds

 

Crèmes naturelles

Il est possible de préparer des crèmes naturelles destinées à soulager les crevasses aux pieds.

  • La solution la plus simple est d’utiliser très régulièrement (plusieurs fois par jour si nécessaire) de la vaseline.
  • L’huile de macadamia est également idéale pour hydrater les pieds. Il suffit de l’appliquer sur des pieds lavés et secs puis d’enfiler des chaussettes pour la laisser agir au cours de la nuit.
  • Appliquer directement de la banane en purée sur la partie du pied qui est fendue. Laissez en place pendant dix minutes. Opération à répéter chaque jour.
  • Crème banane-coco ou banane-avocat : même technique que précédemment en mélangeant la banane à de la chair de noix de coco ou à de la chair d’avocat, et en les mixant ensemble jusqu’à obtenir une crème.
  • Vous pouvez appliquer sur vos crevasses un mélange de glycérine et d’eau de rose.
  • Préparez un mélange composé à moitié d’huile d’olive, à moitié d’eau de chaux (et éventuellement de glycérine liquide). Mettez cette préparation sur vos crevasses et conservez-la dans un flacon fumé pour la protéger de la lumière.
  • Autre mélange maison envisageable : paraffine et huile de graines de moutarde. Appliquez ce mélange le soir au coucher et rincez le matin. Répétez l’opération pendant deux semaines.

Bains de pieds

  • Réalisez des bains de pieds de jus de citron. Laissez les pieds tremper pendant dix minutes. En les retirant, retirez sans forcer les peaux mortes à l’aide d’une brosse de pédicure.
  • Vous pouvez également réaliser des bains de pieds contenant du gros sel.

Huiles essentielles

Quelques préparations à base d’huiles essentielles (HE) existent pour soulager les crevasses aux pieds et éviter leur récidive :

  • Mélangez une quantité égale d’HE de Carotte, de Géranium et de Lavande avec de l’huile végétale (HV) de Calendula. Laissez reposer quelques jours et appliquez le mélange une fois par jour après avoir passé la pierre ponce sur les pieds secs.
  • En suivant le même principe que précédemment, mélangez :
    • 15 gouttes d’HE de Camomille ;
    • 15 gouttes d’HE de Carotte ;
    • deux cuillères à soupe d’HV de Calendula.
  • Vous pouvez également réaliser un bain de pieds avec de l’eau chaude et quelques gouttes d’HE de Lavande diluées dans un peu de gel douche.
  • Réalisez un mélange de ces huiles que vous utiliserez matin et soir :
    • d’1 ml d’HE d’Achillée millefeuille ;
    • d’1 ml d’HE de Cèdre atlas ;
    • d’1 ml d’HE de Sauge officinale ;
    • de 10 ml d’HV de jojoba ;
    • de 10 ml d’HV de germes de blé ;
    • de 10 ml d’HV de bourrache ;
    • de 15 ml d’HV d’arachide ;
    • de 15 g de beurre de karité.

Remarque : toutes ces huiles essentielles sont déconseillées chez les enfants de moins de 10 ans et chez les femmes enceintes ou qui allaitent.

Source ooreka.fr

Voyage avec l’aromathérapie en guise de pharmacie — Les z’Equilibrés Heureux

Toute l’année nous les attendons avec impatience…les vacances ! Passez des vacances sereinement avec l’aromathérapie, c’est possible!

Sous le soleil à flâner, au bord de mer, à la montagne, ou au bord de la piscine. Les plus aventurier d’entre nous préfèrent braver les montagnes, partir en excursion, faire du bivouac. Pour d’autre les vacances riment avec activités sportives, visites et découverte de nouveaux paysages. Pour certains, c’est simplement le plaisir de partir en famille. Cela étant dit, l’excitation est au rendez-vous et cela commence avec la préparation des valises. Comme tout bon voyageur, la trousse à pharmacie est un élément phare à ne pas négliger, car nous le savons, les vacances supposent aussi des incidents imprévus. Si comme moi, vous privilégiez la médecine naturelle vous pourrez vous inspirer d’astuces à base d’aromathérapie pour partir tranquille.
 L’aromathérapie est une méthode thérapeutique utilisant les huiles essentielles réputées pour leurs vertus.

Vous trouverez donc dans cet article ma sélection d’huiles essentielles pour partir en vacances. Efficaces pour lutter contre le stress, le mal des transports, les insomnies et bien d’autres encore.

PRECAUTIONS: Les huiles essentielles sont très puissantes et doivent être absolument diluées pour une application sur les muqueuses. Elles nécessitent aussi d’être hors de portées des enfants et femmes enceintes. Il est possible de rencontrer des phénomènes d’intolérance ou d’allergies aux huiles essentielles.

1- Huiles essentielles contre les maux de transports

Par voie orale:

Par application cutané: Appliquer sur la région des tempes et du cou

2- Huiles essentielles contre les insmonies

Décalage horaires, troubles du sommeils, stress ? Il est possible de vous aider à bien profiter de vos vacances et cela commence par de bonnes nuits de sommeil.

Par inhalation: Avant de vous coucher

Par voie cutanée: Appliquez le mélange au niveau du plexus solaire avant le coucher

3- Huiles essentielles contre les troubles digestif

Vacances à l’étranger? Eau non potable, ballonnements et troubles digestifs?

Par voie cutanée: Appliquez en massant le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre

  • 2 gouttes d’huile essentielle de gingembre diluées dans une cuillère à soupe d’huile végétale (stimulant du transit intestinal)

Par voie oral:

4- Huiles essentielles contre les piqures et morsures

Morsures de serpent:Peut-être avez-vous déjà fait une rencontre inattendue et désagréable avec un serpent ? Marcher sur sa queue l’aurait poussé à vous mordre? Si tel est le cas, seules les vipères sont venimeuses.

Par voie cutanée: Appliquez sur la morsure

  • quelques goutes d’huile essentielle de lavande (apaisante et cicatrisante)
  • quelques goutes d’huile essentielle de tea tree (anti-tétanique)

Piqûres d’insectes:
 Bien évidement, les insectes font part entière de notre quotidien. Souvent bénin, il n’est pas rare de se faire piquer par des moustiques, guêpes ou frelons.

Par voie cutanée: Appliquez dans un premier temps

  • quelques goutes d’huiles essentielles de lavande sur la piqûre
  • 1 goute d’huile essentielle de menthe (soulage, anti-démangeaison)

Eloigner les moustiques: Appliquer sur la peau

  •  quelques gouttes d’huile de citronnelle sur la peau en la diluant avec une huile végétale ( répulsif )

5- Huiles essentielles contre les douleurs musculaires, entorses, foulures

Après une longue randonnée ou activités sportives, il est possible que vous ressentiez des douleurs musculaires, que vous vous soyez blessé.

Par voie cutané: Appliquez sur les zones douloureuses

6- Huiles essentielles pour apaiser les coups de soleil

Flâner au bord de la mer, bronzer au soleil pendant des heures, c’est agréable, apaisant. Et ensuite viennent les souffrances…Quelles huiles appliquer pour soulager les brûlures et les coups de soleil?

Par voie cutanée: Massez vos coups de soleil, ou brûlures

  • 15 gouttes d’huiles essentielles de lavande dans une cuillère à soupe d’eau distillée ( anti-douleur)
  • 15 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé diluées dans une cuillère d’huile végétale (apaise)

Les huiles essentielles sont réputées pour leurs vertus enrichissantes.  Elles soulagent notre organisme des douleurs, du stress, et tracas du quotidien. Les huiles sont aussi très sollicitées pour des astuces beauté.

via Voyage avec l’aromathérapie en guise de pharmacie — Les z’Equilibrés Heureux

L’aromathérapie et le stress: ça marche ? — Delphine Blondel Nutritionniste

Il y a énormément de choses à dire sur les possibilités d’impact des huiles essentielles sur le stress. Il existe d’ailleurs des tonnes de livres sur le sujet…Mais ce qu’aucun livre ne remplacera, c’est VOUS ! Je veux dire par là que vous êtes unique, avec votre vécu, vos préférences, vos envies, votre stress et la manière avec laquelle vous le gérez…

Si il est de notoriété publique que l’huile essentielle de lavande vraie (officinale ou fine) est utilisée pour apaiser le système nerveux, il n’est pas rare qu’elle ne fonctionne pas du tout chez certaines personnes.

POURQUOI CA NE MARCHE PAS SUR VOUS ?

A partir du moment où un huile essentielle n’est pas utilisée pour une lésion « banale » (type coup de soleil, petite brûlure,…) où les indications sont valables pour tous, il y a un court-circuitage plus que probable par le système nerveux (système limbique, siège des émotions, de la mémoire,…).

Donc une huile essentielle  a beau avoir une composition parfaite pour « en théorie » apaiser le système nerveux sympathique, il se peut que cela ne fonctionne pas.

QUE FAIRE ?

  • Soit vous êtes intéressé et pas pressé: il peut être intéressant de voir par vous même comment vous réagissez aux différentes huiles essentielles réputées pour impacter le stress. Testez les recettes de livres sur le sujet (mais surtout lisez bien tout avant de faire de l’auto-médication !)
  • Soit vous vous faites guider par votre thérapeute, qui grâce à son anamnèse, à la connaissance qu’il aura de votre personnalité, pourra vous guider vers certaines huiles et vous expliquera clairement comment les utiliser
  • Suivez une formation qui vous fera gagner du temps en vous expliquant clairement comment vous y prendre. Bien souvent, vous y recevrez un syllabus condensé allant droit à l’essentiel. Le fait d’interragir avec un formateur et des participants est très stimulant et motivant. Oui c’est vrai, je prêche pour ma chapelle puisque j’organise des formations 😉 …mais je reste persuadée que l’immersion dans un sujet est la meilleure manière d’apprendre.

Mais quoi qu’il en soit………… il faudra tester.

Ceci dit, si l’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia ssp angustifolia), n’hésitez pas à l’utiliser en application cutanée diluée sur des plexus ou le long de la colonne vertébrale.

J’écrirai bientôt d’autres articles avec des petites recettes car c’est souvent ce que vous préférez 🙂 mais n’oubliez pas……….vous êtes UNIQUE !

via L’aromathérapie et le stress: ça marche ? — Delphine Blondel Nutritionniste