Rhume du chat : 4 remèdes pour soulager votre animal

Rhume du chat

Le rhume du chat, mieux connu sous le nom d’infection des voies respiratoires supérieures féline, est une affection fréquente qui touche un grand nombre de chats chaque année. Ces maladies ont un général des symptômes similaires au rhume chez l’homme, et il n’est pas rare d’entendre votre animal de compagnie tousser ou éternuer, avoir les yeux larmoyants ou encore le nez qui coule. Alors que la plupart de ces affections disparaissent au bout de quelques jours, il existe des remèdes maisons pour soulager votre chat et accélérer son processus de récupération.

Tout comme les humains qui sont plus sujets au rhume lorsqu’ils sont dans de petits espaces de travail, en voyage ou dans les avions, les chats développent ce type d’infection lorsqu’ils sont en contact étroits avec d’autres chats. La méthode la plus courante de transmission se fait par les éternuements, les eaux partagées et les bols de nourriture. Le stress joue également un rôle important, car il va diminuer la réponse immunitaire d’un chat.

 

Les symptômes du rhume du chat

Un chat avec une infection des voies respiratoires supérieures ne sera pas très heureux. Il aura de graves crises d’éternuements le premier jour, suivies par les yeux larmoyants et enflammés, souvent touchés par la conjonctivite. Un écoulement nasal aqueux et une belle fièvre viendront se greffer par dessus et les propriétaires ne tarderont pas à s’en rendre compte.

Parce que l’affection concerne le nez, la plupart des chats vont probablement perdre leur sens de l’odorat, et donc ils vont perdre leur appétit, refusant la nourriture. Au fil des jours, l’écoulement nasal aqueux va s’épaissir et devenir purulent et collant. Le chat peut alors recourir à la respiration par la bouche.

 

Voici quelques remèdes maisons simples et efficaces pour soulager votre animal et ainsi soigner le rhume du chat.

1. Humidifier l’air

Les chats qui souffrent de ce type d’infection ont souvent des difficultés respiratoires. Un humidificateur d’air contribue à augmenter les niveaux d’humidité dans une pièce, et donc à éclaircir les voies nasales de votre animal, lui permettant de respirer plus facilement.

Vous pouvez également faire couler une douche chaude pendant 10 minutes dans une salle de bain ou votre chat se trouve, et lui faire respirer la vapeur. Attention néanmoins à ne pas le mouiller.

 

2. Gardez son nez et sa bouche propre

Un chat avec un URI peut éprouver une certaine quantité de mucus à la sortie de la bouche et du nez. Si vous ne nettoyez pas ce surplus du visage de votre animal de compagnie, cela peut provoquer un irritation ou d’autres infections.

Passez lui un chiffon doux ou une éponge que vous aurez passé sous l’eau chaude et essuyez doucement le visage de votre chat. Veillez à ne pas frotter trop fort, car cela pourrait causer une certaine douleur, voire une irritation supplémentaire.

 

3. Aidez-le à manger normalement

Un chat malade a besoin de manger une alimentation régulière et complète afin de maintenir son système immunitaire en bonne santé et donc aider à lutter contre le rhume du chat. Malheureusement, les chats avec ce type d’affection perdent souvent une partie de leur odorat, et donc refusent de manger ou perdent l’appétit. Soyez conscient qu’il faudra surveiller que les autres chats ne mangent pas sa nourriture. Vous devrez peut être donc l’isoler afin qu’il mange à son rythme et sans être stressé.

Dans le cas ou il refuse de manger ou présente une quelconque réticence, essayez de réchauffer sa nourriture quelques secondes au micro-ondes. Vous pouvez également essayer d’autres types d’aliments. Il est important de vous assurer que votre chat reçoive tous les éléments nécessaires à une bonne alimentation.

 

4. Reconnaître quand les remèdes ne sont pas efficaces

Il est crucial de répondre aux symptômes de la maladie de manière appropriée. Les remèdes maisons ne devraient être utilisés lorsque votre chat a des symptômes très légers. Si l’état de votre animal de compagnie se détériore ou persiste pendant plus de quelques jours, ou même après que vous ayez essayé l’un des remèdes maisons énumérés ci-dessus, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire immédiatement.

Les antibiotiques sont utiles dans le traitement de la plupart des infections respiratoires. Toutefois, il existe certains problèmes de santés plus graves qui ont des symptômes similaires à cela, et seul un vétérinaire pourra les identifier avec certitude.

 

Sources :

bestpethomeremedies

vetinfo.com

Publicités

Répulsifs et anti-fongiques — Mon potager du Haut-Doubs

Traitements préventifs

Purins

Les purins sont des décoctions fermentées de la partie feuillue de plantes. Le plus connu est le purin d’ortie mais il en existe un très grand nombre et chacun à son utilité. Pour l’utiliser comme répulsif ou antifongique, on le pulvérisera sur la plante, dilué à 1/20 pour la plupart. Attention ils sont très concentrés, il ne faut jamais les utiliser purs au risque de tuer la plante. Non dilués, ils font d’ailleurs de très bons désherbants.

Pour les réaliser facilement allez voir cet article.

A noter également que toutes ces plantes peuvent aussi s’utiliser en paillage directement sur le sol (non séché). En se décomposant, ils vont nourrir le sol et selon la plante, agir comme répulsif.

  • Absinthe : répulsif à limace
  • Consoude : s’utilise surtout en arrosage durant la fructification de la plante, riche en potasse, azote et bore
  • Fougère : Très bon répulsif à pucerons (pur), répulsif contre le taupin de la pomme de terre (dilué). Mais il tue les limaces et les escargots, il faut donc éviter de l’utiliser
  • Ortie : En arrosage il agit comme activateur de croissance. riche en azote et potassium. En pulvérisation c’est un anti-pucerons, anti-acariens, et carpocapse et il renforce également le système immunitaire. Je l’utilise régulièrement en arrosage mais aussi en pulvérisation dans ce but. Les plantes poussent plus vite et sont plus résistantes.
  • Pissenlit : Uniquement en arrosage. S’utilise pour activer la croissance de la plante. Riche en acide salycilique, potassium et éthyne (se dilue à 1/5)
  • Prêle : riche en silice, il renforce les défenses immunitaires de la plante. Contre le mildiou, l’oïdium, la rouille, la moniliose, la cloque…,
  • Rhubarbe : répulsif à pucerons, chenilles, limaces, contre la teigne du poireau
  • Tanaisie : contre la mouche du chou
  • Sureau : repousse les pucerons, altises et noctuelles, contre les taupes, rongeurs, campagnols… contre la rouille, le mildiou ou l’oïdium

 

Bouillie bordelaise

Le sulfate de cuivre est un traitement uniquement préventif contre les maladies telles que le mildiou. Malgré son origine naturelle, c’est un produit lourd, accepté en agriculture biologique mais qui laisse des traces de cuivre dans le sol. Ce métal est un polluant, toxique pour la plupart des micro-organismes présents dans le sol. En permaculture, on préfèrera utiliser des traitement sans aucun impact sur l’environnement et la biodiversité. Je ne peux donc que vous recommander de ne pas l’utiliser.

 

Savon noir

C’est une solution totalement naturelle et respectueuse de l’environnement pour lutter contre divers insectes. Mais je dois rappeler encore une fois que l’éradication d’une espèce de ravageurs n’est pas une solution « perma » car pas durable, et cela dérègle l’écosystème qu’on s’efforce à créer. Les pucerons permettent de nourrir des insectes prédateurs, et il est important d’en avoir dans son jardin pour maintenir l’équilibre.

Si toutefois vous faites face à une attaque d’une grande ampleur mettant en danger la plante, vous pouvez l’utiliser en dernier recours.

Recette :

  • 3 C à S de savon noir liquide
  • 1L d’eau

Pulvériser sur la plante, faire un deuxième passage 48h après

Utilisation : contre les pucerons, les acariens, les mouches, la cochenille, la piéride du chou et les altises.

A noter qu’il peut aussi s’utiliser comme agent mouillant dans une autre pulvérisation (purin, décoction…) : 1cc par litre

 

Traitements curatifs

Bicarbonate de soude

C’est un produit « miracle » totalement naturel qu’il est bon d’avoir chez soit. Il peut s’utiliser pour le ménage, la cuisine, la toilette, mais aussi au jardin. C’est entre autres un antifongique naturel et très puissant que je dégaine dès qu’une attaque de mildiou pointe le bout de son nez. On l’utilisera toutefois avec parcimonie, ou de façon exceptionnelle. En surdose il peut ralentir la croissance des plantes, et peut déséquilibrer le sol en créant des carences de calcium et magnésium. Si on est amené à en faire une utilisation importante, on peut le remplacer par du bicarbonate de potassium.

Ce traitement a plus d’efficacité en début de maladie.

Recette :

  • 5g de bicarbonate de soude max
  • 1 L d’eau
  • 1 cc de savon noir

Utilisation : contre le mildiou, ou l’oïdium, la rouge, les taches noires du rosier…

A noter : attention en pulvérisation sur des tomates en cours de fructification, le bicarbonate endommage les fleurs.

 

Ail (décoction)

Encore un anti-fongique naturel. Il peut s’utiliser sur toutes vos plantes au potager mais aussi sur les arbres fruitiers et sur les rosiers. C’est également un répulsif pour les pucerons et les acariens.

C’est probablement mon traitement curatif préféré. Il sent bon (j’adore l’ail), il est facile à faire, et vraiment efficace. En plus, on peut l’utiliser sans modération car il n’a aucun impact sur la micro-faune !

Recette :

  • 2 gousses d’ail
  • 1L d’eau
  • 1 cc de savon noir (à ajouter lorsque le mélange est froid)

Hacher l’ail. Faire bouillir 10 min et laisser refroidir. Mixer, filtrer et pulvériser sur le feuillage et au pied de la plante. Renouveler le traitement tout les 3 jours.

Utilisation : Mildiou, cloque, rouille, moniliose. Il est aussi efficace en traitement préventif contre la fonte des semis (à arroser au pied dans ce cas là).

A noter : Cette préparation ne se conserve que quelques jours

via Répulsifs et anti-fongiques — Mon potager du Haut-Doubs

Vinaigre blanc contre les puces de Nos charmants petits compagnons : Peu coûteux et 100 % naturel

Vinaigre blanc contre les puces : utile en prévention

Vinaigre blanc contre les puces : utile en prévention  Si vous pensez que votre animal de compagnie (chien ou chat) a été dans un endroit à risque : Remplissez une bouteille avec une moitié d'eau et l'autre moitié de vinaigre blanc. Appliquez cette solution directement sur le poil de votre chien ou de votre chat, en frottant bien pour que le mélange pénètre. Évitez soigneusement les yeux lors de cette opération. Bon à savoir : les chats n'aiment pas du tout l'odeur du vinaigre blanc, il faudra donc bien les tenir et les rassurer pour leur appliquer le mélange. En outre, il ne faut surtout pas appliquer ce mélange directement sur la peau du chat, cela risquerait de l'agresser. Mettez-en dans votre main et frottez délicatement le pelage. Vinaigre blanc contre les puces : efficace aussi en cas d'infestation  Si, en revanche, les puces se sont déjà installées dans le pelage de votre petit compagnon : Nettoyez votre animal avec un shampoing neutre spécialisé pour les animaux. Rincez et séchez bien votre animal. Préparez ensuite un mélange avec une cuillère à soupe de vinaigre blanc diluée dans un bol d'eau. Appliquez cette solution sur le pelage de votre animal à l'aide d'un gant de toilette, ou avec un peigne anti-puce pour plus d'efficacité. Répétez cette opération deux semaines plus tard, puis une nouvelle fois 15 jours après si les puces n'ont pas totalement disparu. Bon à savoir : brossez bien votre animal après chaque traitement, pour éliminer les puces mortes.

Vinaigre blanc contre les puces : utile en prévention

Si vous pensez que votre animal de compagnie (chien ou chat) a été dans un endroit à risque :

  • Remplissez une bouteille avec une moitié d’eau et l’autre moitié de vinaigre blanc.
  • Appliquez cette solution directement sur le poil de votre chien ou de votre chat, en frottant bien pour que le mélange pénètre.
  • Évitez soigneusement les yeux lors de cette opération.

Bon à savoir : les chats n’aiment pas du tout l’odeur du vinaigre blanc, il faudra donc bien les tenir et les rassurer pour leur appliquer le mélange. En outre, il ne faut surtout pas appliquer ce mélange directement sur la peau du chat, cela risquerait de l’agresser. Mettez-en dans votre main et frottez délicatement le pelage.

Vinaigre blanc contre les puces : efficace aussi en cas d’infestation

Si, en revanche, les puces se sont déjà installées dans le pelage de votre petit compagnon :

  • Nettoyez votre animal avec un shampoing neutre spécialisé pour les animaux.
  • Rincez et séchez bien votre animal.
  • Préparez ensuite un mélange avec une cuillère à soupe de vinaigre blanc diluée dans un bol d’eau.
  • Appliquez cette solution sur le pelage de votre animal à l’aide d’un gant de toilette, ou avec un peigne anti-puce pour plus d’efficacité.
  • Répétez cette opération deux semaines plus tard, puis une nouvelle fois 15 jours après si les puces n’ont pas totalement disparu.

Bon à savoir : brossez bien votre animal après chaque traitement, pour éliminer les puces mortes.

Reconnaître les punaises de lit et en prévenir l’infestation – Conseils et prévention – Portail santé mieux-être

Les punaises de lit peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé et sur la qualité de vie des personnes.

Savoir les reconnaître est donc essentiel pour agir rapidement afin de prévenir et de contrôler efficacement les infestations de punaises de lit.

Reconnaître les punaises de lit et en prévenir l’infestation

 

Reconnaître les punaises de lit et en prévenir l’infestation – Conseils et prévention – Portail santé mieux-être.

Procéder à l’extermination de punaises de lit

 

 

http://sante.gouv.qc.ca/conseils-et-prevention/proceder-a-l-extermination-de-punaises-de-lit/

Description

Les punaises de lit peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé et sur la qualité de vie des personnes. Savoir les reconnaître est donc essentiel pour agir rapidement afin de prévenir et de contrôler efficacement les infestations de punaises de lit.

Reconnaître les punaises de lit et leurs œufs

Les punaises de lit possèdent les caractéristiques suivantes :

Comparaison de la taille d'une punaise de lit et d'un pépin de pomme (4 à 7 mm).
  • Elles sont visibles à l’œil nu.
  • Les punaises adultes sont généralement brunes. Lorsqu’elles sont gorgées de sang, leur couleur va du rouge au brun foncé.
  • Elles sont de forme ovale et ont environ la taille d’un pépin de pomme aplati, soit de 4 à 7 mm de longueur.
  • Elles ne sautent pas et ne volent pas.
  • Elles se déplacent à la vitesse d’une fourmi.
  • Elles ont une durée de vie de 5 à 6 mois. Cependant, elles peuvent vivre plus d’un an sans se nourrir lorsqu’elles se mettent en état de dormance.

Les œufs des punaises de lit possèdent les caractéristiques suivantes :

  • Ils sont blanchâtres.
  • Ils sont de la grosseur d’une tête d’épingle.
  • Ils sont disposés en grappes et fixés un peu partout, dans de petits espaces serrés.
  • Ils éclosent environ de 10 à 14 jours après avoir été pondus.

Détecter la présence de punaises de lit

Les punaises de lit sont actives surtout la nuit. Elles vivent principalement dans la chambre à coucher. Elles fuient la lumière et s’abritent dans des endroits sombres, étroits et peu accessibles.

Certains indices permettent de détecter la présence de punaises de lit.

Indices qui peuvent se trouver sur la peau :

Piqûres de punaises de lit sur un dos.

Piqûres de punaises de lit sur un dos. Source : James Heilman, MD – Wikimedia Commons

  • piqûres semblables à celles des moustiques, qui provoquent des démangeaisons;
  • piqûres sur les parties du corps laissées découvertes pendant les heures de sommeil. Les premières piqûres peuvent être regroupées ou alignées sur la peau de la personne qui a dormi dans un endroit fortement infesté. Par la suite, si la personne continue à vivre dans l’endroit infesté, les piqûres apparaîtront un peu partout sur sa peau.

Indices qui peuvent se trouver dans le lit :

Regroupement de punaises de lit.

Regroupement de punaises de lit. Source : A.L. Szalanski – Wikimedia Commons

  • petites taches noires sur les draps, le matelas ou le sommier. Ces taches proviennent des excréments des punaises de lit;
  • présence de punaises de lit vivantes ou mortes, de peaux de punaises qui ont mué ou d’œufs près du dormeur. Ces traces peuvent se trouver dans le lit ou près du lit.

Cachettes des punaises de lit

Au début d’une infestation, les punaises de lit ont tendance à se cacher près de l’endroit où elles se nourrissent. Elles se cachent ainsi sur le matelas et le sommier, près de la personne qu’elles vont piquer durant son sommeil.

Dès que l’infestation devient plus importante, les punaises peuvent se disperser et se cacher ailleurs dans la chambre à coucher. Elles peuvent ensuite se déplacer dans les autres pièces.

Voici des exemples de cachettes possibles :

  • le sommier, les coutures et le dessous du matelas, et les ourlets des articles de literie;
  • la tête de lit, le mobilier de chambre et les tiroirs;
  • les vêtements, les sacs à dos ou à main et les valises;
  • les chaises, les fauteuils roulants, les sofas et les housses;
  • les tapis et les rideaux;
  • les moulures et les cadres de fenêtres ou de portes;
  • le derrière des plinthes chauffantes et des prises électriques;
  • la tapisserie décollée, les cadres et les affiches;
  • les fissures dans le plâtre, le bois ou le plancher;
  • les papiers, les livres, les téléphones, les radios et les horloges.

Connaître les modes de propagation des punaises de lit

Plus l’infestation est importante, plus les punaises de lit se déplacent dans les autres pièces de la résidence et dans d’autres logements.

Les punaises de lit peuvent s’introduire partout, même dans les maisons et les hôtels les plus propres. Elles peuvent circuler dans des endroits peu accessibles et très étroits, tels qu’une fente de l’épaisseur d’une carte de crédit.

Les punaises de lit se propagent :

  • par contact étroit avec des articles d’usage courant infestés, tels que des vêtements, des sacs à main, des fauteuils roulants, des matelas, des sofas, etc.;
  • lors du transport d’articles infestés, surtout lors des déménagements;
  • par les murs, les plafonds et les planchers, en se faufilant dans la tuyauterie, les conduits, les câbles électriques ou d’autres ouvertures;
  • par les draps, les vêtements ou tout autre textile apporté dans les salles de lavage ou les buanderies;
  • par les articles usagés infestés achetés dans les marchés aux puces, les friperies, les commerces de meubles usagés;
  • lors de la cueillette de meubles ou d’objets infestés laissés dans la rue;
  • pendant les voyages, dans les bagages, les sacs, les vêtements ou les sacs de couchage infestés.

Prévenir l’infestation de punaises de lit

Voici quelques conseils pour éviter les infestations de punaises de lit.

Évitez les encombrements

Évitez d’accumuler des objets et de les laisser traîner dans votre résidence. Vous réduisez ainsi le nombre d’endroits où les punaises de lit peuvent se cacher.

Inspectez les vêtements usagés que vous vous procurez

Soyez vigilant lorsque vous vous procurez des vêtements usagés. Prenez toujours soin de les inspecter. Transportez-les dans un sac fermé hermétiquement, c’est-à-dire de façon à ce que rien ne puisse en sortir ou y entrer. De retour chez vous, traitez les vêtements en suivant les recommandations pour traiter les textiles et les objets.

Inspectez les articles usagés que vous vous procurez

Évitez de rapporter chez vous des articles usagés en mauvais état ou abandonnés sur les trottoirs, comme des matelas, des sommiers, des meubles en bois ou rembourrés. Des punaises de lit pourraient infester ces articles.

Si vous décidez quand même de rapporter chez vous un de ces articles usagés, inspectez-le avec soin. Traitez-le à la vapeur chaude en suivant les consignes pour un traitement sans sécheuse ni laveuse. Placez les matelas ou les sommiers dans une housse antipunaises après les avoir traités à la vapeur chaude.

Prenez des précautions en voyage

Lorsque vous allez à l’hôtel, placez vos valises sur les supports à bagages ou dans le bain. Évitez de ranger vos vêtements et vos effets personnels dans les tiroirs ou de les placer sur le sol ou sur le lit.

Inspectez brièvement votre chambre, particulièrement votre lit. Si vous détectez la présence de punaises de lit dans la chambre, sur vos vêtements ou ailleurs, mettez tous vos effets personnels dans un sac de plastique. Fermez-le hermétiquement et conservez vos effets dans ce sac jusqu’à ce que vous les traitiez. Pour traiter vos effets personnels, suivez les recommandations pour traiter les textiles et les objets.

Inspectez vos bagages au retour de voyage

Dès votre retour, déposez vos valises sur une surface dure, comme le plancher de la salle de bain, de l’entrée ou du garage. Inspectez-les avec soin.

Si vous soupçonnez la présence de punaises de lit, traitez vos valises et leur contenu en suivant les recommandations pour traiter les textiles et les objets.

Une litière pour chat sans odeurs ?

  • Le nettoyage et l’astuce anti-odeurs : le bicarbonate de soude

  • Enfin, autant oublier les produits industriels, car vous disposez déjà chez vous du produit qu’il vous faut pour limiter les odeurs : le bicarbonate de soude, encore lui. Nous avions déjà parlé de son pouvoir absorbant, notamment pour désodoriser un micro-onde…
  • Le jour du nettoyage de la litière, vous pourrez laver le bac au vinaigre blanc dilué dans l’eau. Ce mélange désinfectera suffisamment la litière, et vaudra mieux que l’eau de javel. Ensuite, avant de recouvrir le fond du bac de votre litière agglomérante, tapissez le de bicarbonate de soude , afin de profiter de son pouvoir absorbant sur les odeurs.

7f6f01f0

Trucs et astuce pour lutter contre le tartre chez les chiens

Trucs et astuce pour lutter contre le tartre chez les chiens

nettoyage-crocs

Bien entendu, si votre chien présente l’un des facteurs favorisant l’apparition de tartre, il convient de commencer à régler ces points en priorité afin de réduire sa formation. Ensuite, il existe des trucs et astuces visant à prévenir et reculer la formation de tartre. D’autres peuvent agir sur du tartre déjà présent mais en quantité minime, si votre chien a de grosses plaques, inutile de rechercher une solution miracle, à ce stade la consultation vétérinaire s’impose.

  • Les lamelles dentaires anti-plaque : Ce sont des lamelles très abrasive, qui permettent aux chiens de se brosser les dents en mâchouillant. A donner régulièrement, quotidiennement serait le mieux
  • Les doigtiers : C’est une sorte de brosse à dent, où le maître peut insérer le doigt et frotter les dents de son chien avec. Pas la solution la plus miraculeuse mais plus efficace d’une brosse à dent toute simple. Brossage deux fois par semaine
  • Poudre naturelle : La poudre ( plaque off) est a verser dans les croquettes du chien et permet d’éliminer la plaque dentaire ainsi que le tartre. A utiliser quotidiennement
  • Instrument à détartrer : il s’agit d’un instrument utilisé par les vétérinaires, à embout biseauté, qui permet d’éliminer le tartre par plaque. A utiliser avec précaution.
  • Solution liquide : Il existe également des solutions liquides à verser dans l’eau de gamelle du chien. Elles agissent en limitant la formation de plaque.

Il existent également quelques astuces naturelles :

  • Donner des grosses croquettes : donner aux chiens de petites tailles des croquettes suffisamment grosse pour le forcer à croquer. La croquette donnera alors un effet abrasif naturel sur les dents du chien. Cette solution n’est valable que pour les chiens de petites et moyenne tailles.
  • Donner un pain rassis : Une bonne baguette bien dur, peut également convenir pour aider à combattre la formation de tartre

Source :http://www.toutsurleschiens.com/dossiers/Sante/tartre-du-chien.php#truc

Comment nettoyer, toiletter les chiens au bicarbonate ?

Comment nettoyer, toiletter les chiens au bicarbonate ?

10609416_10204627320223720_5524247287327115741_n

– Pour rendre le poil de chiens doux et brillant et sans odeurs :

– Dans le bain :

  1. – Prenez du bicarbonate de soude.
  2. – Mettez du bicarbonate dans l’eau du bain.
  3. – Mélangez bien le tout.
  4. – Laver votre chien.

 Pour le lavage à sec : 

  1. – Prenez du bicarbonate de soude.
  2. – Saupoudrez le poil de votre chien avec le bicarbonate.
  3. – Frictionnez bien le poil de votre animal.
  4. – Puis brossez pour débarrasser du surpl

répulsif naturel anti fourmis

Recette du répulsif naturel anti fourmis :

Mélangez 5 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie avec 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. Versez le mélange dans un vaporisateur et ajoutez-y 1/4 de litre d’alcool à 40°. Pulvérisez les endroits où passent les fourmis avec ce répulsif maison. N’utilisez pas ce répulsif sur du carrelage ou du marbre…l’alcool pourrait attaquer votre revêtement.

répulsif naturel anti fourmis

répulsif naturel anti fourmis

Soulager les piqûres de moustiques

Remèdes traditionnels ou de grands-mères

Ne grattez surtout pas.
 
Suggestions pour diminuer la sensation de brûlure et de démangeaison :

 

  • Cueillez et froissez des feuilles de plantain, d’oseille, d’absinthe, de bardane, d’absinthe, de mauve, de cassis ou autres feuilles vertes de la campagne à portée de la main, ou une fleur de géranium, appliquerez directement sur la piqûre et massez avec le suc de ces feuilles (ou fleur) en frottant énergiquement la région douloureuse. Idem en utilisant une branche de persil, des feuilles de tomate, de blette, de chou bien écrasées, ou de salade.
  • Tamponnez la lésion avec du jus de citron ou d’ail écrasé.
  • Appliquez des compresses d’argile et renouveler ce cataplasme toutes les 3 à 4 heures.
  • Pour soigner une piqûre de moustique vous pouvez appliquer du vinaigre de cidre ou du vinaigre blanc ou posez une compresse avec du vinaigre blanc.
  • Appliquez sur la zone piquée, un sachet de thé humide, chaud mais pas bouillant.
  • Soulagez une piqûre de moustique en la frottant avec du savon de Marseille mouillé !
  • Appliquez sur les piqûres une solution de bicarbonate de sodium confectionnée en mélangeant 3 quarts de bicarbonate pour un quart d’eau.
  • Coupez un oignon en 2 et écrasez-le légèrement. Frottez la lésion occasionnée par la piqûre, attendez que la démangeaison s’estompe puis rincez avec de l’eau et du savon de Marseille.
  • Frottez une pierre d’alun sur la zone piquée.
  • Appliquez un coussin glacé, une compresse d’eau glacée, ou un glaçon sur la piqûre.
  • Appliquez de la crème « Rescue » des Fleurs de Bach sur la lésion.

Les trucs pour lutter contre les pucerons

Les trucs pour lutter contre les pucerons

Les pucerons sont terribles pour les plantes! Ils s’agglutinent sur les feuilles pour en extraire la sève! Cela a pour conséquence des  feuilles qui se collent et s’enroulent ! Il est possible de traiter les pucerons avec des produits naturels.

Période pour traiter les pucerons
Il faut traiter dès le printemps, lors de l’éclosion des œufs et ce jusqu’à l’automne.

Un traitement régulier contre les pucerons peut vous permettre d’éradiquer leur présence définitivement.

Dégâts causés par les pucerons
Les pucerons s’attaquent en priorité aux plantes affaiblies ou aux jeunes pousses. L’invasion des pucerons, qui piquent la plante pour se nourrir de la sève a pour conséquence :

une diminution de la croissance,
des feuilles flétries,
des branches desséchées,
un feuillage jauni.
Inutile de dire que la plante souffre et risque de mourir à moyen terme. En ce qui concerne les arbres fruitiers ou les potagers, les pucerons entraînent une récolte moins bonne!

La nature étant bien faite, la lutte anti-puceron se passe naturellement. Par exemple, les coccinelles se nourrissent des pucerons. Mais il est toujours bon d’aider un peu la nature …

Il faut donc traiter les pucerons sans attendre.

Les traitements écologiques contre les pucerons
La coccinelle

Traiter les pucerons naturellement et efficacement En premier lieu, nous pouvons utiliser des coccinelles. Ces dernières se nourrissent naturellement des larves pucerons. Il suffit donc de placer des coccinelles ou larves de coccinelles près de nos plantes à traiter.

Elles sont vendues soit adulte, soit à l’état de larves. Les adultes sont d’une utilisation plus facile et moins fragiles mais les larves, très gourmandes en pucerons seront redoutablement efficace !

Le purin d’orties ou de fougères

Le purin d’orties se vend en jardinerie, mais vous pouvez très facilement le réaliser vous-même.

Il suffira de l’utiliser en pulvérisation sur vos plantes.

C’est une solution très efficace et 100% BIO.

Le purin de rhubarbe

De même que le purin d’orties, fabriquer son purin de rhubarbe est simple! Vous pouvez en faire dès avril en utilisant les feuilles de rhubarbe.

Eau savonneuse

Traiter les pucerons naturellement et efficacement Vous pouvez mélanger 1 cuillère à soupe de savon noir liquide ou 150g de savon de marseille en copeaux avec 1L d’eau.

Cette préparation s’utilise en pulvérisation.

C’est très efficace et, utilisé de manière répété, cela peut éradiquer définitivement les pucerons.

Eau et huile d’olive

Comme pour l’eau savonneuse, mélangez 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et 1L d’eau. Pulvérisez sur vos plantes.

Les plantes repousse pucerons

Certaines variétés de plantes sont des répulsifs pour les pucerons.

Parmi ces plantes on trouve :

les capucines,
les œillets d’inde,
la lavande,
la sarriette.
Plantez-les dans vos massifs.

Comment éliminer et se débarrasser des mouches naturellement?

Comment éliminer et se débarrasser des mouches naturellement?
22 recettes maison, remèdes d’autrefois à aujourd’hui, à base de produits naturels aux plantes pour faire fuir et tuer les mouches.
Voici venus les beaux jours ensoleillés de l’été, mais aussi la saison des mouches.
Ces insectes deviennent alors envahissants, surtout lorsque l’on habite à la campagne, près de champs agricoles. Même un foyer rigoureusement propre se verra envahit de ces insectes désagréables et peu hygiéniques.
Chasser, détruire les larves, les oeufs de mouches
A l’extérieur, les mouches aiment pondre dans des endroits comme le fumier, le compost, les dépôts d’ordures, les poubelles. Nettoyez régulièrement ces lieux pour supprimer les oeufs pondus et les contaminants qu’ils pourraient contenir. A la maison, surtout pour celles situées près de champs de bestiaux et des fertilisations des terres agricoles au lisier, les mouches pondent leurs oeufs derrière les meubles. Retirez régulièrement les meubles, aspirez les oeufs, les larves, les pupes et jetez le sac d’aspirateur. De même, lorsque vous ouvrez le réfrigérateur, prenez rapidement ce dont vous avez besoin et refermez immédiatement l’appareil. Les mouches et les moucherons s’insèrent rapidement dans le frigo et risquent de contaminer vos aliments, vos viandes.
Eloigner les mouches de la maison
Plus les lieux sont propres, comme la cuisine, les toilettes, la salle de bains, mieux ce sera pour éloigner les mouches. Mais ce n’est certes pas suffisant selon le lieu de vie et la proximité de bétails. Les moustiquaires aux fenêtres, à la porte d’entrée, la pénombre sont aussi d’autres moyens pour lutter contre l’invasion des mouches.
Disposez près des ouvertures:
• des bols remplis d’orange fraîche, de zestes de citron et de clous de girofle secs mélangés.
• des pots de rue (aurait également des propriétés anti-puces)  et de tanaisie.
• des récipients ou des pots de menthe, de basilic, de géranium citronné, un bouquet de lavande fraîche.
• des bols remplis d’une infusion de feuille noyer.
• des gousses d’ail, des tranches d’oignons régulièrement remplacées. Les oignons étaient d’ailleurs utilisés pour préserver les cadres dorés des souillures de mouches. Pour cela, faites bouillir 3 ou 4 oignons dans un demi litre d’eau, puis enduisez les dorures à l’aide d’une brosse à dent. La même recette est indiquée avec de l’ail.
• une tasse d’huile de laurier, que les bouchers d’autrefois utilisaient pour badigeonner les portes, les tables et les fenêtres, protégeant ainsi leurs viandes (voir photo 2 mouche à viande).
• de l’encens de camphre, l’odeur du camphre brulé éloigne les mouches.
• des feuilles de courges séchées brulées sur du charbon faisaient fuir les mouches ou mourir celles qui restaient dans les lieux, selon les anciens. Pendant ce traitement, il convient d’éloigner les oiseaux.
• un mélange d’huiles essentielles composé de lavande, d’eucalyptus, de citronnelle et de cèdre, diffusé également dans la cuisine ou les autres pièces. Dans la chambre versez quelques gouttes de ces huiles sur des cotons, ou encore placez de l’extrait de hêtre. En substitution d’un diffuseur, vous pouvez fabriquer une bougie avec ces huiles essentielles, voir ce mode d’emploi de fabrication des bougies  anti-mouches et moustiques.
Pour protéger les jambons, les saucissons pendus à sécher, les anciens les enduisaient de lie de vin et de vinaigre. De même, ils dispersaient du laurier frais dans les pièces de la maison, une plante dont l’odeur serait désagréable aux mouches. Pour protéger les bêtes (chevaux, poneys, mulets…) des mouches, les agriculteurs d’antan les badigeonnaient d’une mixture faite d’une poignée de laurier bouillie 5 minutes dans un kg de saindoux. Une autre solution consistait à les laver avec une infusion de marrube noir (ballote), ou de morelle, ou de chicorée sauvage ou encore de feuille de noyer.
Les mouches aimant à se réfugier dans les endroits chauds et ensoleillés, la nuit ou dès qu’il fait froid ouvrez en grand les fenêtres.
Tuer, éliminer les mouches dans la maison: les pièges à mouches, les attrape-mouches
Les petits pièges à mouches sont souvent très actifs, en voici quelques uns:
• des petites bouteilles remplies d’eau très sucrée.
• des petites bouteilles remplies d’eau très savonneuse, dont l’ouverture est diminuée par un cartonnage percée, enduit de miel.
• des papiers gluants fabriqués avec du cartonnage ou des post-it, enduits de mélasse.
• des sacs en plastique remplis d’eau, placés aux entrées.
Ces méthodes ne sont certes pas toujours esthétiques mais elles ont le mérite d’être efficaces et naturelles! Sachez enfin que les mouches détestant le froid, les ventilateurs, les climatiseurs sont leurs ennemis. Bon à savoir, les anciens avaient remarqués que les mouches n’aimaient pas les pièces de couleur bleu. C’est ainsi, que les agriculteurs peignaient les salles de traite en bleu.
Nettoyer les excréments de mouches et les traces de papiers anti-mouches
Sur les murs, le carrelage ou le bois, utilisez une éponge mouillée imbibée de liquide vaisselle et d’eau. Si les tâches de « crottes » de mouches résistent, essayez l’alcool ménager sur un chiffon doux. Pour la glue des papiers anti-mouches, utilisez un chiffon imbibé d’essence. à la térébenthine.

Sources:

Michel Ragot,

Contre les pucerons, des petites astuces

Contre les pucerons, des petites astuces, des potions magiques, des insecticides maison …

Quelques « trucs » pour se débarrasser de ces maudits pucerons qui envahissent lauriers, rosiers et autres de nos belles fleurs ou plantes …..
Vous connaissez d’autres solutions, faites nous en part.

– Fleurs (pas légumes): faire tremper, pendant un jour+une nuit, dans un seau d’eau (de pluie de préférence) un paquet de tabac (le moins cher. .c’est la même chose), filtrer, et asperger toutes les fleurs qui se font manger par les pucerons …  effet garanti, et 100% bio !

– Pour éviter d’avoir des pucerons sur les rosiers, planter au pied, du persil. J’ai essayé, ça marche !

– Plantez dans le pot de vos plantes vertes, des allumettes, la tête dans la terre. Le soufre contenu dans cette dernière sera funeste aux pucerons.

– Pulvérisez vos rosiers avec une « potion » préparée avec des feuilles de lierre macérées dans de l’eau pendant quelques jours. Vous éviterez les pucerons.

–  Mettre de l’eau mélangé à de l’huile d’olive, ça marche, plus un seul puceron, en + cela a nourrit mes plantes ! Essayez ! (Là, tu va me dire que je gaspille l’huile d’olive qui peut servir à bien d’autres choses)
– Solution d’une cuillère à soupe de savon noir dans un litre d’eau à renouveler tous les 15 jours environ.
Mon expérience auprès des rosiers a été vraiment concluante. L’année dernière, j’ai pulvérisé avec un mélange de savon noir avec un beaucoup d’eau. Tout les pucerons ont disparu, j’ai recommencé à chaque invasion et vraiment très bien. Voilà moi pour les rosiers et pucerons.
– Insecticide bio Maison
Cette recette d’insecticide « biologique » devrait permettre de diminuer les infestations dans votre jardin.
Cet insecticide naturel est aussi efficace comme fongicide contre le blanc et la rouille.
Pulvérisez cet insecticide naturel plutôt le matin tôt et laver le feuillage avec de l’eau 15 minutes après application.
Composants
1 litre d’eau
10 à 20 ml de savon
10 à 30 ml d’huile à bébé
10 à 20 ml de bicarbonate de soude
– Pour faire un concentré d’insecticide bio
2 têtes d’ail complètes, couvrir l’ail d’huile sinon ajouter 4 cuillères à soupe d’huile
Laisser macérer 24 à 48 heures
Ajouter 2 cuillères à thé de savon à vaisselle et 4 tasses d’eau pour 4 litres
Utilisation de l’insecticide bio : utiliser dans la proportion de 1 de concentré pour 20 d’eau pour le gazon par exemple. Ne pas hésiter à diluer avec plus d’eau et à appliquer tôt le matin car le soleil peut brûler les feuilles enduites d’huile.

– Une autre recette d’insecticide bio à base d’ail
Il faut prendre 2 gousses d’ail avec 1 oignon et une cuillère de poivre de Cayenne moulu.
Faire macérer le tout dans 1 litre d’eau bouillante pendant une à deux heures puis y ajouter du savon noir (une cuillère).
Laisser le tout macérer pendant une semaine avant de filtrer
Utiliser cet insecticide bio dans votre jardin en vaporisant sur vos plantes pour chasser les pucerons et autres insectes.

– Une recette insecticide, les orties contre les pucerons
Marre des pucerons qui envahissent vos rosiers ?
Pour vous en débarrasser, faites votre propre mixture bio.
Trempez des orties dans l’eau pendant une bonne semaine dans un seau ou un arrosoir. Ajoutez ensuite de l’eau pour diluer la décoction et pulvérisez la sur les plantes à pucerons.

– Le marc de café comme insecticide naturel
Le marc de café est particulièrement efficace contre les pucerons.
Le marc de café agit comme un répulsif, notamment contre les escargots, les fourmis et les limaces.
Notez que le marc de café n’est pas très apprécié des chats non plus.

Repousser les araignées dans votre maison

Araignées : les repousserPour l’araignée, pensez aux marrons ou aux châtaigniers !

Puisque les araignées s’invitent dans nos maisons au moment où les températures extérieures diminuent et au moment où les marronniers perdent leurs fruits, allez donc faire un tour à l’extérieur pour y ramasser quelques marrons encore munis de leur coquille verte.

Coupez les fruits en deux et disposez-les dans les coins de votre maison, une astuce de grand-mère veut que le marron fasse fuir les araignées.

8 remèdes naturels de ma grand mère

Trucs et astuces de nos grand-mères : Les 8 produits miracles

Le vinaigre

  1. Fait briller les robinets en inox…et les cheveux ternes.
  2. Décape les brûleurs encrassés.
  3. Nettoie les vitres, l’argenterie, les sols en pierre et le carrelage,  les cadres dorés, les meubles en bambou.
  4. Détartre la verrerie.
  5. Détache théière et carafe à vin.
  6. Elimine les traces de moisissures. Ressuscite la pointe desséchée d’un feutre.
  7. Fixe les couleurs du linge (à diluer dans de l’eau froide)
  8. Elimine les taches de fruits (sur les tissus synthétiques, soie, laine), les marques de transpiration (des lainages), les trace de rouille.

Le sel

  1. Récure les casseroles brûlées.
  2. Détache thèiéres, cafetières et carafes à vin.
  3. Elimine le calcaire (ajouter un jus de citron).
  4. Prolonge la durée d’une bougie et limite les coulures (à déposer au pied de la bougie).
  5. Nettoie porcelaine et faïence.
  6. Fixe les couleurs du linge.
  7. Rend le linge plus facile à repasser, lorsqu’il est ajouté à l’eau de rinçage.
  8. Ravive le parfum d’un pot-pourri.
  9. Nettoie la semelle du fer à repasser.
  10. Elimines les taches de café.

Le citron

  1. Désodorise l’évier
  2. Fait étinceler la porcelaine.
  3. Enlève les taches d’oeuf sur les couverts en argent.
  4. Adoucit les mains.
  5. Blanchit les ongles, fortifie les ongles mous (ajouter de l’huile d’olive).
  6. Blanchie les dents.
  7. Nettoie les sièges en paille et bronzes dorés.
  8. Ravive le marbre (ajouter du sel fin).
  9. Blanchit l’ivoire et le coton.
  10. Elimine les taches d’encre, de fruits (sur tissu synthétique), traces de transpiration (sur tissu délicat).
  11. Lustre les bijoux en argent.
  12. Evite aux bijoux en toc de noircir les doigts.
  13. Fait briller les cheveux (en rinçage).

L’alcool à brûler

  1. Fait briller l’argenterie
  2. Empêche le cuir de déteindre.
  3. Elimine les taches d’herbe.

L’alcool à 90°

  1. Elimine les taches de chocolat, de fruit (sur coton), de parfum (sur tissu grand teint) de feutre, stylo-bille et résine.
  2. Nettoie les camées et la majorité des pierres précieuses (rubis, saphir, aigue-marine…)

Le marc de café

  1. Eloigne fourmis et pucerons.
  2. Enrichit le sol, nourrit les plantations
  3. Dégraisse et désodorise l’évier.
  4. Enlève les taches de sucre sur le bois ciré (le tiédir)
  5. Décape le paillasson (à utiliser humide).
  6. Ravive les couleurs des tapis (à utiliser humide).
  7. Efface les chiures de mouches sur les cadres en bois.
  8. Ravive la patine des bibelots en étain.

Eau oxygénée

  1. Blanchit l’ivoire.
  2. Elimine les moisissures.
  3. Blanchit les dents
  4. Donne de l’éclat au linge blanc (coton et laine)
  5. Elimine les taches d’oeufs, de sang, de vinaigre.

Le bicarbonate

  1. Nettoie et désodorise le réfrigérateur.
  2. Détartre les robinets.
  3. Nettoie l’argenterie.
  4. Détache porcelaine et faïence.
  5. Blanchit les voilages synthétiques.
  6. Nettoie bijoux